Soutenez Midnight on Campus avec Patreon !
Mack Brown North Carolina
(Crédit photo : Streeter Lecka - Getty Images)

A North Carolina, un nouveau look pour une nouvelle vie sous Mack Brown

Mack Brown, légende des Longhorns de Texas, a choisi de sortir de la retraite pour remettre North Carolina sur la carte. A 67 ans, le head coach Hall-of-Famer a pris des risques en acceptant de reprendre en main des Tar Heels à la déroute depuis 2 ans.

Et après le premier match, le résultat est déjà sympathique tant l’équipe est apparue séduisante face à South Carolina. S’il n’est pas un magicien, Mack Brown a permis aux siens de l’emporter en important une joie de vivre essentielle au succès du groupe.

Je n’ai jamais vu un groupe si heureux de toute ma carrière, même l’équipe de Texas en 2005 quand nous avons été champion national ne l’était pas autant.

racontait avec joie Mack Brown

Les Tar Heels ont surtout fait preuve de caractère pour venir à bout des Gamecocks. En rattrapant un retard de 11 points en deuxième mi-temps, les hommes de Mack Brown ont mis fin à une série de 10 défaites consécutives face aux universités du “Power 5” en ouverture de saison.

Sam Howell, superstar des Tar Heels

Si North Carolina a pu renverser South Carolina c’est en grande partie grâce à Sam Howell.

Lancé dans le grand bain par Mack Brown, le quarterback true freshman a livré une performance de choix dont le programme avait besoin depuis le départ de Mitch Trubisky pour la NFL. Sam Howell a lancé 24 passes et en a completé 15 pour un total de 245 yards. Deux touchdowns, aucune interception et une moyenne de 10,2 yards par passe : une véritable masterclass.

Aussi, il a montré quelques bonnes dispositions à la course. De quoi redonner espoir à tout un campus.

(Crédit photo : Jeffrey A. Camarati)

Et pourtant, la performance de Sam Howell aurait pu être d’autant plus bell : la faute à un playcalling bien trop conservateur dans le premier acte. Mack Brown a appelé plusieurs courses sur troisième tentative en red zone, une stratégie conservatrice décevante tant Sam Howell semblait en mesure de porter son équipe vers la end zone. Heureusement fort de son expérience le coach a su faire son mea culpa et changer de stratégie à la mi-temps.

On était très conservateurs avec Sam Howell en situation de marquer en début de match, mais à la mi-temps on s’est dit qu’il était un quarterback.

déclarait ainsi Mack Brown.

La suite, 151 yards à la passe en seconde mi-temps. Une efficacité monstre et une impression de facilité qui faisait plaisir à voir. On espère dès lors voir l’attaque de Mack Brown s’orienter vers la passe tant Sam Howell a prouvé qu’il pouvait se muer en « baller ». Surtout en situation de red zone, Mack Brown doit varier beaucoup plus et ne plus se contenter de courir.

En un seul match, et même si tout n’a pas été parfait, Sam Howell a montré plus de potentiel que de nombreux quarterbacks de North Carolina durant toutes leurs carrières à Charlotte.

Une défense étonnante au rendez-vous pour North Carolina

En plus de la super performance de Sam Howell, les Tar Heels ont surpris de l’autre côté du ballon. Qu’on se le dise, le système de Jay Bateman n’a rien de révolutionnaire ; pourtant, il a totalement mis le chaos dans l’attaque de South Carolina.

(Crédit photo : Football Scoop)

L’ancien coordinateur défensif de l’Army a usé de plusieurs stratagèmes pour mettre les siens dans les meilleures dispositions. Surtout, il a proposé des packages de blitz intéressants, à base de retards, de fakes et en demandant à ses joueurs une agressivité de tous les instants. Jay Bateman est arrivé à sublimer ses joueurs sur ce match.

Le cornerback star Myles Wolfolk a brillé et sa seconde interception est totalement à mettre au crédit du plan de jeu proposé.

Wolfolk est aligné en homme à homme sur son receveur, puis dès le snap, il s’envole vers le milieu du terrain pour réussir une interception, un modèle du genre.

La meilleure chose à propos de cette défense est sans doute son potentiel. Absent face aux Gamecocks, le linebacker star Dominique Ross, pilier de la défense intérieure de North Carolina, devrait être de retour contre Miami. De quoi soulager Chazz Surratt, ancien quarterback reconverti linebacker, intéressant mais parfois en difficulté sur son placement. Le retour de Ross pourrait totalement changer le visage d’une défense qui devrait être des plus séduisantes cette saison.

Un premier vrai test face à Miami ?

Les Tar Heels auront l’occasion de confirmer leurs bonnes dispositions dès la semaine prochaine face à Miami dans ce qui s’annonce comme l’une des affiches de la semaine dans la conférence ACC. Bien que les hommes de Manny Diaz se soient inclinés en ouverture de saison face à Florida, après avoir montrer de très bonnes dispositions, les Hurricanes seront même les favoris de la rencontre.

Quoi qu’il en soit, la hype est présente sur le campus de Chapel Hill puisque tous les billets réservés aux étudiants se sont arrachés en quelques minutes et il ne reste que très peu de places réservées au public. Ce sera le premier match à domicile pour Mack Brown, celui-ci aura l’occasion de porter le bilan des siens à deux victoires pour aucune défaite.

Si North Carolina venait à l’emporter, les Tar Heels seraient bien plus qu’une équipe surprise et Mack Brown donnerait tort à ses détracteurs, le match de samedi s’annonce déjà explosif.

Plus de lecture ?
Jack Coan QB Wisconsin Michigan Week 4
MoC Top 25, Week 5 : Georgia en 2ème place, Wisconsin dans le Top-10