Texas Longhorns Natation NCAA Championships 2021
(Crédit photo : Texas Longhorns Athletics)

“Swim and Dive” : Virginia domine les Nationals de natation chez les femmes et 15ème couronne pour Texas chez les hommes

La saison de natation et plongeon universitaire s’est terminée à Greensboro (Caroline du Nord) avec le couronnement de Virginia chez les femmes et Texas chez les hommes. Sans surprise, les Cavaliers ont dominé la compétition féminine. Chez les hommes, Texas et California ont bataillé jusqu’à la dernière journée pour le trophée par équipe masculine.

Pour les petits curieux, les résultats complets des NCAA Championships en 2021 :

Texas remporte un 15ème trophée de champion (près de 40 ans après le premier)

Pour obtenir ce 15ème titre, Texas a lutté toute la semaine face à California.

Cette bataille a été très intense : les Golden Bears ont gagné 5 épreuves contre 3 pour Texas. Toutefois, la victoire est revenue à l’équipe du légendaire head coach, Eddie Reese et son acolyte, Matt Scoggin. Les Longhorns ont en effet compté sur une équipe compacte et forte sur tous les terrains.

Contrairement à California, Texas a remporté une épreuve en plongeon et obtenu 3 podiums dans cette discipline. Cela a permis aux Longhorns de devancer leurs adversaires californiens pour 27 points au classement général par équipe.

(Crédit photo : Texas Longhorns Athletics)

Cette victoire permet aussi à Eddie Reese de rentrer dans l’histoire.

Pour sa 43ème saison, le head coach de Texas remporte un 15ème titre en l’espace de 5 décennies différentes. Il se place désormais à la 7ème place des entraîneurs universitaires les plus couronnés en NCAA. A cette belle victoire, il faut ajouter qu’il s’agit du premier titre par équipe masculin pour un programme sportif de Texas depuis la victoire en tennis. Effectivement, lors des six derniers NCAA Championships de natation et plongeon, Texas s’est imposé cinq fois. Dorénavant, le programme affirme son rôle de meilleur programme universitaire de natation et plongeon des Etats-Unis voire du monde entier.

A noter aussi que les 24 nageurs/plongeurs engagés dans la compétition pour Texas ont tous marqué des points.

Et, pour la première fois depuis 2006, une équipe remporte la compétition sans avoir eu besoin de remporter une seule course individuelle

Pou faire simple, Eddie Reese est le plus grand entraîneur de tous les temps. Si cela a déjà été débattu avant, c’est terminé maintenant. Vous ne pouvez pas vous disputer avec un homme qui a 15 championnats nationaux en cinq décennies différentes. Lui et tous nos assistants font un travail incroyable avec le recrutement, mais aussi sur le développement. Ils ont créé une telle culture dans l’équipe où il n’y a pas une seule personne qui se contente de tout sauf d’un championnat. C’est dans la culture dès le premier jour. Nous n’acceptons rien de moins. 40 ans après avoir remporté son premier, il a remporté son 15 ème et c’est plus que spécial pour nous tous et mais aussi pour l’ancien de l’université. 

déclare Carson Foster (2 ème du 400y 4 nages) à la fin de la compétition

A la suite de cette victoire aux NCAA Championships, Eddie Reese a annoncé son départ de la tête du programme de natation de Texas après les Jeux Olympiques de Tokyo.

Virginia remporte les finales de natation féminine… pour la 1ère fois

Todd DeSorbo a pris la tête du programme de natation des Cavaliers en 2017. Et, en l’espace de 5 ans, il a réussi à mener le programme féminin à son premier titre universitaire. 

Pour la première fois dans l’histoire, un programme de la conférence ACC remporte le titre universitaire par équipe en natation et plongeon. Le point clé de cette victoire a été de miser sur un recrutement de pointe et sur le collectif avant les individualités. La majorité de l’équipe a été construite en misant sur des freshmen et sophomores. 

Les Cavaliers ont remporté 6 épreuves pour arriver à cette victoire finale.

L’équipe a compté sur Paige Madden, vainqueur du 200y nage libre, 500y nage libre et du 1650y nage libre. Alex Walsh, freshman, a remporté le 200y 4 nages dans un excellent temps de 1:51.87. Et Kate Douglass s’impose de peu sur 50y nage libre. 

Virginia aura de grandes chances de conserver son titre en 2022 puisque l’équipe a accompli un excellent recrutement durant l’intersaison. 

