Poursuivez la conversation avec notre communauté sur Discord !
Sierra Canyon Champion
(Crédit photo : Talha Rafique - USA TODAY Sports)

Sierra Canyon en route vers le titre de champion de Californie ?

Déjà un titre pour Sierra Canyon. Les Trailblazers ont remporté leur premier tournoi régional en domination face à Mater Dei en finale du championnat de la Southern Section.

Un premier sacre pour Bronny James et toute sa clique de Los Angeles. Un trophée qui en appelle d’autres ?

Attendu depuis le début de la saison, le choc des titans a eu lieu en Californie. Dans un véritable duel de générations entre la nouvelle place forte, Sierra Canyon, et la légendaire académie de Mater Dei, c’est la plus jeune institution qui l’a emporté. Sierra Canyon a dévoré son adversaire du soir, porté par un Ziaire Williams en feu, et a remporté le titre de champion de la Southern Section.

Un très beau doublé pour les Trailblazers, après le succès de l’équipe menée par Cassius Stanley (Duke) et Scotty Pippen Jr. (Vanderbilt) en 2019.

La saison n’a pourtant pas été un long fleuve tranquille.

Malmenés par Saint Vincent Saint Mary puis défaits par Minnehaha et Rancho Christian à quelques jours d’intervalles, les jeunes stars californiennes ne se sont pas démontées et sont montées en puissance tout au long de la saison.

Sierra Canyon, le “one-and-done” en High School

Comme la plupart des powerhouses, Sierra Canyon vend une visibilité accrue à ses joueurs et un calendrier difficile qui leur permet de se confronter à l’élite du basketball américain.

Ainsi, à l’image de Montverde ou Oak Hill Academy, le recrutement est essentiel pour exister et cette usine à stars a remporté le titre d’Etat avec ses joueurs majeurs débarqués durant l’été en 2018.

Pourquoi changer une recette qui gagne ?

Rebelote en 2019-20 avec l’arrivée de 5 nouveaux athlètes, parmi les meilleurs de leur génération. Des talents parmi l’élite mondial tels que B.J. Boston et Ziaire Williams, respectivement 15e et 5e meilleurs joueurs de la promotion 2020 (247 Sports) permettent aux Trailblazers de survoler les débats en championnat.

Sierra Canyon compte une panoplie de stars. Certaines l’étant plus sur les réseaux sociaux (Zaire Wade…) et d’autres, sur le terrain. Ziaire Williams fait partie de la seconde catégorie.

Pour son année de junior, il tournait à une moyenne de 25 points et 10 rebonds par match. Grand et longiligne, il correspond au basketteur moderne, capable de tout faire sur le terrain et notamment en tant que shooter. Cela n’en reste pas moins un formidable athlète, comme il l’a prouvé sur contre-attaque face à Mater Dei.

La défense des Monarchs a explosé face à lui (avec 25 points marqués) et elle a été dépassée par sa vitesse d’exécution et son talent offensif.

La défense des Trailblazers ? Etouffante

Mais si l’attaque a brillé dans cette finale régionale face à Mater Dei, la défense de Sierra Canyon n’était pas en reste.

Demandez à Devin Askew (#25, 2020), meneur 5-étoiles des Monarchs, asphyxié par la pression des Traillazers. Le jeune guard Amary Bailey a lui-aussi perdu 6 ballons et marqué seulement 6 de ses 18 tirs tentés. Sans son principal fer de lance, Mater Dei a eu beaucoup de mal à trouver des solutions et à suivre le rythme imposé par son adversaire.

Mais, à l’image de l’intérieur junior Wilhelm Breidenbach (#95, 2021), qui termine avec 18 points et 14 rebonds, les outsiders se battent pour rester au contact. Un combat toutefois insuffisant face à une armada de prospects 5-étoiles en véritable mission défensive.

Le chemin vers le titre de champion d’Etat est-il déjà tracé pour Sierra Canyon ?

La prochaine étape pour Bronny James et ses coéquipiers ? Le tournoi final de l’Etat de Californie.

