Jack Abraham QB Southern Miss Golden Eagles Celebration TD 2019
(Crédit photo : Mark Brown - Getty Images)

Jack Abraham est-il le quarterback que Mississippi State attendait ?

Le mois d’août signifie la reprise du football universitaire. Et, pour marquer le coup, la rédaction de Midnight on Campus prépare, en plus des traditionnels #CFBPreviews, une fournée de focus sur certains joueurs qui feront le bonheur de leur équipe. Première édition : on prend la direction de la meilleure conférence du pays (n’en déplaise aux haters), la SEC, pour étudier un cas d’école à Mississippi State avec Jack Abraham.

Après une saison encourageante mais loin des objectifs, conclue avec un bilan général de 4 victoires pour 7 défaites (et une victoire contre #24 Tulsa lors du Armed Forces Bowl), Mississippi State est attendu au tournant pour cette nouvelle saison en 2021.

Il faut dire que le groupe s’est renforcé à tous les niveaux, surtout sur la poste de quarterback. K.J. Costello joue désormais en NFL et la compétition pour prendre sa relève est assez intéressante. Une lutte à deux se dégage (même s’il ne faut pas oublier le talentueux true freshman Sawyer Robinson, qui peut être le futur à ce poste dès la saison prochaine) : le sophomore Will Rogers face au senior Jack Abraham.

Entre les deux favoris pour le poste de titulaire, Will Rogers part avec un léger avantage sur le papier. Il joué la saison dernière avec les Bulldogs (1976 yards à un peu moins de 70% de passes complétées, 11 TDS et 7 INTs). 

Cependant, le coaching staff a réalisé un grand coup en récupérant le transfert du quarterback de Southern Miss, Jack Abraham, pour son ultime saison en football universitaire. Après 3 belles saisons à USM, il décide de franchir un nouveau cap et de rejoindre la conférence SEC afin de prouver à ses nombreux détracteurs qu’il est un prospect capable d’évoluer au plus haut niveau. Avec la NFL en ligne de mire.

Petit complément d’information : les 73.1% de passes complétées en 2018 était le meilleur pourcentage du pays (pour un freshman).

Maintenant, une question est scotchée à toutes les lèvres : qui héritera de cette place de quarterback titulaire lors du premier match de la saison ?

Jack Abraham, un quarterback complet

Aucune décision officielle n’est pour le moment connue. Et la compétition semble très ouverte.

Toutefois, j’ai un bon pressentiment sur le fait que Jack Abraham devienne le QB1 de Mississippi State en 2021. Pourquoi ? Je me trompe souvent, c’est vrai. Mais pourquoi faire venir un quarterback d’expérience pour le voir sur le banc ? Je n’imagine pas une seule seconde ce cas de figure. Jack Abraham a démontré à Southern Miss qu’il était l’un des meilleurs quarterbacks du pays au niveau de la passe, qui possède un vrai bras et qui lance loin le cuir sans que cela n’affecte pour autant sa précision.

Il a lancé quelques bombes en 2020 avec une précision d’orfèvre. Presque indéfendable pour les secondaries adverses. Et, quand on combine force et précision avec une telle aisance (c’est l’impression qui se dégage), c’est fort.

Ajoutez une vision et une excellente lecture (pré- et post-snap) de la défense, vous tenez là un quarterback qui peut guider votre équipe vers les sommets.

Il n’excelle pas seulement sur les longues passes, Jack Abraham est un joueur complet dans le secteur aérien.

Il est aussi efficace quand il faut prendre des décisions rapides (face à des blitz, par exemple). Dès le snap, il sait ce qu’il va faire et comment la défense va réagir. Sa « release » est rapide et, là encore, la précision est toujours au rendez-vous. Il peut lancer une passe en moins de 3 secondes après le snap, ce qui le rend difficile à toucher pour la défense adverse.

Une belle prestation au “Spring Game” de Mississippi State

Vous allez me dire que Jack Abraham le meilleur joueur à son poste du championnat.

Non, il y a meilleur et plus complet, mais c’est rare.

D’ailleurs, il lui manque une chose pour franchir un échelon supérieur : son impact au niveau du jeu au sol.

Les scouts NFL (et NCAA) jugent, aujourd’hui, les quarterbacks sur leur capacité à faire des passes, mais aussi, à gagner des yards au sol. Je ne dis pas que Jack Abraham ne sait pas courir. Il se débrouille sans pour autant être une assurance tous risques. Il manque d’explosivité sur ses premiers appuis et ne possède pas une pointe de vitesse affolante. Mike Leach n’appellera pas forcément des QB draw avec Jack Abraham ; une chose que peut faire son concurrent direct.

Mais, face à la pression, le senior peut tout de même gratter quelques yards avec ses jambes.

Son ère à Southern Miss a été productive. Sera-t-elle la même avec Mississippi State ? Là est la question.

Heureusement, un début de réponse a émergé au moment du “Spring Game” des Bulldogs, il y a de cela quelques mois. Oui, on parle d’un “Spring Game”. Vous pouvez dire ce que vous voulez, mais je trouve, personnellement, qu’il s’agit d’une source d’information non-négligeable et cela donne un aperçu du travail effectué et qui reste à effectuer.

Pendant le match de scrimmage, Jack Abraham a fourni un début de rencontre timide… avant de trouver un rythme convenable et de délivrer quelques caviars à ses nouveaux coéquipiers.

Le quarterback senior a terminé à 23/34 à la passe pour 162 yards et 2 TDs.

Même s’il diffère du système de Southern Miss, il a démontré qu’il pouvait évoluer dans celui de Mississippi State. Il a alterné entre longues et courtes passes tout en y apportant un bon rythme. Certes, il y a encore des choses perfectibles. Notamment sur le point de vue de l’entente avec ses receveurs. Mais cela peut se travailler au cours de l’été.

Will Rogers ou Jack Abraham ?

L’autre question que l’on se pose : est-ce suffisant pour récupérer la place de titulaire ?

Will Rogers part avec un avantage. Il connait le playbook, le système et les receveurs. Il est plus athlétique, plus grand et s’adapte parfaitement avec la mentalité de Mississippi State. C’est indéniable. Toutefois, Jack Abraham est un bien meilleur passeur que Rogers. Il possède un bras et trouve des angles de passe que peu de quarterbacks universitaires peuvent trouver.

Ce serait un gâchis de le voir sur le banc (avec tout le respect que j’ai pour Will Rogers, qui est un très bon joueur).

Le coaching staff peut aussi jouer en alternant les 2 quarterbacks en fonction de l’adversité. Par exemple, face à Alabama, on veut Jack Abraham aux commandes. Sa qualité de passe peut clairement faire la différence et il faut que les passes soient millimétrées contre le Crimson Tide. En tout cas, le niveau est bien présent et la concurrence (saine) est bénéfique pour tous.

Sauf qu’il y a un petit problème : Jack Abraham s’est blessé lors du camp de présaison, cet été, et cela redistribue considérablement les cartes pour le poste de quarterback titulaire.

De quoi entrevoir un retour de Mississippi State vers les sommets ?

Seul l’avenir nous le dira.

En tout cas, le profil de Jack Abraham peut lui permettre de faire des apparitions le dimanche à l’échelon supérieur.