Soutenez Midnight on Campus avec Patreon !
(Crédit photo : Jasen Vinlove, USA TODAY Sports)

Focus of the Day : oui, Lane Kiffin est un dieu à FAU

Quoi de mieux que de commencer la soirée de samedi, dédiée aux titres de conférence, par Lane Kiffin et son équipe de Florida Atlantic ?

Les Owls partaient favoris pour cette réception de North Texas qui devait couronner le champion de la Conference-USA. Il faut dire que le programme reste sur 8 victoires consécutives et produit un jeu offensif très pur et alléchant. Surtout qu’en face, la défense de North Texas n’est pas aussi productive que prévu, occupant la 11ème place de la conférence en nombre de yards concédés par match (plus de 200 en moyenne).

Ce propos est illustré dès l’entame de match pour les locaux.

C’est simple, de manière générale, dans cette première période, ce fut une véritable démonstration de l’arsenal offensif de FAU. Lane Kiffin est juste un maestro qui n’hésite pas à tenter des actions un peu fun, qui forcément, fonctionnent bien.

Aucun doute, on ne s’ennuie pas durant ce premier acte. Le schéma offensif est simple, up-tempo, pour ne laisser aucun répit à la défense adverse qui commet irrémédiablement des fautes d’inattention.

Pourtant, sur la première série, FAU doit se contenter d’un petit field goal, ce qui rendu furieux Lane Kiffin. Mais son escouade se fait rapidement pardonner dès le drive suivant, avec notamment une double passe renversée, avec John Franklin III (transfuge d’Auburn, ancienne star de “Last Chance U”) qui réceptionne une passe de Kamrin Solomon pour un touchdown.

Le score est déjà de 10 à 0 et le public est en feu.

 

C’est au tour de l’escouade défensive de se mettre en lumières, exerçant une telle pression sur le pauvre quarterback sophomore de North Texas Mason Fine, qui arrive à trouver ses receveurs mais pour des gains anodins. Le front-seven des Owls contrôle  le jeu au sol adverse et le Mean Green n’arrive à rien.

C’est fâcheux, surtout quand votre défense est perdu face à l’attaque de Florida Atlantic.

Devin Singletary se distingue avec une course de 3 yards pour un nouveau touchdown au sol (17-0). L’addition est déjà salée pour les visiteurs. Le running back remet le couvert avec une nouvelle réalisation, à laquelle on ajoute un field goal.

A la pause, FAU mène 27 à 0. Rien à dire sur la prestation des locaux, surtout avec autant d’options en attaque. Cela change souvent de quarterback, cela tente des choses difficiles mais qui passent. Tout va bien pour les hommes de Lane Kiffin !

Le début du troisième quart-temps est de même facture. Jason Driskel lance son receveur Kalib Woods, qui, 54 yards plus tard, atteint l’en-but et permet à son équipe de se mettre définitivement à l’abri (34-0). C’est alors que le relâchement (normal) de FAU remet un (tout) petit peu North Texas dans le match.

Après un field goal, Mason Fine se connecte avec Turner Smiley pour un touchdown de 77 yards. La conversion à deux points échoue et le score est de 34 à 9 à l’entame du dernier acte.

North Texas poursuit son petit comeback, bien aidé par une équipe de Florida Atlantic qui joue à 20%… Evan Johnson conclut une magnifique série des visiteurs, et avec la conversion à deux points, FAU ne mène “plus que” 34 à 17. C’est alors que Lane Kiffin pousse une petite gueulante et après un long drive, Devin Singletary remet une nouvelle fois le couvert avec un touchdown.

Cette fois-ci, la messe est dite. John Franklin III produit même une séquence ‘bloopers’, avec une course de 77 yards pour le touchdown… enfin, c’était avant de lâcher le cuir à 1 yard de l’en-but en voulant célébrer.

Mais cela n’aura aucun incident sur le tableau d’affichage, fort heureusement, et FAU s’adjuge assez facilement le titre de Conference-USA.

Plus de lecture ?
Jordan Duncan California Ole Miss Week 4
Les 5 conclusions de la Week 4 : California, meilleure équipe de Pac-12 ?