Sierra Canyon y retrouvera les meilleures lycées de Californie tels que Mater Dei (à nouveau), Rancho Christian ou Harvard Westlake. Mais peu d’équipes semblent suffisamment armées pour tenir tête au double champion de Californie en titre.

Ceci dit, outre les Monarchs, 2 établissements pourraient tout de même poser quelques problèmes aux Trailblazers s’ils les croisent sur leur route.

Rancho Christian avec Evan Mobley (#1, 2020)

Rancho Christian, l’une des 4 équipes à avoir battu Sierra Canyon au cours de la saison, est moins bien armée que la powerhouse de Los Angeles. Mais le lycée peut compter sur le meilleur joueur de la classe de recrutement en 2020, Evan Mobley.

Pour sa dernière saison en High School, la nouvelle recrue de USC en NCAA voudra sans doute s’offrir un dernier baroud d’honneur et revenir avec le titre d’Etat. Cependant, il devra réaliser le match parfait face à Sierra Canyon pour s’imposer en cas de duel.

Et ce n’est pas gagné.

Sheldon High School, deux fois plus revanchard

Jamais deux sans trois ?

Finaliste en 2018 et 2019, Sheldon est à chaque fois tombé face aux Trailblazers. Emmené par 5 seniors (en dernière année de lycée) et tous présents l’an passé, Sheldon s’appuie sur une équipe d’expérience et rugueuse. Mais elle s’appuie surtout sur un joyau : Marcus Bagley (#35, 2020).

Le petit frère de l’ancienne gloire de Sierra Canyon, Marvin Bagley, domine avec 22 points, 8 rebonds et 2 contres de moyenne. Et, en cas de rencontre, il aura des arguments à faire valoir avant un départ proche pour Arizona State.

Sheldon serait bien capable de créer l’exploit. A moins de servir de faire-valoir, encore une fois.

Sierra Canyon est donc l’équipe à abattre dans ce tournoi finale en Californie.

La pression sera sur les épaules des favoris et cette pression, chacun des membres de l’effectif est venue la chercher en signant à Sierra Canyon. Sauront-ils aussi bien assumer que leurs prédécesseurs ? Réponse à partir du 7 mars.

(Pour les curieux, le tournoi finale de l’Etat de Californie débute le 4 mars mais, exempté de premier tour, Sierra Canyon débute dès le deuxième tour.)

Sinon, le championnat de Californie en High School est un casse-tête

Vous voulez comprendre les différents tournois de fin de saison joués par Sierra Canyon ?

Le système californien permet aux équipes de disputer deux types de playoff.

Le premier est un championnat régional qui rassemble un ensemble d’établissements géographiquement proches. Chacun de ces championnats est lui-même composé de plusieurs divisions : de l’Open Division, réservée à l’élite, à la 6A, la moins bonne. En Open Division, Sierra Canyon a ainsi remporté le “CIF – Southern Section” tandis que Westchester (ancien lycée de Trevor Ariza) est champion de la section “Los Angeles City” etc…

Ce premier stade passé, arrive ensuite les Playoffs d’Etat, où sont séparées les équipes du sud et du nord de Californie en deux conférences. Celles-ci sont sélectionnées en fonction des résultats aux tournois régionaux (les sections) et des résultats de saison régulière.

Comme lors de la March Madness, tous les matchs sont à élimination directe. La finale se joue entre le vainqueur de la North Section et celui de la South Section.

Depuis 2008, une seule équipe de la North Section est parvenue à remporter le titre (Bishop O’Dowd face à Mater Dei en 2015). Cette année, mis à part Sheldon, aucune équipe de cette section nord ne semble en mesure de battre un favori de la conférence sud.

Un argument de plus pour parier sur Ziaire Williams, Bronny James et leur équipe de Sierra Canyon.

Plus de lecture ?
Emoni Bates Lincoln High School Michigan State Spartans
Emoni Bates (#1, 2022) à Michigan State : un engagement essentiel et incertain pour Tom Izzo