Soutenez Midnight on Campus avec Patreon !
Joe Burrow LSU QB Texas 2019
(Crédit photo : Scott Wachter - USA TODAY Sports)

Joe Burrow, le leader offensif tant attendu à LSU

Les Tigers de LSU auraient-ils trouvé leur quarterback en Joe Burrow pour mettre à mal la domination sans partage d’Alabama dans la SEC West ? Depuis 2011, LSU butte chaque année sur le Crimson Tide. Mais les choses pourraient enfin changer cette saison.

Lors de la Week 2, les Tigers de LSU sont sortis vainqueurs du choc au sommet entre membre du Top-10 face à Texas. Une victoire 45-38 lors de laquelle les défenses étaient absentes.

Sam Elhinger a sorti une performance de grande qualité digne d’un candidat au Heisman Trophy du côté des Longhorns (401 yards et 4 TD), mais c’est bien Joe Burrow qui a attiré les projecteurs.

Des progrès impressionnants en seulement une saison

Avec 471 yards et quatre touchdowns pour une interception, Joe Burrow a battu de nombreux records personnels en termes de yards, de passes lancées et complétées. Il est même devenu le premier QB de LSU a lancé plus de 400 yards face à un adversaire classé pour la première fois depuis 2001.

Face à un secondary inexpérimenté et dépassé par l’enjeu, il a trouvé ses receveurs avec aisance. Justin Jefferson (163 yards et 3 TD), Ja’Marr Chase (147 yards) et Terrace Marshall Jr. (123 yards et TD) en ont profité. Pour la première fois dans l’histoire du programme, trois receveurs ont accumulé au moins 100 yards.

Steve Ensminger, le coordinateur offensif des Tigers, donne désormais toutes les clés à son protégé. Le jeu de course a très peu été utilisé dans le money-time, preuve que Joe Burrow est bel et bien le vrai leader de l’équipe.

Mais bien plus que les statistiques, c’est dans la gestion et dans les décisions que Joe Burrow a impressionné. Le contraste est saisissant avec notre analyse de la saison passée.

De la sérénité dans la poche

On ne doutait pas de son bras, mais de sa capacité à faire les bons choix derrière sa ligne offensive. Face à Texas, Joe Burrow a rassuré les sceptiques et attiré les scouts, qui le voient désormais comme l’un des meilleurs prospects pour la Draft 2020.

S’il faudrait retenir une seule action, nul doute que ce serait cette passe pour le tocuhdown de Justin Jefferson. En l’espace de quelques secondes, on peut constater les grands progrès de Joe Burrow.

Très bien placé, le quarterback lit parfaitement le mouvement des linebackers adverses. Avec un premier regard sur sa droite, il attire Joseph Ossai (#46). Ce dernier se décale de deux pas sur sa gauche qui lui sont fatals. Joe Burrow a fait le plus gros du travail, il ne lui reste plus qu’à réaliser sa deuxième lecture à l’intérieur, où aucun linebacker ne coupe la ligne de passe.

Derrière, il ne reste qu’à ajuster sa passe. Grâce à son bon footwork, Joe Burrow est bien équilibré pour trouver parfaitement son receveur.

Des lancers plus précis

L’échantillon est maigre avec seulement deux matchs joués, mais le senior est bien plus précis cette saison. Alors qu’il ne s’est connecté avec ses receveurs que sur 57.8% de ses lancers la saison passée, il affiche un très bon ratio de 54 passes complétées pour 66 passes tentées en 2019.

La principale faiblesse de Joe Burrow la saison passée était son manque de finition dans ses lancers. C’est un joueur qui possède une bonne mécanique, mais qui ne “rentre” pas totalement dans ses lancers avec un pied d’attaque peu efficace.

Face aux Longhorns, on a pu noté de nombreux progrès, notamment sur cette action.

C’est le genre de lancer que Joe Burrow n’aurait pas réussi en 2018. En confiance après une première mi-temps aboutie, il se rend compte très rapidement que Justin Jefferson, positionné dans le slot, prend le dessus sur le safety. Au moment où le receveur prend l’avantage, Joe Burrow tourne ses épaules et vient délivrer une passe très précise.

Le cuir passe au-dessus de l’épaule extérieure du safety. C’est un lancer parfait pour que ce dernier ne puisse défendre.

Toujours aussi bon sous la pression ?

Sur les deux premières actions ci-dessus, Joe Burrow profite d’une bonne protection de la part de sa ligne face à un front seven peu agressif. Qu’en est-il face aux blitzs ?

Ici, le danger vient d’abord de l’extérieur, ce qui oblige le quarterback senior à rentrer dans sa poche avant que l’intérieur de sa ligne ne cède à son tour. Une décision doit rapidement être prise pour éviter le sack.

Alors qu’il avait tendance à s’affaisser face à la pression, Joe Burron garde sur cette action reste bien haut avec le regard porté sur les tracés de ses receveurs. Au final, c’est sur 3rd&17 que LSU assure la victoire.

Joe Burrow a donc progressé de nombreux domaines durant cette intersaison.

L’arrivée de Joe Brady en tant que coordinateur du jeu de passe ne doit pas être un hasard. L’ancien membre du staff des Saints de New Orleans (NFL) apporte une nouvelle vision au jeu aérien des Tigers, ce que souhait le head coach Ed Orgeron.

Après cette performance de haut vol face à Texas, Joe Burrow devrait profiter des deux prochains matchs face à Norwestern State et Vanderbilt pour engranger de nouveau les yards. Prochain test le 12 octobre prochain face à la défense de Florida.

La saison passée, les Tigers ont réussi à se hisser à la sixième place de l’AP Top-25, aux portes du College Football Playoff. Avec un Joe Burrow qui a nettement progressé lors de l’intersaison, tous les rêves sont désormais permis.

Plus de lecture ?
Des nouvelles de Jeffrey M’Ba : il se reclasse en 2020 et retire son engagement de Virginia