Quels athlètes seront couronnés champions aux Nationals, à Austin (Texas) ?

Les équipes se retrouvent en compétition cette semaine sur le campus de Texas, à Austin, pour les NCAA Championships ou “Nationals” pour les initiés. L’ambition : remporter le titre suprême par équipes et les titres nationaux individuels en outdoor, catégorie reine en athlétisme universitaire.

Comment une équipe peut remporter le titre ? Pour remporter le titre national, les équipes doivent terminer avec le plus de points possible. La même méthode que les Nationals en indoor, où chaque finaliste marque des points pour son équipe.

Où suivre la compétition ? ESPN, ESPN2, ESPN3 et ESPNU diffusent la compétition en direct. Il est aussi possible de suivre la compétition sur ESPNPlayer hors des Etats-Unis, avec des canaux spéciaux pour les concours, et sur mon compte Twitter, @NelsonCarterJr.

  • Mercredi : à partir de 19h00 (ESPN3) puis à 23h00 (ESPN2).
  • Jeudi : à partir de 20h (ESPN3) puis à 2h (ESPNU) et 3h (ESPN2).
  • Vendredi : à partir de 2h30 (ESPN).
  • Samedi : à partir de 0h30 (ESPN2).

Tous les résultats seront ajoutés, en direct, à cette adresse.

(Crédit photo : Texas Athletics)

 

Les moments à ne pas manquer lors des Nationals

Grant Holloway (Florida) face à Daniel Roberts (Kentucky)

Les deux sprinteurs se tirent la bourre depuis le début de l’hiver sur 110m haies. La victoire est toujours revenue à Grant Holloway (Florida), hormis lors des championnats de conférence SEC, où Daniel Roberts (Kentucky) l’a emporté. À Austin, Grant Holloway peut tomber pour la première fois aux NCAA Championships, alors que le junior n’a jamais perdu aux Nationals. Face à un Daniel Roberts plus régulier sur l’ensemble de la saison, il aura fort à faire.

Il faudra aussi surveiller le temps, car, si les conditions sont bonnes, un ou deux athlètes peuvent descendre sous les 13 secondes au 110m haies. 

 

Acte III entre Grant Fisher (Stanford) et Morgan McDonald (Wisconsin)

Morgan McDonald tient l’avantage sur longue distance : l’étudiant de Wisconsin a gagné le cross, le 3000m et le 5000m en indoor. La pression est forte à Austin parce qu’il peut gagner sa troisième couronne en outdoor, ce qui serait du jamais vu depuis Edward Cheserek (Oregon) en 2015. Toutefois, il devra une nouvelle fois se défaire de Grant Fisher (Stanford), qui l’a battu aux West Regionals. 

De plus, le duo doit se méfier de Geordie Beamish (Northern Arizona), champion national du Mile, et Cooper Teare (Oregon), qui a dernièrement battu Grant Fisher. 

(Crédit photo : John-P. Lozano)

Qui deviendra la reine du sprint féminin ?

Le sprint féminin parait très ouvert. 

Une grosse bagarre devrait se produire au 100m entre Kayla White (North Carolina A&T), Sha’Carri Richardson (LSU), Teahna Daniels (Texas) et Twanisha Terry (USC). Daniels a l’avantage de courir à domicile, bien que Richardson et Terry se présentent sur la ligne de départ en n’ayant perdu aucun 100m de la saison. 

Kayla White et Sha’Carri Richardson se retrouveront sur 200m, accompagnés de la joueuse de soccer Abby Steiner (Kentucky), Cambrea Sturgis (North Carolina A&T), la hurdleuse Janeek Brown (Arkansas) et la tenante du titre Anglerne Annelus (USC).

100m comme 200m, le nom du vainqueur pourrait totalement nous surprendre. 

 

Divine Oduduru (Texas Tech) peut-il confirmer ?

Le sprinteur nigérian de Texas Tech a débuté sa saison en trombe. Il a couru le 100m en 9.94s et le 200m en 19.76s, à Waco (Texas), en l’espace de 45 minutes. Il se présente aux Nationals en étant invaincu ; toutefois, le leader des Red Raiders n’aura pas la tâche facile. Sur 100m, il risque d’être talonné par Cravon Gillespie (Oregon) et Hakim Sani Brown (Florida), qui peuvent aussi venir le titillé sur 200m avec l’aide de Jaron Flournoy (LSU) et son coéquipier Andrew Hudson. 

