Poursuivez la conversation avec notre communauté sur Discord !
Antonio Moultrie UAB Blazers New Orleans Bowl vs Appalachian State 2019
(Crédit photo : Brett Duke - AP Photo)

“CFB Preview” : présentation de la conférence C-USA

La saison de football universitaire sera exceptionnelle en 2020. Tant au niveau du calendrier que dans les stades en raison de l’épidémie du COVID-19. Mais, à Midnight on Campus, on ne change pas nos habitudes. La série des #CFBPreviews reprend afin d’être prêt à vivre une saison de football. Le volet du jour : la conférence C-USA.

C’est une conférence hétéroclite. Les styles de jeu sont très différents en fonction des universités. Les équipes de fond de tableau (UTEP, UTSA, Old Dominion) sont régulièrement identiques chaque année tandis que les favoris (UAB, FAU) réussissent à se renouveler.

La hiérarchie semble facile à établir. Dans la division West, UAB est un leader serein. Mais dans la division East, chaque victoire coûtera très cher, car 5 à 6 équipes peuvent espérer se qualifier pour la finale de conférence.

Projections du classement en C-USA, selon SP+ :

Bill Connelly développe depuis 2008 (chez Football Outsiders puis chez ESPN) une base de données statistiques, appelée SP+, afin de classer les 130 équipes inscrites de FBS selon une mesure prédictive de l’efficacité du niveau de jeu, ajustée selon plusieurs critères évolutifs.

Avant chaque saison, il publie un classement de pré-saison afin de projeter le niveau de jeu de chaque équipe. Celui-ci est principalement composé de 3 facteurs prédictifs : le retour de production, le niveau de recrutement récent et l’histoire récente des performances en match.

Le classement des équipes de conférence C-USA selon SP+ :

 
Projections de pré-saison (SP+) – 2020
Classement Equipe Général Attaque Défense
#57 Western Kentucky 1.5 19.9 (112) 18.4 (22)
#68 UAB -1.6 18.1 (118) 19.7 (30)
#70 FAU -2.1 27.4 (67) 29.5 (77)
#77 Marshall -3.2 24.5 (91) 27.7 (63)
#87 Southern Miss -5.0 23.9 (95) 28.9 (73)
#92 Louisiana Tech -6.2 24.9 (87) 31.1 (87)
#106 Middle Tennessee -9.8 29.8 (50) 39.6 (122)
#107 Charlotte -10.1 29.9 (47) 40.0 (123)
#111 North Texas -12.7 21.6 (107) 34.3 (107)
#114 FIU -13.2 15.5 (125) 28.7 (72)
#115 Rice -13.9 14.0 (128) 27.9 (65)
#120 Old Dominion -16.9 13.2 (130) 30.1 (80)
#124 UTSA -19.5 22.2 (105) 41.7 (127)
#130 UTEP -30.0 15.3 (126) 45.3 (129)
 

Présentation des équipes en C-USA :

1. UAB, futur superpuissance ?

Absents du paysage universitaire en 2015 et 2016 après l’annonce de la suppression du programme de football pour raisons financières, les Blazers sont revenus en puissance : 8, 11 et 9 victoires ces trois dernières années. Une saison à 10 victoires est un minimum largement atteignable lorsque l’on regarde l’effectif.

UAB est sans aucun doute dans le Top-3 des défenses du Group of Five. Le très discret coordinateur défensif David Reeves impressionne dans sa gestion des cycles. Malgré les départs, il a su incorporer de nouveaux joueurs à son système. Alors quand on sait que la majorité des titulaires sont de retour cette saison, beaucoup d’équipes risquent de buter face à cette défense.

L’unité de linebackers est digne d’un top programme de Power Five avec Kristopher Moll et Noah Wilder.

Remporter la conférence est l’objectif principal des Blazers. Mais ces derniers ont les moyens de viser plus haut, de pourquoi pas représenter le Group of Five à un bowl du nouvel an. Des ambitions réalisables si Tyler Johnston III progresse à la passe (17 TD et 15 INT en 2019). Son retour à 100% physiquement combiné à celui du receveur Austin Watkins Jr. devraient aider.

2-3-4. Western Kentucky, Southern Miss et FAU en embuscade

Difficile de départager ces trois équipes. Malgré des situations différentes, chaque programme est capable de contrecarrer les plans de UAB.

Western Kentucky possède un profil très similaire à celui de UAB. Alors que les Hilltoppers n’inspiraient pas confiance en début de saison dernière après une défaite face à Central Arkansas (FCS), Tyson Helton a réussi à remonter la pente pour sa première année sur le bord de terrain. Élément clé de la très belle deuxième partie de saison de WKU, la défense peut faire jeu égal avec celle de UAB.

Aucun départ notable est à noter. Le duo de defensive ends DeAngelo Malone et Juwuan Jones seront les fers de lance d’une défense capable de limiter n’importe quel adversaire de la conférence à moins de 20 points.

(Crédit Photo : WKU Athletics)

Les ressemblances avec UAB continuent également en attaque. La problématique est plus sérieuse que les Blazers au poste de quarterback : les Hilltoppers doivent trouver leur homme. Aucun titulaire n’est encore pressenti et les départs au poste de receveurs ne rassurent pas. Heureusement pour Western Kentucky, l’expérience globale de l’effectif sera primordial pour aider le QB désigné.

