Soutenez Midnight on Campus avec Patreon !
Hank Bachmeier Boise State Florida State Week 1
(Crédit Photo : Melina Myers - USA TODAY Sports)

Hank Bachmeier ouvre un nouveau chapitre à Boise State

Hank Bachmeier, au même titre que toute l’équipe de Boise State, a donné des cauchemars aux fans de Florida State.

Le temps d’une mi-temps, on pensait avoir retrouvé des Seminoles compétitifs après une saison 2018 catastrophique (5-7). James Blackman (23/33, 327 yards et 3 TDs) enchaînait les gros gains à la passe tandis que Cam Akers avait retrouvé ses jambes (116 yards, TD).

L’arrivée de Kendal Briles au poste de coordinateur offensif semblait déjà porter ses fruits. Et puis, plus rien. Littéralement. Florida State, qui menait 31-13, encaisse un cinglant 23-0 pour s’incliner face à une agréable équipe de Boise State sur le score de 31-36.

Hank Bachmeier, le nouveau joyau des Broncos ?

En réalité, ce comeback n’est pas si surprenant que cela.

Alors que les largesses défensives des Broncos inquiétaient pour la première de Jeff Schmedding au poste de coordinateur défensif, l’attaque faisait jeu égal grâce à un true freshman nommé Hank Bachmeier.

Le nouveau quarterback titulaire de Boise State a même été héroïque.

Laissé à l’abandon par sa ligne offensive (6 sacks et 8 QB hurries !), Hank Bachmeier n’a jamais douté. Comme si chaque placage encaissé le renforçait, il est resté dans son match. Impressionnant dans l’attitude, il a porté les Broncos à la victoire avec 407 yards (30/51), 1 TD et 1 INT.

Jamais le jeune lanceur n’a semblé déstabilisé par l’enjeu. Et pourtant.

Une première gérée à la perfection malgré la situation délicate

Débuter pour un true freshman quarterback est toujours difficile, mais Hank Bachmeier a également dû faire avec un contexte très compliqué.

Les Broncos ont vécu une semaine mouvementée. En raison de l’ouragan Dorian approchant des côtes étasuniennes, le match a été transféré à Tallahassee, sur le campus des Seminoles, alors qu’il était normalement prévu à Jacksonville. Quand un match sur terrain neutre se transforme en match à l’extérieur, la pression augmente.

Comme si cette nouvelle ne suffisait pas, Boise State a dû terminer l’entraînement de veille de match dans un gymnase, car les éclairs frappaient le terrain d’entraînement extérieur de la banlieue de Jacksonville.

Perturbé dans sa préparation de la rencontre, Hank Bachmeier devait aussi sentir le poids de la pression sur ses épaules. Remplacer Brett Rypien n’est pas chose aisée. L’ancien QB des Broncos a brillé pendant quatre ans, menant le programme à un record de 40-13.

Cela ne reste qu’un match et tout va très vite en football universitaire, mais la prestation de Hank Bachmeier laisse présager une belle saison. Le potentiel du true freshman semble plus grand que celui de son prédécesseur.

Plus mobile dans la poche (il le faut avec une O-line si perméable), il a distillé de très bons ballons à ses receveurs. Le regard toujours très loin, il n’a pas perdu les pédales quand les défenseurs des Seminoles lui couraient dessus.

Sa palette de lancers est déjà étoffée pour un si jeune quarterback puisqu’il s’est montré très peu stéréotypé, trouvant neuf receveurs aux profils très différents. Les Broncos sont pourtant orphelins de Sean Modster et A.J. Richardson (45% des catchs ces deux dernières saisons).

Hank Bachmeier est le fer de lance d’une nouvelle attaque

Cette première sortie en tant que titulaire est très prometteuse. Boise State a tellement dominé Florida State en deuxième période que Hank Bachmeier est resté très longtemps sur le terrain (40 minutes de possession pour les Broncos).

Avec 51 lancers, il y a eu évidemment des déchets. Mais cela prouve que le QB peut tenir un match d’un point de vue physique.

Il pourra qui plus est s’appuyer sur Robert Mahone à la course pour épuiser les défenses adverses. Le running back, très bon contre Florida State (142 yards et 2 TD), doit lui aussi remplacer un leader offensif : Alexander Mattison. Depuis 2009, Boise State reste le seul programme à avoir produit un coureur à plus de 1 000 yards chaque saison. Robert Mahone peut être le prochain.

Il y aura des contre-performances cette saison, mais la meilleure recrue de l’histoire du programme au poste de QB (4-étoiles) pourrait devenir la nouvelle tête d’affiche des Broncos pour les quatre prochaines années.

On voyait déjà des t-shirts “Bachmeier for Heisman” dans les tribunes à Tallahassee.

Plus de lecture ?
“Last Chance U”, une chance pour la NCAA en France