Poursuivez la conversation avec notre communauté sur Discord !
Joe Burrow LSU College Football Playoff 2019
(Crédit photo : Sean Gardner - Getty Images)

Les 5 raisons pour croire en chaque équipe du College Football Playoff

Enfin. C’est l’heure tant attendue du College Football Playoff. Les fans ont patienté toute une saison pour connaitre le dénouement de cette saison de football universitaire.

Si votre programme préféré est encore en lice pour le titre national, petits chanceux, on vous a concocté les 5 raisons qui devraient donner espoir aux supporters de Clemson, Ohio State, LSU et Oklahoma.

Clemson Tigers

  • Aucun joueur de Clemson n’a regardé la cérémonie de remise du Heisman Trophy, d’après les propos de Travis Etienne, running back star des Tigers. Alors, gros “seum” façon Belgique 2018 ou réel désintérêt des joueurs ? Qu’importe, Dabo Swinney et ses hommes ont sans doute profité de ce temps supplémentaire pour préparer la rencontre face à Ohio State.
  • Les Tigers ont remporté 8 matchs de suite avec, au moins, 30 points d’écart, soit un record du programme. Cela ne fait aucun doute : Ohio State est donc la prochaine victime.
  • Trevor Lawrence est le seul quarterback en lice à ne pas avoir changé de programme. Le garçon est trop loin pour ces histoires de rédemption à l’américaine et il entend bien le prouver dès samedi.
  • Dabo Swinney est vexé, et généralement, ce n’est pas bon signe pour l’adversaire. Le head coach de Clemson cherche visiblement à provoquer l’égo de ses joueurs.

On a commencé l’année en étant classé numéro 1. On l’a fini invaincu mais en étant classé 3ème. On a écrit l’histoire et c’est la première fois que ça arrive. Bravo à nous pour cela.

s’exprime Dabo Swinney sur le classement des Tigers.
  • Clemson est invaincu lorsque le chanteur de musique country, Conor Clemmons, fan du programme, chante pour l’équipe avant les matchs. 2 victoires et aucune défaite lorsque l’artiste originaire du Tennessee chante pour les Tigers, selon les dires du receveur, Will Swinney. Ça tombe bien : il sera présent dans l’Arizona pour le Fiesta Bowl. Rapide aperçu des qualités vocales du bonhomme.

Ohio State Buckeyes

  • Chase Young n’accepte désormais plus les prêts des amis de la famille. Le pass rusher star des Buckeyes a écopé de plusieurs matchs de suspension. Heureusement, il a purgé sa suspension et sera disponible pour mettre la pression sur Trevor Lawrence.
  • Justin Fields veut prouver qu’il mange Jake Fromm à chaque petit-déjeuner. L’ancien quarterback de Georgia s’est imposé comme l’un des tous meilleurs quarterback du pays. 40 TDs pour une seule interception, telles sont les statistiques de Justin Fields cette saison avec l’équipe de Columbus.
  • Jeff Hafley, co-coordinateur défensif, ne doit pas trop s’habituer à la défaite avant de partir pour Boston College. Il aura fort à faire dans le Massachusetts, dans un programme de Boston College qui peine à se hisser en bilan positif saisons après saisons.
  • Ryan Day obtient une occasion unique de prouver qu’il était LE bon choix. Beaucoup étaient sceptiques à l’annonce du départ d’Urban Meyer et de son remplacement par Ryan Day. Pourtant, l’ancien coordinateur offensif a réussi avec brio ses premiers examens cette saison. Et Ohio State est toujours invaincu à ce jour. Il reste à Ryan Day à passer l’examen final en hissant les Buckeyes en finale nationale.
  • J.K. Dobbins pense que Ohio State n’est pas assez respecté. Pas sur Midnight On Campus, heureusement, mais le coureur d’origine texane en a gros sur le coeur.

Nous sommes l’équipe la moins respectée du pays et de loin.

selon les mots de J.K. Dobbins.

LSU Tigers

  • Parce que Joe Burrow a très envie de jouer pour les Bengals. Probable futur premier choix de la Draft NFL, Joe Burrow pourrait profiter du College Football Playoff pour justifier ce statut. Les Cincinnati Bengals (NFL) ont de leur côté obtenu le premier choix de Draft en perdant pour la 15ème fois de la saison en 16 rencontres (mais, ne vous méprenez pas, personne ne veut jouer pour les Bengals).
  • Ed Orgeron peut devenir le premier “AP Coach of the Year” a remporté le titre national depuis 2003. Le dernier à avoir réalisé cette performance ? Nick Saban avec… LSU. Tiens donc.
  • C’est la première fois que LSU participe au College Football Playoff depuis la création du système en 2014. Les Tigers auront à coeur de ne pas gâcher cette première fois.
  • Parce que Clyde Edwards-Helaire. Rien d’autre. Le running back des Tigers a juste le nom le plus cool en football universitaire et il devrait porter LSU au succès.
  • Inutile de parler plus longtemps, tout est là.

Oklahoma Sooners

  • Parce que CeeDee Lamb est le meilleur “Sidi” depuis René Coty. Le receveur est une arme de destruction massive : plus de 1200 yards et 14 TDs marqués cette saison. Le receveur a échoué face à Alabama l’an passé avec Kyler Murray. Pourra-t-il faire mieux avec Jalen Hurts ?
  • Parce que Jalen Hurts est un habitué des grands moments. L’ancien quarterback d’Alabama disputera samedi son 4ème College Football Playoff, un record. Qui de mieux qu’un habitué des grands événements comme Jalen Hurts pour mener Oklahoma à la victoire finale.
  • Oklahoma n’a jamais remporté un match lors du College Football Playoff. Il serait temps de s’inquiéter et d’y remédier cette saison, non ?
  • Lincoln Riley voudra finir en beauté en remportant le titre national avant de partir en NFL. Non, personne (doté de raison) ne voudrait quitter le football universitaire pour la grande ligue.
  • Oklahoma est la seule équipe pas encore invaincue à l’heure actuelle. Depuis l’instauration du College Football Playoff en 2014, seule une équipe a remporté le titre en étant invaincue. Clemson l’an passé. Oklahoma a donc 80% de chances de remporter le titre, et c’est mathématique.
Plus de lecture ?
Phil Jurkovec Jeff Hafley Boston College Eagles 2020
Boston College semble (enfin) sur la bonne voie avec Jeff Hafley et Phil Jurkovec