Poursuivez la conversation avec notre communauté sur Discord !

Focus of the Day : Florida A&M vs Texas Southern

Vous le savez, au sein de la rédaction, lorsqu’il est temps de choisir son ou ses matchs à couvrir pour la semaine, c’est la guerre. Du coup, je laisse mes amis s’entre-tuer et je me ravise sur ce que j’aime le plus : les matchs les moins médiatisés.

C’est pour cela que Focus of the Day existe et aujourd’hui, on ouvre le bal avec le premier match officiel de la saison 2017-18 en Division I, Florida A&M contre Texas Southern, pour le compte du Jake Gaither Classic.

Ah, la Week 0, un concept qui permet d’apaiser nos envies de junkies et qui existe aussi en High School, avec certains programmes débutant leur saison une semaine avant tout le monde. Les affiches ne sont pas forcément reluisantes, surtout quand on voit le calendrier de samedi prochain, mais c’est toujours intéressant de voir ou découvrir de nouvelles équipes.

C’est clairement mon cas pour ce Florida A&M vs Texas Southern, je ne cache rien.

Florida A&M, que je connais via son programme de basketball à la dérive et qui essaye de survivre tant bien que mal dans le paysage universitaire, effectue son match d’ouverture à domicile. Une première depuis 2011, qui coïncide avec la dernière saison avec un bilan positif pour le programme de football. Les Rattlers ont terminé la saison dernière en boulet de canon, avec quatre victoires (les seules de la saison…) sur les cinq derniers matchs. Mais la défaite lors du Florida Classic a été un réel coup d’arrêt pour l’équipe qui termine sur une note d’inachevée.

Texas Southern ne vient pas que pour faire du tourisme en Floride. Après une saison délicate, avec un bilan de 4 victoires pour 7 défaites, les Tigers doivent faire beaucoup mieux pour reprendre une place respectable au sein de la conférence SWAC. Pas mal de départs, un effectif basé sur la jeunesse, le programme part sur un projet de 4 ans qui est assez intéressant sur le papier.

Et sinon, le match, cela a donné quoi ?

Une maîtrise totale des locaux, bien plus complets et avec beaucoup plus de talents que leur adversaire du soir. On avait prévenu que Texas Southern était sur une saison de reconstruction et on a pu voir le chantier immense que va devoir effectuer le coaching staff sur cette première période. Cela commence bien avec deux pénalités sur les deux premiers jeux.

Rapidement, on s’aperçoit que Florida A&M va énormément compter sur son running back vedette Devin Bowers. Il forme une doublette impériale avec le quarterback au look de surfeur, Ryan Stanley. Cela se traduit par deux touchdowns inscrits par les Rattlers et une transformation loupée. Juste avant, c’était un field goal de 20 yards qui n’avait pas été converti… #CollegeKickers.

Texas Southern n’y arrive pas, ne trouve aucune solution face à la défense très agressive sur le quarterback des locaux. Très peu de yards gagnés, des erreurs de jeunesse qui permettent à Florida A&M de récupérer rapidement la possession du cuir. Ryan Stanley convertit immédiatement les offrandes de l’adversaire avec un missile de 35 yards pour son receveur Brandon Norwood. 20 à 0 à la pause, la messe est (déjà) dite.

Jay Christopher, le quarterback de Texas Southern, affiche un 3/14 à la passe pour 12 yards… Son équipe n’en compte que 41 sur cette première période. Difficile d’exister avec un tel rendement offensif.

Et puis, le début du troisième quart-temps va voir (déjà) une des actions les plus bizarres de la saison. Florida A&M a pris une pénalité pour un “delay of game”… à cause de la fanfare qui a mis un peu de temps à sortir du terrain. Mais ce n’est pas tout. Sur le coup de pied d’envoi, le receveur de Texas Southern réceptionne le cuir sur la ligne des deux yards et rentre dans sa endzone pour mettre un genou à terre ; ce qui donne un safety et deux points pour Florida A&M.

Les Rattlers ajoutent un touchdown supplémentaire au sol et mènent désormais 29 à 0 dans ce troisième quart-temps. La suite ? Texas Southern se réveille peu à peu, marquant un touchdown à la passe. Florida A&M se contente de gérer mais ne montre plus grand chose. Cette deuxième période, d’un ordre général, est assez terne. Cela parle de tout et n’importe quoi chez ESPN, qui essaye de meubler au maximum.

Les visiteurs n’ont pas abdiqué et au contraire, ont continué de produire du jeu, tant bien que mal. C’est tout de même très logiquement que Florida A&M s’impose sur le score de 29 à 7. Mais l’essentiel est ailleurs : le fait d’avoir deux programmes issus des HBCUs (écoles et universités historiquement noires ; ndlr) sur ESPN, un samedi, est une véritable victoire pour ces programmes clairement sous-médiatisés.

Et c’est une chose merveilleuse.

Plus de lecture ?
Dax Milne WR BYU Cougars vs Houston Week 7 2020
MoC Power Rankings, Week 8 : BYU pointe le bout de son nez dans le Top-5