Poursuivez la conversation avec notre communauté sur Discord !
League of Legends College Championship Teams 2019
(Crédit photo : Colin Young-Wolff - Riot Games)

“College League of Legends” : une introduction au e-sport universitaire

Le e-sport est en plein essor sur la scène universitaire et cela vaut vraiment le coup d’en parler. Ainsi, Midnight on Campus propose désormais un récapitulatif des différents résultats et League Of Legends occupera une grande partie de notre ligne éditoriale.

Pourquoi ? Ma deuxième passion après le basketball est le e-sport.

Hugo et moi-même livrerons nos impressions tous les lundis sur les derniers événements/faits à la sauce de Midnight on Campus (sans langue de bois).

A l’image des autres sports universitaires, LoL se divise en conférences. Nous allons parler en priorité des conférences majeures telles que la West Coast Conference, la Big Ten ou encore la Big East. Cette dernière aura les honneurs d’avoir le suivi le plus complet (puisqu’il s’agit de la conférence la plus facile à suivre). ESL a signé un partenariat de 3 ans avec la conférence Big East (et la WCC, aussi) pour la diffusion sur les plateformes de l’organisation.

Une nouvelle preuve de la progression du e-sport aux Etats-Unis, surtout quand on voit que les universités mettent les moyens pour donner des infrastructures de haut niveau à leurs équipes.

Le règlement de League of Legends diffère des années précédentes, pour mieux se calquer sur le modèle professionnel.

  • Une saison régulière en BO1 (un seul match) avec 2 rencontres contre chaque programme de la conférence.
  • Les quatre meilleures équipes arriveront en Playoffs : le seed #1 affrontera le seed #4 et le seed #2 contre le seed #3 en BO5 (le premier à 3 victoires).

Le niveau général des joueurs, qui sont étudiants rappelons-le, varie du Platine 4 à Grandmaster. Une telle différence de niveau est inévitable, malheureusement. Mais, League of Legends se joue à 5 équipiers : une bonne entente et coordination entre les joueurs peuvent largement masquer les carences individuelles.

Des liens pour suivre l’actualité de la ligue universitaire de League of Legends :

Un samedi de chauffe pour le premier week-end de compétition en Big East

Providence a “bien” commencé sur un forfait dès la première rencontre contre DePaul, l’un des favoris en Big East. La deuxième affiche, qui opposait Seton Hall, là-aussi un candidat crédible pour le titre final, à Georgetown, apparaissait elle-aussi assez déséquilibrée, tant les Pirates sont favoris.

Mais, pourquoi me diriez-vous ? A cause d’un joueur en particulier.

Il est freshman, il est jungler et il se prénomme Ivernedthisrank.

Lors de la présaison, il a explosé avec une telle confiance et un gameplay très solide (il est Grandmaster actuellement). C’est clairement l’une des attractions de la saison et il peut entrevoir un avenir professionnel à League of Legends.

Grand joueur d’Ivern, Georgetown ne respecte pas son champion et ne le ban pas. La sanction est immédiate : le freshman est intenable, et notamment avec le premier kill du match, sur un gank (l’aide d’un joueur allié sur une lane pour forcer un avantage numérique) au top.

Le match est une véritable démonstration de force en faveur de Seton Hall.

Les Pirates jouent parfaitement ensemble, cherchent les objectifs en équipe et les rotations sont excellentes. Un teamfight (ci-dessous) met un terme aux espoirs de comeback pour Georgetown, où PleaseBePatient, le toplaner, est terriblement efficace sur son Ornn.

Victoire des Pirates sans trembler une seule seconde : 21 kills à 3, plus de 8k gold d’avance.

Le 2ème match de la soirée met en opposition Villanova, un prétendant pour les Playoffs, et Butler, qui vise une place dans le Top-4 en Big East.

La rencontre est plus équilibrée que la précédente, avec un changement majeur : The Native 92 qui passe de jungler à ADC sur sa Tristana, pour laisser la place au freshman Pixeldrum avec son Gragas. Le choix est payant puisque Villanova s’impose dans cette rencontre malgré un début de match très difficile.

Le premier tournant du match intervient sur un teamfight (ci-dessous), où Pixeldrum réalise un travail remarquable pour finir sur un Baron Nashor.

Un peu plus tard dans la rencontre, alors que le Baron Nashor est disponible, Villanova décide de push au top et arrive le triple kill de Mordekaiser, qui scelle définitivement la partie. Un exemple de teamfight.

Butler assume son statut d’outsider avec cette performance, malgré la défaite.

Le troisième match a été celui le plus indécis de la soirée entre Saint John’s et Marquette. Les 2 programmes jouent avec des profils différents : les Golden Eagles possèdent, à quelques exceptions, un nouveau roster alors que le Red Storm a gardé son noyau dur, et notamment sa botlane (Bashamm et Reborned).

