Soutenez Midnight on Campus avec Patreon !
Auburn Oregon BCS Championship Game 2011 Cam Newton
(Crédit photo : Christian Petersen - Getty Images)

Les matchs de la Week 1 : Oregon-Auburn, notre sélection et nos pronostics

La saison de football universitaire reprend (officiellement, selon la NCAA) ses droits cette semaine avec la Week 1, attendue depuis 8 longs mois.

Et, pour nous contenter, l’ouverture de la saison ne se restreint pas uniquement au traditionnel samedi soir… mais elle s’étale plutôt sur 4 soirées consécutives, de jeudi à lundi soir. La meilleure façon pour donner le coup d’envoi d’une saison de 4 mois sans interruption.

Quels sont les matchs importants de cette Week 1 ? Et, petite nouveauté, quels sont les pronostics de la rédaction ?

“The Best Game of Week 1” :

#11 Oregon vs #16 Auburn (samedi – 1h30)

Oregon Auburn BCS Championship Game 2011 LaMichael James
(Crédit photo : USA Today Sports)

De loin le plus beau match de la semaine d’ouverture (et surtout le seul match opposant deux équipes classées au Top-25).

Et cette rencontre déterre un petit bout d’histoire : la dernière fois que les deux universités se sont rencontrées, elle jouait pour un titre national au BCS Championship Game 2011 et Auburn s’est imposé avec l’aide de Cam Newton (oui, le temps passe vite).

Et si on vous disait que la fin de saison de Oregon se joue dès la Week 1 ? Les Ducks peuvent légitimement viser la première place de la conférence Pac-12, mais, s’ils veulent participer au College Football Playoff, il faut davantage.

Avec USC, Stanford et Washington State en recul, Washington apparait comme le seul adversaire à la valeur de Oregon. Ce n’est pas suffisant pour viser le Top-4. Et c’est pourquoi le résultat du match d’ouverture face à Auburn est d’autant plus crucial pour les espoirs d’Oregon. Une victoire de marque sur terrain neutre, face à une équipe de la conférence SEC, est un atout considérable à mettre dans le balance pour le comité de sélection du CFP.

Les Ducks possèdent plus d’un atout en leur faveur pour empocher un succès et le principal s’appelle Justin Herbert. Le quarterback senior s’impose comme un des tous meilleurs à son poste et les Tigers ne possèdent aucun homme capable de rivaliser avec lui.

La clé du match réside dans le pass-rush d’Auburn : s’il arrive à contourner l’une des meilleures lignes offensives du pays, les hommes de Gus Malzahn gardent une chance de succès. Mais faudrait-il encore qu’une attaque, en berne en 2018, soit capable de tenir la distance avec Oregon.

Mais deux certitudes existent : l’équipe victorieuse intégrera le Top-10 de l’AP Poll et l’équipe perdante peut dire au revoir au College Football Playoff.

Les 5 autres matchs de la Week 1 :

Georgia Tech @ #1 Clemson (jeudi – 2h00)

Cette rencontre possède tous les aspects d’un affrontement entre David et Goliath.

Clemson, champion national en titre et #1 à l’AP Top 25 de présaison, revient plus fort que jamais avec Trevor Lawrence, favori pour remporter le Heisman Trophy, au poste de quarterback. Mais n’oublions pas le reste de l’équipe qui est blindée de talents à tous les endroits, en attaque ou en défense.

En face, Georgia Tech vient à peine de changer de leadership et connait une transition entre Paul Johnson et Geoff Collins. L’effectif ne correspond pas du tout aux envies du nouvel head coach, qui ne reprend pas le flambeau de la “triple option“. Autant dire que le delta de talent avec les Tigers est aussi large que la Mer Rouge du temps de Moïse.

#19 Wisconsin @ South Florida (vendredi – 1h00)

Aussi bien Wisconsin que South Florida sortent d’une saison décevante, malgré le talent présent dans chaque effectif.

Jonathan Taylor a remporté le Doak Walker Award du meilleur running back du pays alors que les Badgers ont terminé avec un record médiocre de 8-5. Les Bulls ont quant à eux alterné entre le très bon (7-0), une série au cours de laquelle le quarterback Blake Barnett a mené 3 comebacks de plus de 10 points dans le 4ème quart-temps, et le très mauvais (0-6).