 

LSU, Florida et Texas Tech pour le titre par équipe chez les hommes

Le titre national par équipe s’annonce très serré.

Déjà, Texas Tech possède le plus de représentants à Austin (Texas) : ils pourront miser sur leurs leaders Divine Oduduru, Norman Grimes et Andrew Hudson. En face, Florida doit compter sur une grande prestation de Grant Holloway, bien que le junior fera face à un programme plutôt chargé entre la longueur, le 110m haies, les relais 4x100m et 4x400m. Les Gators peuvent aussi se reposer sur de bons lanceurs.

Les Tigers de LSU miseront sur les concours avec l’aide de Mondo Duplantis à la perche, JuVaughn Harrison à la hauteur et à la longueur, Jaron Flournoy sur le sprint et le relais 4x100m. Les équipes devront tout de même faire attention à BYU, Oregon et Texas A&M, capables de créer un énorme upset.

 

Arkansas sera-t-il capable de faire chuter USC chez les filles ?

Tout le monde voyait USC l’emporter facilement en début de saison. Mais, depuis quelques semaines, Arkansas a réduit l’écart et les Razorbacks semblent même être proches de réaliser le doublé indoor-outdoor.

Arkansas peut compter sur le plus gros contingent à Austin, et notamment, plusieurs cartouches sur de nombreuses distances. Contrairement à USC, Arkansas peut prendre des points à la perche avec les soeurs jumelles Victoria HoggardAlexis Jacobus et Desiree Freirer. Les Razorbacks peuvent aussi compter sur les hurdleuses Janeek Brown, Payton Chadwick et une bonne équipe de demi-fondeuse.

USC ne comptera que sur ses sprinteuses et devra qui plus est faire sans Kaelin Roberts, championne nationale du 400m en salle. Autant dire que les Trojans n’auront pas le droit à l’erreur. Cette confrontation devrait aussi être arbitrée par New Mexico, Oregon, LSU et Texas A&M. 

(Crédit photo : Charlie Kaijo)

 

À suivre, aussi :

  • Armand Duplantis (LSU) et Chris Nilsen (South Dakota) à la perche.
  • L’affrontement entre Bryce Hoppel (Kansas) et Devin Dixon (Texas A&M) au 800m.
  • L’érythréenne, Weini Kelati (New Mexico) au 10.000m.
  • La tentative de doublé pour Allie Ostrander (Boise State) sur 5000m et 3000m steeple.
  • Trevor Stewart (North Carolina A&T) face Kahmari Montgomery (Houston) au 400m.
  • Le freshman Quincy Hall (South Carolina) sur 400m haies. 

 

Les 5 français à suivre lors des Nationals

 

Yanis David (senior), à la longueur et triple saut à Florida 

La jeune français sera la grande favorite au triple saut. Elle possède une belle marge dans cette discipline, d’autant plus qu’elle est la seule à avoir franchi les 14 mètres dans le circuit universitaire. La guadeloupéenne peut aussi espérer le titre à la longueur. 

Marie-Josée Ebwea-Bilé Excel (senior), au triple saut à Kentucky 

Pour sa dernière année d’éligibilité universitaire, la française visera une nouvelle fois le podium. Si elle saute aux alentours de son record personnel (14.00m), elle peut s’assurer de finir sur la boite. 

Yann Randrianasolo (senior), à la longueur à South Carolina 

Il sort d’une belle saison outdoor. Le senior a fini sur le podium aux championnats de conférence SEC, en sautant à 8.07m, synonyme de record personnel. À Austin (Texas), il peut clairement viser le podium. 

(Crédit photo : Gamecocks Athletics)

Rougui Sow (senior), à la longueur à Florida State

La senior visera logiquement le podium. Elle aura à coeur de faire mieux que lors des deux dernières éditions des Nationals, lors desquelles elle avait fini sixième et septième.

Axel Hubert (freshman), au décathlon à Texas Tech 

Le freshman peut viser le Top-6 au décathlon, si ce n’est dépasser les 8000 points. De plus, son équipe joue le titre et il sera important que le tahitien termine dans les finalistes au décathlon.