Poursuivez la conversation avec notre communauté sur Discord !
Zac Thomas QB Appalachian State Mountaineers vs Louisiana Sun Belt Championship 2019
(Crédit photo : Appalachian State Athletics)

“CFB Preview” : présentation de la conférence Sun Belt

La saison de football universitaire sera exceptionnelle en 2020. Tant au niveau du calendrier que dans les stades en raison de l’épidémie du COVID-19. Mais, à Midnight on Campus, on ne change pas nos habitudes. La série des #CFBPreviews reprend afin d’être prêt à vivre une saison de football. Le volet du jour : la conférence Sun Belt.

La Sun Belt n’offre pas le plus beau niveau de football, soyons honnête. En plein de mois de novembre, si vous cherchez un match de conférence à 22h, il serait improbable de jeter son dévolu sur un Arkansas State vs. Coastal Carolina.

En revanche, les membres de la Sun Belt sont toujours des acteurs majeurs des rencontres hors-conférence. La saison passée, quatre équipes du Power Five sont tombées : North Carolina et South Carolina (Appalachian State), Tennessee (Georgia State) et Kansas (Coastal Carolina).

Appalachian State et Louisiana dominent les débats respectivement dans la division East et West. Depuis deux ans et l’instauration d’une finale de conférence, les deux programmes s’y retrouvent. Les Mountaineers ont remporté les deux premiers duels, mais les Ragin’ Cajuns seront encore au rendez-vous cette année.

Deux grands favoris, une division East historiquement plus forte et des équipes très médiocres : bienvenue en Sun Belt.

Projections du classement en Sun Belt, selon SP+ :

Bill Connelly développe depuis 2008 (chez Football Outsiders puis chez ESPN) une base de données statistiques, appelée SP+, afin de classer les 130 équipes inscrites de FBS selon une mesure prédictive de l’efficacité du niveau de jeu, ajustée selon plusieurs critères évolutifs.

Avant chaque saison, il publie un classement de pré-saison afin de projeter le niveau de jeu de chaque équipe. Celui-ci est principalement composé de 3 facteurs prédictifs : le retour de production, le niveau de recrutement récent et l’histoire récente des performances en match.

Le classement des équipes de conférence Sun Belt selon SP+ :

 
Projections de pré-saison (SP+) – 2020
Classement Equipe Général Attaque Défense
#39 Appalachian State 7.5 35.4 (19) 27.9 (66)
#51 Louisiana 3.5 33.8 (27) 30.3 (82)
#85 Troy -4.5 29.5 (55) 34.1 (104)
#86 Arkansas State -5.0 31.3 (35) 36.3 (112)
#89 Georgia Southern -5.3 23.6 (97) 29.0 (75)
#103 Georgia State -8.5 27.0 (71) 35.5 (111)
#109 Coastal Carolina -10.2 26.3 (80) 36.6 (113)
#118 Louisana Monroe -15.8 24.6 (98) 39.4 (121)
#119 South Alabama -16.2 17.6 (122) 33.8 (102)
#123 Texas State -19.5 18.1 (117) 37.6 (116)
 

Présentation des équipes en Sun Belt :

1-2. Appalachian State vs. Louisiana, saison 3 ?

La finale de conférence 2019 entre les deux équipes figure parmi les plus beaux matchs de l’année en Group of Five. Ce n’est pas une coïncidence, car Appalachian State et Louisiana sont deux programmes bien en place. Dominants dans la Sun Belt depuis deux ans, ils devraient une nouvelle fois finir premier de leur division. Ils sont en tout cas grands favoris.

Appalachian State change de head coach pour la troisième fois en trois ans. Alors que ce genre de management n’est pas bon signe pour n’importe quel programme, ce n’est pas le cas pour les Moutaineers. Les départs de Scott Satterfield (Louisville) et Eliah Drinkwitz (Missouri) pour un programme de Power Five sont la preuve de la bonne santé du programme.

Shwan Clark, coach de ligne offensive prend le relais, mais sans grande révolution à l’horizon. Les bases sont solides et aucun changement majeur n’est nécessaire. La ligne offensive du head coach sera la clé de voûte d’un attaque qui s’annonce spectaculaire. Zac Thomas, meilleur quarterback de la conférence, sera moins soutenu dans le backfield, mais son jeu de course pourrait faire de lui une redoutable menace au sol.

Mais que dire du jeu aérien ? Lanceur très intelligent, Zac Thomas pourra compter sur quatre receveurs seniors (!) dont Corey Sutton. Avec cette attaque, Appalachian State a (déjà ?) les armes pour remporter la conférence.

Des pertes sont à noter en défense, mais l’apport de nouveaux joueurs limitent les dégâts. Les Moutaineers sont des candidats légitimes à l’AP Top-25.

Tout comme Louisiana. En 2019, le programme a battu son record de victoires avec 11 succès. Il ne manque plus qu’une chose : le titre.

Billy Napier entre dans sa deuxième saison à la tête du programme. A seulement 40 ans, il est l’un des coaches les plus suivis en Group of Five. Son parcours en tant qu’assistant à Clemson, Alabama ou encore Arizona State parlent pour lui. Désormais numéro 1, il doit confirmer avec Louisiana.

Que manque-t-il aux Ragin’ Cajuns pour remporter la conférence ? C’est la question de l’intersaison en Sun Belt.

