Soutenez Midnight on Campus avec Patreon !
Minnesota vs Penn State Célébration Victory Bell 2019
(Crédit photo : Jesse Johnson - USA TODAY Sports)

Après 80 ans d’hibernation, Minnesota émerge contre Penn State et retrouve la gloire

Je dois une mise au point : je me suis totalement trompé sur le réel niveau de Minnesota et les Golden Gophers méritent toutes mes excuses.

Je ne pensais pas que le record de 8-0 reflétait la valeur de l’équipe. La force du calendrier ne m’inspirait pas confiance et les 4 premières victoires étaient plutôt chanceuses. Le comité de sélection du College Football Playoff a reflété mon avis (à l’extrême) : Minnesota apparaissait au 17ème rang du premier classement, soit la plus mauvaise place d’une équipe invaincue dans l’histoire du CFP.

Aujourd’hui, je dois manger mon chapeau et reconnaitre le force des Gophers.

Avec un succès fabuleux face à Penn State (31-26), ils étrennent un record de 9-0, le scalp des Nittany Lions (4ème meilleure équipe du pays et invaincue avant la partie) ainsi que la Governor’s Victory Bell. Mais, surtout, il faut désormais prendre les hommes de P.J. Fleck au sérieux en vue des échéances de fin de saison.

Chamberlain Gregg Drum Major Minnesota vs Penn State 2019
(Crédit photo : Jon Johnston – The Daily Gopher)

Les observateurs les attendaient au tournant ; ils ont répondu présents.

Aucune victoire de marque ne figurait à leur palmarès ; ils détiennent désormais l’un des plus beaux succès de la saison.

Le TCF Bank Stadium n’avait jamais connu une rencontre d’une telle importance de son existence ; les fans rentrent chez eux avec une expérience gravée à tout jamais dans leurs esprits.

La plus belle victoire (de l’ère moderne) de Minnesota

À guichets fermés pour la première fois depuis 2015, le stade a vibré sous les hurlements et les célébrations de fans survoltés, qui, pour la plupart, assistaient à une partie qu’ils ont imaginé dans leurs rêves les plus fous.

A Minnesota, le succès n’est pas inscrit dans l’identité du football et aucune personne vivante à l’heure actuelle ne connaissait cette sensation… avant cette saison.

Et pourtant, les Gophers ont écrit les plus belles pages du sport au début du 20ème siècle et pendant l’entre-deux-guerres. Minnesota a été couronné champion national en 1904 (!), avant de récidiver en 1934, 1935, 1936, 1940 et 1941, et l’université a écrit la page inaugurale de l’AP Top 25 en étant la première équipe classée en tant que leader du classement en 1936.

La Seconde Guerre Mondiale est passée par là et les Gophers n’ont jamais retrouvé de leur superbe. 80 ans plus tard et quelques rares poussées de croissance, les rongeurs des terres nordiques retrouvent la gloire d’antan.

P.J. Fleck n’a attendu que sa 3ème saison à Minneapolis pour ré-écrire l’histoire du programme : après le premier record de 8-0 depuis 1941, le head coach instigue le premier record de 9-0 depuis 1904.

Et il a réalisé cet exploit historique avec style.

Jordan Howden Antoine Winfield Minnesota vs Penn State 2019
(Crédit photo : Jesse Johnson – USA TODAY Sports)

Minnesota a débuté la rencontre contre Penn State sur les chapeaux de roue, démontrant une préparation rigoureuse et une envie de déplacer les montagnes devant un public incandescent. Et, avant même de s’en rendre compte, les Gophers menaient 21-10 au milieu du 2ème quart-temps.

Le départ canon des locaux a, sans aucun doute, scellé l’issue de la rencontre avant même que la mi-temps sépare les combattants.

Dès la série inaugurale, la safety Antoine Winfield Jr. intercepte Sean Clifford afin de donner le ton. Le receveur Rashod Bateman, dans la foulée, transperce le secondary adverse pour un touchdown de 66 yards qui rend compte parfaitement de la rigueur de cette équipe. Tanner Morgan repère un corner blitz, ajuste l’action et lance son receveur préféré pour les 7 premiers points de la rencontre.

On savait après 3 minutes de jeu que Minnesota n’était pas là pour plaisanter.

En effet, malgré la réponse rapide des Nittany Lions avec un score longue distance de Journey Brown, Tanner Morgan récidive dès la seconde série et les Gophers confirment avec un touchdown attrapé par Chris Autman-Bell.

Tanner Morgan est, d’ailleurs, la révélation de cette rencontre.

Le quarterback a mélangé un jeu sobre, à base de passes courtes et précises, utilisant ses qualités en lecture du jeu et sa maitrise des RPOs, avec des explosions cruciales en profondeur lorsque son équipe avait besoin de lui. Sans exagérer, il a déchiré la défense aérienne de Penn State et termine avec une ligne exceptionnelle : 18/20, 339 yards, 3 TDs et 0 INT.

Des Gophers appliqués et voués à P.J. Fleck

P.J. Fleck a créé une équipe à son image : dynamique, énergétique, méthodique, appliquée et vouée à une méthode (qui fait ses preuves semaine après semaine).

Les Gophers se reposent en priorité sur un jeu au sol prépondérant ; et, bien qu’ils n’ont gagné que 121 yards pour une moyenne de 3 yards, la répétition des courses (40 tentatives contre Penn State) permet d’ouvrir un jeu aérien explosif et vertical. Et elle permet aussi de fatiguer la défense adverse.

Pourquoi ? La ligne offensive de Minnesota est la plus imposante et la plus lourde de toute la ligue.

Avec une moyenne de taille à 1m98 et une moyenne de poids à 155kgs, elle est plus grande et plus lourde qu’une ligne offensive en NFL. Et l’étendard de cette escouade n’est autre que le left tackle Daniel Faalele, un joli bébé d’origine australienne de 2m05 et 180kgs (!), qui possède le titre honorifique du plus joueur le plus massif en football universitaire.

P.J. Fleck Minnesota vs Penn State Pregame Rush 2019
(Crédit photo : Aaron Lavinsky – Star Tribune)

L’intelligence de P.J. Fleck afin de construire un plan de jeu (exécuté à la perfection), l’application et la force mentale des Gophers ont donné un avantage indéniable aux locaux.

Et la meilleure représentation n’est autre que l’interception finale de Jordan Howden dans l’en-but pour installer le nourrisson dans le berceau.

Penn State était en pleine bourre dans le 4ème quart-temps et toquait à la porte du comeback. Mené 26-31 dans les ultimes minutes, Sean Clifford pouvait effacer une partie très moyenne et les Nittany Lions étaient remontés jusqu’à la ligne des 2 yards. La saison, si ce n’est la légende, de Minnesota était en jeu.

Jordan Howden intercepte le cuir après de (très) longues minutes de stress.

Et, deux formations de la victoire plus tard, Minnesota s’adjugeait une victoire historique et obligeait les fans à envahir le terrain pour célébrer un jour qui restera graver dans les mémoires à jamais.

La plus belle victoire des Gophers depuis les titres nationaux des années 1930 ? Oui, sans hésitation, et la saison n’est pas encore arrivée à son terme.

Plus de lecture ?
Kenneth Murray Oklahoma vs Texas 2019
Oklahoma tient-il enfin la défense digne d’un champion national ?