Mais c’est bien le duo toplanejungler qui a porté Saint John’s sur cette rencontre. En effet, le Aatrox et le Jarvan ont détruit Mordekaiser et Nunu (oui, des picks exotiques sur la scène universitaire). Un plaisir. Sans oublier un Kennen Mid pour Marquette.

Mais, alors que l’on pensait le match plié, un peu de “greed” du Red Storm et une très belle défense de Marquette (avec le Kennen enfin impactant) relancent l’intérêt du match.

Et puis, le teamfight du match arrive après un steal du dragon des océans de Marquette. Saint John’s opère sa rotation au Baron Nashor, mais, décide de fight Marquette, avec le résultat escompté.

Victoire de Saint John’s, pas aussi facile que prévue.

Saint John’s n’a pas le temps de fêter cette victoire que l’équipe enchaîne avec un nouveau match contre Butler. Un match idéal pour jauger réellement le groupe de St John’s.

Et bien, Butler déroule en ne faisant qu’une seule grossière erreur, sur un gank bot en early. L’intention est bonne, avec la Sejuani qui ferme la porte à un éventuel back de la botlane de Saint John’s, le tout avec un bon grab du Tresh sur le Ezreal.

Mais le support de Saint John’s anticipe bien et force le Tresh à flash. C’est là où le jungler de Butler arrive et se jette en peu dans la gueule du loup.

Le reste du match reste à l’avantage de Butler avec un focus en toplane, où le Aatrox adverse n’a pas pu jouer, se faisant gank à deux reprises, avec un Ornn en 0/0/6 face à lui. En plus, quand vous avez un Yasuo en 3/1 contre une Cassio qui ne fait rien, l’issue finale est inévitable.

Le dernier match de samedi se déroule entre Providence, qui ouvre (enfin) sa saison, contre Marquette. Et ce fut un match… expéditif.

Une domination totale des Golden Eagles au niveau de la toplane, avec un Darius qui va 1vs2 à deux reprises, contre un Shen et un Olaf. Un outplay total sur le premier gank.

Et que dire du deuxième gank, si ce n’est que Darius Conqueror, c’est plutôt solide, hein.

A partir de ce moment-là, le match est plié avec un Darius feed et Marquette finit en un peu plus de 20 minutes. Ah oui, Darius termine en 11/1/1. Comme quoi, la toplane peut être impactante dans un match (quand il y a un réel écart entre les deux joueurs, comme ici).

Un choc au sommet : Villanova contre Seton Hall

Après un premier samedi de chauffe, le dimanche de la première semaine de compétition proposait déjà une affiche au sommet : Villanova contre Seton Hall.

Mais, avant le choc de titans, Saint John’s, assez séduisant la veille avec une botlane dominante, affrontait une équipe de Georgetown qui essaye tant bien que mal d’ouvrir son compteur de victoire.

Cela commence bien avec une draft assez atypique : Lulu, Malphite, Morgana, Akali et Lucian. Sauf que rapidement, le match tourne à la démonstration de Saint John’s avec une domination du duo Lulu – Lucian, avec un Bashamm si facile avec son Lucian.

Au final ? Un stomp total en 22 minutes, 32 kills à 9 et une botlane en 13/4/23…

Villanova devait affronter un dimanche assez sportif avec des confrontations face à 2 concurrents directs, DePaul puis Seton Hall. Un premier vrai test pour The Native 92 en tant que ADC… et celui a été vraiment concluant.

Il a sorti un twitch qui a réalisé le move du match, à l’amorce des 15 minutes de jeu, avec un triple kill pour sécuriser la première tour de la rencontre puis un dragon des océans en suivant.

The Native 92 termine le match avec 14 kills, soit un de plus que l’intégralité de l’équipe de DePaul. Cela devait être un match serré, mais la vérité a été bien différente.

On note quand même le sursaut d’orgueil des Blue Demons, avec une belle défense qui a retardé la défaite, même si Villanova n’est pas exempt de tout reproche.

Butler se devait de reprendre leur marche en avant contre Marquette et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’y a pas eu match. Du début à la fin, ce fut une réelle maîtrise de la part de Butler avec un excellent contrôle de la map et des ganks au bon timing. Marquette n’a fini qu’avec 2 kills sur cette rencontre.

Place au choc entre Villanova et Seton Hall, les deux favoris légitimes pour le titre de Big East. Une finale avant l’heure qui a tenue toutes ces promesses.

Un duel au sommet entre les 2 jungler freshmen, Ivernedthisrank et Pixeldrum. Cependant, la différence majeure entre les deux équipes a été remarqué sur les teamfights : Seton Hall a donné une véritable leçon tout au long du match.