Dans la division West, Southern Miss compte bien s’opposer à UAB. Quez Watkins, l’homme phare des Golden Eagles en 2019, n’est plus là. Mais le niveau global de l’effectif devrait augmenter : pas moins de 15 titulaires sont de retour, à commencer par le quarterback Jack Abraham. Le jeu aérien n’est pas forcément un problème pour Southern Miss. Des progrès sont en revanche nécessaires au sol.

Comme les deux top programmes de la conférence, UAB et Western Kentucky, c’est la défense qui fait des Golden Eagles des candidats sérieux au titre. En C-USA, les meilleurs quarterbacks ne sont pas à la tête des meilleurs programmes. Parole à la défense.

S’il faut suivre un joueur en particulier, on vous conseille le numéro #19 de Ky’el Hemby. Un safety dur au mal et véritable playmaker en puissance. Resté sous les radars en 2018 et 2019 malgré de belles performances, il pourrait exploser cette saison.

Champions en 2017 et 2019 avec Lane Kiffin, FAU reste parmi les favoris. L’arrivée de Willie Taggart à la tête du programme est très intéressante. Mais la machine pourrait prendre du temps à se mettre en route. Le head coach sort de trois saisons difficiles à Oregon et Florida State et souhaite se relancer dans une conférence du Group of Five.

Il aura la chance d’imposer ses idées avec l’un des meilleurs quarterbacks de la conférence : Chris Robinson. Autour de lui, il y a beaucoup de possibilités, mais beaucoup de projets également.

Le départ de cadres en défense est aussi un défi pour Jim Leavitt, le coordinateur défensif et binôme de Willie Taggart. Les deux hommes travaillent ensemble depuis trois ans. FAU pourrait être une bonne surprise, mais le changement de cycle et le manque de continuité interrogent.

5-6. Marshall et Louisiana Tech ne sont pas assez armés

Marshall est une équipe moyenne avec le meilleur joueur offensif de la conférence. Impossible de faire du Thundering Herd un candidat sérieux au titre, mais la seule présence de Brenden Knox au poste de running back suffit à prendre au sérieux le programme.

Auteur de 1387 yards et 11 TD lors de sa saison sophomore, il a la particularité de n’avoir jamais commis de fumble en NCAA.

Louisiana Tech est en bilan positif depuis six saisons consécutives, mais n’arrive toujours pas à remporter la conférence. Il faudra sûrement attendre encore une saison supplémentaire avec le nombre de changements qui s’opèrent. Le poste de QB n’est pas réglé et la défense perd une bonne partie de sa production.

7-8-9-10. Un milieu de tableau un ton en-dessous

Contrairement à d’autres conférences du Group of Five à l’image de l’AAC, les équipes du milieu de tableau devraient davantage être décrochées.

Néanmoins, il ne faut pas enterrer Middle Tennessee et Charlotte dans la division East. Si tout s’aligne parfaitement, une surprise n’est pas à écarter. Dans une conférence où les nouveaux QBs seront majoritaires, les deux programmes peuvent compter sur le retour de leur titulaire.

Pour les Blue Raiders, Asher O’Hara aura la lourde de tâche de faire oublier la saison passée (4-8) pour un programme habitué au haut du tableau.

Du côté des 49ers, c’est Chris Reynolds qui devra confirmer les espoirs placés en lui. Compter sur un QB titulaire est déjà un avantage en C-USA, mais les défenses sont loin d’être celles d’un futur champion.

Pour North Texas et FIU, la situation est totalement opposée. Mason Fine et James Morgan ont terminé leur éligibilité et laissent derrière eux un grand vide.

11-12-13-14. On prend les mêmes et on recommence ?

Si UAB est régulièrement en haut de l’affiche, la C-USA possède aussi ses habitués en bas du classement.

Rice est l’équipe qui a le plus de chance de sortir de cette zone sombre après une fin de saison 2019 avec trois succès de suite. UTSA et Old Dominion vont tenter de construire des bases solides avec l’arrivée de nouveaux head coachs : Jeff Traylor et Ricky Rahne. Peu d’ambitions pour 2020, mais le regard est déjà tourné vers 2021.

Enfin, UTEP semble encore l’une des équipes les plus faibles du pays.

Nos pronostics en C-USA :

 
Pronostics en C-USA – 2020
Classement Equipe Victoires ?
Tier 1 #1 UAB 9 à 11 victoires
Tier 2 #2 Western Kentucky 8 à 9 victoires
#3 Southern Miss 8 à 9 victoires
#4 FAU 7 à 8 victoires
Tier 3 #5 Marshall 6 à 7 victoires
#6 Louisiana Tech 6 à 7 victoires
Tier 4 #7 Middle Tennessee 5 à 7 victoires
#8 Charlotte 5 à 7 victoires
#9 FIU 5 à 6 victoires
#10 North Texas 5 à 6 victoires
Tier 5 #11 Rice 3 à 4 victoires
#12 UTSA 2 à 4 victoires
#13 Old Dominion 2 à 4 victoires
#14 UTEP 1 à 2 victoires
 
Plus de lecture ?
“Best Team of the Week” : Texas A&M balise une nouvelle voie avec le succès contre Florida