(Crédit photo : Virginia Cavaliers Athletics)

MacNeil, Hoffer et Casas brillent en individuel 

La femme de la compétition de natation féminine se nomme Maggie MacNeil (Michigan).

La championne du monde du 100m papillon a brillé durant toute la semaine à Greensboro (Caroline du Nord). Après une défaite sur 50y nage libre, la canadienne est revenue dans la piscine, dès le lendemain, avec l’envie de marquer les esprits. Elle est tout d’abord devenue la première femme à nager le 100y papillon en moins de 49 secondes avec un temps de 48.89, explosant au passage le record universitaire.

Puis, au cours de la dernière journée, on s’attendait à une victoire de Kate Douglass sur 100y nage libre. Surprise : Maggie MacNeil sort la course parfaite et l’emporte. Elle réalise une performance marquante avec un temps de 46.02, devenant par la même occasion la 3ème performeuse de l’histoire sur 100y nage libre.

Aujourd’hui, la canadienne affirme clairement un statut de candidate à un titre olympique à Tokyo, cet été. 

(Credit : Michigan Athletics)

Côté masculin, deux nageurs ont impressionné.

Le premier Ryan Hoffer (Californie) a remporté le 50y nage libre, le 100y nage libre, le 100y papillon et le 4x50y nage libre. Le senior est devenu le 2ème performeur de l’histoire du 50y nage libre avec 18.33 et 5ème performeur de l’histoire du 100y nage libre en 40.89. Ryan Hoffer a été aussi impressionnant par sa technique de nage et ses coulées monstrueuses, digne d’un dauphin.

Toutefois, son potentiel en grand bassin reste encore inconnu. Il sera intéressant de suivre sa première sortie en bassin de 50m en avril à Mission Viejo (Californie).

Shaine Casas (Texas A&M) a été incroyable en devenant le premier champion individuel de l’histoire du programme de natation et plongeon de son université. Le nageur âgé de 21 ans a gagné les deux épreuves de dos et le 200y 4 nages.

Il lui a qui plus est manqué 2 petits centièmes pour battre le record universitaire de Ryan Murphy, triple champion olympique en 2016, sur 200y dos. Le texan a aussi montré sa grande polyvalence en lançant le relais 4x200y nage libre de Texas A&M en 1:30.59.

Le junior est maintenant très attendu en grand bassin, où on l’annonce comme un des candidats à la qualification olympique sur les épreuves de dos. 

(Crédit photo : Texas A&M Aggies Athletics)

Quelques performances marquantes des Nationals de natation :

  • Bobby Finke (Florida) a dominé le 1650y nage libre en 14:12.52. Il détient désormais les trois meilleurs performances de la discipline.
  • Brooke Forde (Stanford) a été la seule nageuse de Stanford à remporter un titre individuelle. D’ailleurs, Stanford, tenant du titre, termine à la 9 ème place de la compétition féminine. 
  • Max McHugh (Minnesota) a dominé la brasse masculine. Il a remporté le 100y brasse en 50.18 et le 200y brasse en 1:49.02 battant le grand favori Reece Whitley (California). 
  • Luca Urlando (Georgia), grand espoir de la natation américaine, termine 4 ème du 200y papillon en 1:39.75
  • Pour la première fois de son histoire, NC State se classe 2 ème du classement par équipe chez les femmes.
  • Florida remonte sur le podium masculin, une première depuis 2017 
  • Jake Maghey (Georgia), freshman, a créé la surprise en remportant le 500y nage libre en 4:07.97 devant Kieran Smith (Florida) détenteur du record universitaire de l’épreuve. 

Les résultats des français aux Nationals de natation :

Emma Terebo (senior), 50y nage libre, 100y nage libre et 100y dos à Florida State 

Pour sa dernière en NCAA, la française a terminé 57ème du 50y nage libre en 22.98 et 46ème du 100y nage libre en 49.35. Elle se classe 26ème sur son épreuve de prédilection, le 100y dos, en 52.97 passant pour la première fois de la saison sous les 53 secondes. 

Tommy-Lee Camblong (freshman), 500y nage libre et 1650y nage libre à Georgia 

Tommy-Lee Camblong a réussi sa première en NCAA.

Le freshman a commencé sa semaine avec une 32ème place sur 500y nage libre en 4:18.12 et en battant son record personnel. Puis sur son épreuve de prédilection, le freshman termine 16ème marquant un point pour son équipe et explosant son record personnel, en réalisant 14:51.36.

Georgia termine au pied du podium, une première depuis 1997. 

(Credit : NCAA Media)