Pourtant, sur le papier, la draft de Seton Hall était un peu inférieure, sauf sur le mid, avec un Sylas qui a été pick contre Mordekaiser. D’ailleurs, ce dernier offre une magnifique action à la finition, après un move plein d’assurance de Ivernedthisrank sur le jungler adverse.

Le Sylas fut un grand artisan de la victoire de Seton Hall. Il a été si décisif, notamment sur un teamfight, qui intervient après un Herald de Villanova. Il vole l’ulti de Morde, l’utilise sur Gragas et le tue. Ivernedthisrank se fait catch par Morde et on se dit que cela part mal pour Seton Hall.

Sauf que le toplaner vient en aide avec son Aatrox (un peu en retard) et réalise un véritable carnage. Le Sylas survit une nouvelle fois de peu, malgré un flash-in de Camille. Une agnifique performance collective.

Un Sylas ultra-dominant et le match prend une autre tournure.

Histoire d’enfoncer en peu plus Villanova, un steal de Baron Nashor met un terme à un possible retour des Wildcats. Alors, oui, Ezreal le vole mais le travail du Aatrox, qui absorbe tellement les dégâts, permet de gagner du temps à ses coéquipiers.

Seton Hall s’impose après un joli match et les Pirates apparaissent bien au-dessus de la compétition lors du premier week-end de match.

Marquette et Georgetown ont sorti le match le plus long du premier week-end en Big East, avec plus de 40 minutes de jeu.

Une lutte incessante, des longues (trop longues) sessions de vision, notamment pour le Baron Nashor. Le match manquait de rythme et de prises de décision. Les Hoyas, derrière pendant l’intégralité de la partie, sont restés en vie sur des exploits individuels, mais, les Golden Eagles étaient plus complets.

Nos impressions de la semaine sur League of Legends

Hugo :

  • Coup de coeur pour St John’s : c’est l’équipe qui joue le plus macro. Son carry AD est vraiment fort, son Lucian était très bon même si ce n’est pas le meilleur champion de la meta.
  • Evidemment, Selon Hall est la meilleure équipe de la conférence. Le mid a smurf le game et ils ont gagné dès la draft avec Aatrox, Ez, Leona. Les individualités de l’équipe sont très impressionnantes mais il existe de gros problèmes au niveau macro. Beaucoup trop de vagues de minions qui crashent, ce qui rend le farming moyen.
  • C’est encore pire pour Villanova parce qu’il joue Camille sans split push : une stratégie complètement ratée et les Wildcats ont été mangés par le groupement de Seton Hall.
  • J’ai aimé Butler (sauf contre Villanova où ils n’ont pas le droit de perdre) sauf un petit bémol sur le jungler, que je n’ai pas du tout aimé.
  • Marquette est solide.
  • Providence et Georgetown sont faibles, surtout niveau Iron.
  • Mon joueur de la semaine : Ivernedthisrank ou le mid, avec plutôt une préférence pour le mid qui smurf totalement dans le match décisif.

Julien :

  • Seton Hall a fait une forte impression : Ivernedthisrank est un jungler exceptionnel et bien qu’il soit nouveau dans l’équipe, il a rapidement pris le leadership. Son pool de champion reste assez important, même s’il excelle vraiment sur son main, Ivern, qui est maintenant instant-ban par l’adversaire.
  • Petite mention au mid comme pour Hugo, qui nous a offert un bien beau match avec son Sylas. Mécaniquement, c’est vraiment propre.
  • La botlane de Saint John’s est au niveau, comme prévu. Bashamm aime bien jouer des champions hors-méta et c’est un point positif, lui qui peut surprendre avec ses picks. Je reste plus sceptique sur l’équipe en général pour le reste de la saison. Mais bon, c’est plutôt satisfaisant de voir un Lucian qui domine !
  • Le changement de position de The Native 92 (jungler pour ADC) était l’un des plus gros points d’interrogations pour Villanova. Et, au final, son match sur Twitch m’a réconforté et c’est une bonne chose de le voir sur cette position qui est très importante.
  • Mon gros coup de coeur, en tant que main support, c’est de voir des picks un peu exotiques. On a souvent les mêmes picks en LEC ou en ligue française alors que là, on a eu une Lulu, Morgana, Karma, Tresh ou encore Soraka (pas au top mais en support). Surtout que ces picks un peu atypiques… Ce sont montrés déterminants (notamment la Lulu).
  • Mon joueur de la semaine : Ivernedthisrank, tout simplement. Il est le meilleur jungler de la conférence avec une bonne mécanique et il gank au meilleur timing (il n’a pas fait de gank inutile en 2 jours). Et à chaque fois, cela débouche sur quelque chose de positif.