Les équipes obtiennent ainsi une vraie chance de rédemption. Avec une victoire en Floride, Wisconsin peut lancer la reconquête de l’opinion publique, qui les plaçait au College Football Playoff l’an passé. En face, South Florida peut revenir dans la conversation de la meilleure équipe du “Group of Five” et Charlie Strong peut rappeler qu’il est à la tête d’une équipe talentueuse et expérimentée.

Ole Miss @ Memphis (samedi – 18h00)

N’offrez pas la victoire à Ole Miss sur un plateau. Bien que Matt Luke a réalisé d’excellentes embauches pour remplir son staff (Rich Rodriguez en attaque et Mike McIntyre en défense), les Rebels demeurent très jeunes, inexpérimentés et doivent faire confiance à un quarterback redshirt freshman en Matt Corral.

De plus, Memphis n’arrive pas de nulle part. Les Tigers ont remporté la division AAC West ces deux dernières saisons et reviennent cette année presque au complet. Malgré le départ extrêmement couteux de Darrell Henderson, Mike Norvell possède une combinaison létale de juniors entre le quarterback Brady White et le receveur Damonte Coxie.

Chaque protagoniste possède des atouts et des défauts. Les deux équipes ne s’apprécient guère (du fait d’une ancienne rivalité animée depuis les années 1950). Comprenez que la rencontre sera passionnante et ne devrait pas être avare d’actions spectaculaires.

Houston @ #4 Oklahoma (dimanche – 1h30)

L’adjectif principal pour caractériser cette rencontre est “intriguant“. Outre le fait qu’elle se déroule un dimanche soir (une date rare dans le calendrier), Oklahoma et Houston abordent tous les deux la partie avec de nombreuses questions.

La défense des Sooners sera scrutée de près avec la prise en charge d’Alex Grinch. Le coordinateur défensif a annoncé depuis son arrivée à Norman qu’il allait installer une défense agressive, ce qui fait grandement défaut à l’équipe depuis quelques saisons. La forme et, surtout, le succès d’une telle entreprise fera face à un excellent test : le gourou offensif Dana Holgorsen et l’excellent quarterback “dual-threatD’Eriq King.

Les Cougars possèdent une attaque explosive et une armée de cibles dynamiques : autrement dit, ils peuvent jouer les yeux dans les yeux en attaque avec Oklahoma. Mais le bas blesse dès qu’on se penche sur la défense. Houston a complètement sombré de ce côté du ballon en fin de saison (45, 59, 52, et 70 points accordés lors de 4 des 5 derniers matchs). Et même s’ils ont progressé, ils doivent subir les foudres de Lincoln Riley et de l’une des meilleures animations offensives du pays.

Cependant, les Sooners n’ont plus autant de certitudes offensives : Jalen Hurts remplace Kyler Murray et la ligne offensive doit se reconstruire. Le poste de quarterback n’inquiète pas trop, mais, il faut tout de même s’adapter aux très bonnes aptitudes de coureur de l’ancien QB d’Alabama.

#5 Notre Dame @ Louisville (lundi – 2h00)

Présentation à venir dans la semaine.

Mentions spéciales :

#14 Utah @ BYU (jeudi – 4h15)

Colorado @ Colorado State (vendredi – 4h00)

Oklahoma State @ Oregon State (vendredi – 4h30)

Duke vs #2 Alabama (samedi – 18h00)

South Carolina @ North Carolina (samedi – 21h30)

Northwestern @ #25 Stanford (samedi – 22h00)

Virginia Tech @ Boston College (samedi – 22h00)

Boise State @ Florida State (samedi – 1h00)

Fresno State @ USC (samedi – 4h30)

Les #MoCPronos de la Week 1 :

On innove (un peu) avec le début d’une nouvelle saison : désormais, en accompagnement des présentations de matchs à l’aube de chaque semaine de compétition, vous aurez droit aux pronostics de la rédaction (qui est en réalité une petite compétition entre les rédacteurs).

Et, mieux encore, vous pouvez jouer avec nous et pronostiquer les mêmes matchs sur Twitter. Seriez-vous plus forts et plus précis que Midnight on Campus ? La balle est dans votre camp.

Vous avez 24 heures pour répondre aux sondages (à l’heure de la publication de l’article), disponibles par ici :

Vous pourrez découvrir l’ensemble des pronostics pour la Week 1 (y compris et surtout ceux de la rédaction) à la fin des sondages.

Plus de lecture ?
MoC Top 25 : Clemson débute la Week 1 en tête !