L’attaque attire évidemment l’attention avec le duo de QB-RB Levi Lewis-Elijah Mitchell, mais c’est en défense que la marge de progression est la plus grande. Sept des onze titulaires sont de retour. L’unité de linebackers paraît la moins armée, mais la présence de Joe Dillon rassure. On vous conseille de garder un œil sur le senior.

3. No Kaleb Barker, no problem à Troy ?

Kaleb Barker (30 TD et 10 INT en 2019) n’est plus éligible et laisse un grand vide derrière lui au poste de quarterback. Une bataille à trois est en cours pour le poste de titulaire, mais rien n’est encore fait.

Pourtant, même sans son QB titulaire, Troy est le pari de la rédaction.

Le nouveau lanceur pourra déjà compter sur le meilleur groupe de receveurs de la Sun Belt derrière celui de Appalachian State. Mais c’est surtout au sol que Troy interpelle. Seulement 8e en yards par match (143) la saison passée, les Trojans vont s’appuyer sur DK Billingsley et BJ Smith. Le premier sort d’une saison freshman prometteuse après la blessure… du second.

Deux coureurs titulaires en puissance, dans une Sun Belt sans grandes défenses ? Attention.

4-5. Georgia Southern et Arkansas State pour un bilan positif… au mieux ?

Quand les quatrième et cinquième équipes de votre conférence vise un bilan tout juste positif, il est légitime de se poser des questions sur le niveau de la Sun Belt.

Dans la division West, Arkansas State est entre le groupe des équipes médiocres et Louisiana. Difficile d’ambitionner grand chose. La défense ne peut pas faire pire qu’en 2019 mais perd quand même des titulaires.

Le jeune Layne Hatcher sort d’une belle saison freshman et s’alignera derrière une ligne offensive plus expérimentée. Une ligne dont notre français Nour-Eddine Seidnaly fera une dernière fois partie pour sa saison senior.

Georgia Southern est dans la même situation dans la division East. Derrière Appalachian State (et Troy ?), les Eagles ressemblent à une équipe moyenne et déséquilibrée. Shai Werts n’a toujours pas montré qu’il avait les épaules d’un quarterback titulaire.

Côté défense, il y a eu du mieux en 2019, mais il sera peut-être difficile de capitaliser sur cette progression. Alors que le secondary était correct, il est décimé. Et inversement, le front seven est source d’espoirs cette année après une saison catastrophique.

Les Eagles et les Red Wolves sont des équipes types du milieu de classement de la Sun Belt.

6-7. Georgia State et Coastal Carolina sont plus forts que la division West

Georgia State à un QB d’une belle surprise ? L’équipe n’a pas de grands points faibles, mais l’absence d’un quarterback titulaire solide freine un peu les Panthers. Dan Ellington n’était pas exceptionnel, mais son départ remet en cause le système offensif. Georgia State doit choisir entre le jeu au sol et le jeu aérien.

L’issue de la bataille au poste de quarterback devrait aider le coaching staff à faire un choix. Si l’heureux élu se révèle être une bonne surprise, Georgia State pourrait batailler pour la deuxième place de la division derrière Appalachian State.

Du côté de Coastal Carolina, Jamey Chadwell fera le mieux possible avec un effectif limité pour sa deuxième saison.

Au niveau individuel, les Chanticleers n’ont rien d’impressionnant, même s’il faudra suivre de près CJ Marable, qui a dépassé les 1000 yards à la course en 2019.

C’est collectivement que le head coach espère performer. Beaucoup de titulaires sont de retour et faire mieux que la saison passée (5-7) est un objectif assumé.

8-9-10. Une division West sans grands espoirs

Symbole d’une division West bien inférieure à celle de l’East, les trois moins bonnes équipes devraient figurer à l’ouest.

UL Monroe n’aurait pas dû être cité ici, mais le départ de Caleb Evans est un énorme coup dur pour le programme. Considéré parmi l’un des meilleurs joueurs de l’histoire des Warhawks, il a porté l’équipe la saison passée avec 2942 yards et 21 TD. Il sera dur de tourner la page.

Pour South Alabama, l’objectif sera de trouver une attaque capable de marquer au moins trois touchdowns par match régulièrement. Heureusement, le programme compte sur Steve Campbell, un head coach qui a fait ses preuves en FCS, D-II et JUCO, mais qui n’a pas encore confirmé après deux saisons en FBS.

Un head coach ambitieux, mais en difficulté, c’est le cas aussi à Texas State avec Jake Spavital. L’ancien coordinateur offensif de West Virginia et du quarterback Will Grier doit redresser un des pires programmes du pays.

Nos pronostics en Sun Belt :

 
Pronostics en MWC – 2020
Classement Equipe Victoires ?
Tier 1 #1 Appalachian State 10 à 12 victoires
#2 Louisiana 10 à 12 victoires
Tier 2 #3 Troy 8 à 9 victoires
Tier 3 #4 Georgia Southern 6 à 7 victoires
#5 Arkansas State 6 à 7 victoires
Tier 4 #6 Georgia State 5 à 6 victoires
#7 Coastal Carolina 5 à 6 victoires
Tier 5 #8 Louisiana-Monroe 3 à 5 victoires
#9 South Alabama 3 à 5 victoires
#10 Texas State 2 à 4 victoires
 
Plus de lecture ?
Jeff Brohm HC Purdue Boilermakers Sideline 2017
La saison de football au printemps en Big Ten ? Jeff Brohm (Purdue) propose un plan