Poursuivez la conversation avec notre communauté sur Discord !
Obi Toppin Dayton Flyers 2019-20
(Crédit photo : Erik Schelkun - Dayton Athletics)

“Zooming On” : pourquoi Obi Toppin (Dayton) sera une star en NBA

Certains le comparent à Amar’e Stoudemire. D’autres à Al Horford. Des comparaisons flatteuses qui illustrent le fait que Obi Toppin est un joueur spécial qui pèsera durant de longues années en NBA. Soyez-en sûrs. 

Natif de Brooklyn à New York, il passe par quatre (4 !) lycées différents avant de rejoindre l’Etat de l’Ohio et l’Université de Dayton. Empêché de jouer par la NCAA lors de sa première année en basketball universitaire, Obi Toppin est remonté à l’aube de sa saison freshman.

Avec 14.4 points et 5.6 rebonds de moyenne, il est élu “Freshman of the Year” dans la conférence Atlantic 10 et il est nommé dans la “Atlantic 10 First Team”. Une première depuis Lamar Odom en 1999.

Le garçon a du caractère.

Candidat à la NBA Draft 2019, sans agent et donc avec la possibilité de retirer son nom du processus, Obi Toppin fait le choix de la continuité et il reste à Dayton. Bien lui en a pris puisqu’il est aujourd’hui attendu très haut au mois de juin prochain.

19.7 points à 62.3 %, 7.7 rebonds et 2 passes de moyenne par match. Cette ligne de statistique traduit une domination évidente. La NCAA est devenue trop petite pour Obi Toppin.

Obi Toppin est un joueur moderne

Amateurs de dunks spectaculaires et de highlights en tout genre, préparez-vous. Le New-Yorkais est un phénomène athlétique qui martyrise les cercles universitaires depuis 2 ans.

La star de Dayton est surtout l’archétype du poste 4 moderne.

Long, vif et athlétique, il semble posséder toutes les capacités nécessaires pour s’imposer comme un bon joueur offensif à l’échelon supérieur. Il excelle sur le jeu en transition, où il rapporte en moyenne près d’1,4 point par possession. Sa vitesse couplée à des capacités évidentes à la finition l’aide beaucoup.

Aussi, il est capable de finir à la fois main gauche et main droite. Un gros point positif pour un joueur qui repose une grande partie de son jeu offensif sur le pick-and-roll. Joueur intelligent, il a montré qu’il pouvait proposer de très bonnes coupes en attaque pour lui garantir des paniers faciles.

Le jeu dos au panier est l’un des grands axes de progression de Obi Toppin.

S’il n’est plus vital d’être un maître du post-up en 2020, progresser dans ce domaine lui donnerait une variété offensive non négligeable.

S’il possède un très bon toucher de balle, le redshirt sophomore doit néanmoins travailler son footwork. Bien que très à l’aise dans les situations de face-up et du jeu face au panier, cela devrait l’aider en NBA.

Son tir paraît correct et cela ne devrait aller qu’en progressant. S’il reste impossible de l’évaluer parfaitement avec un faible volume de tirs tentés, il apparaît comme un très bon catch-and-shooteur… même s’il n’a pas encore la qualité de se créer son propre tir.

Pour sa taille, Obi Toppin est un joueur complet capable de faire beaucoup de choses sur le terrain. Tout en étant doté d’un très bon QI basket.

Des qualités offensives… mais beaucoup de travail en défense

La défense représente le chantier principal du jeu de Obi Toppin. Le jeune joueur de Dayton n’a pas de réel point faible, mais il devra travailler pour devenir un vrai joueur d’impact en NBA.

D’abord, sur ses aides et ses rotations en défense (où il possède les bases), il devrait souffrir à son arrivée en NBA. Il devra également devenir plus vocal. C’est quelque chose qu’il lui a parfois manqué à Dayton, bien qu’il y soit devenu un leader.

Il arrive à Obi Toppin de commettre des erreurs sur les rotations défensives.

Il est nettement en retard sur le shooter après un renversement basique et plutôt évident (illustrée sur la première action, ci-dessus) et il oublie de fermer l’accès au cercle sur un drive (illustrée sur la seconde action, ci-dessus).

À voir ses qualités physiques et sa très bonne détente, on pourrait croire que Obi Toppin est un excellent protecteur de cercle ; or, il n’en est rien.

Ses défaillances en terme de rotation sont un début d’explication mais, à la vue de son potentiel dans le domaine, il doit faire mieux. Lorsqu’il défend sur les situations de post-up, il se montre à son avantage mais il faut avouer que l’adversité rencontrée demeure assez faible.

Vous l’aurez compris, Obi Toppin possède les qualités pour devenir un très bon défenseur en NBA. Le travail sera long et nécessitera du temps, mais, le potentiel est en tout cas impressionnant.

En revanche, il est difficile de voir en lui un défenseur capable de switcher sur plusieurs positions. Sa vitesse de pieds n’est pas optimale. Qui sait, peut-être nous offrira-t-il une énième surprise.

Obi Toppin, meilleur joueur de l’histoire de Dayton ?

Si l’on se penche quelques instants sur les joueurs qui ont porté le maillot des Flyers avant de rejoindre la NBA, cela ne fait pas rêver.

Le dernier en date, Kostas Antetokounmpo (petit frère de Giannis et aujourd’hui joueur des Lakers), a été sélectionné en 60ème et dernière position de sa cuvée de la NBA Draft en 2018. Le Grec devrait logiquement être dépassé par Obi Toppin. Le jeune New-Yorkais est attendu parmi les 10 premiers choix de la Draft NBA et on l’imagine mal sortir du seuil des lottery picks.

Une chose est certaine : il existera à Dayton un avant et un après Obi Toppin tant le joueur a réussi à faire parler de lui (et des Flyers) dans les médias.

Le redshirt sophomore entend bien quitter l’Ohio, qui l’a tant fait grandir, en amenant ses coéquipiers le plus loin possible à la prochaine March Madness. Déjà, Dayton devrait hériter d’un statut de tête de série très haut (seed #1 ou #2)

Le redshirt sophomore veut sans doute perpétuer la tradition des joueurs issus de petites universités qui parviennent à se hisser parmi les premiers choix de Draft NBA.

Stephen Curry, Damian Lillard ou Ja Morant, tenez-vous prêts. Obi Toppin est le prochain sur la liste. 

Plus de lecture ?
Carlik Jones Radford Highlanders vs Liberty Week 1 2019
Transfer Tracker : les meilleurs “grad transfers” de l’intersaison en basketball