Soutenez Midnight on Campus avec Patreon !
(Crédit photo : Oklahoma Sooners Basketball)

Trae Young, l’autre freshman qui excelle loin des lumières à Oklahoma

Au début de la saison, quand on parlait des freshmen et plus particulièrement des meneurs de jeu, deux noms venaient de suite en tête : Trevon Duval et Collin Sexton.

Le premier évolue à Duke, le second à Alabama ; mais alors que la saison a désormais commencé depuis pratiquement un mois, un joueur fait parler de lui : Trae Young, le meneur d’Oklahoma.

« Ne vous attendez pas à un 4 sur 13 mercredi. » Ces mots sont signés Trae Young après son premier match de la saison face à Nebraska-Omaha. Si les Sooners l’emportent facilement 108-89, le freshman n’est pas content de sa performance. Pourtant, il a noirci la feuille de statistiques et termine avec 15 points, 10 passes, 6 rebonds, 2 contres et 2 interceptions. Mais à 4/13 au tir dont 1/6 à trois points.

«  C’est comme ça que je joue,» explique-t-il après son match face à Ball State.  « J’ai été agressif mais j’ai aussi distribué et fait en sorte que toute l’équipe soit contente du début à la fin du match. »

Lors de cette rencontre contre Ball State, gagnée 108 à 69, le joueur vedette d’Oklahoma sort le grand jeu et termine avec 22 points, 3 rebonds, 13 passes et 2 interceptions. Au tir ? 5 sur 10 … à trois points. Chose promise, chose due.

Il élimine son défenseur, lay-up. Panier. Il s’éloigne et tir à 10 mètres. Panier. Il dribble, bat son vis à vis, pour ensuite offrir une offrande à son intérieur. Panier.

https://www.youtube.com/watch?v=Ypmmm1Amuo0&feature=youtu.be

Le trois points est, sans aucun doute, son arme favorite pour marquer et porter les Sooners. Avec 17 paniers inscrits en 44 tentatives, Trae Young tente presque 9 tirs à trois points par rencontre qu’il joue pour un taux de 39% de réussite.

Maintenant, il n’est pas uniquement un tireur d’élite. Durant ses cinq confrontations sous le maillot des Sooners, le natif de l’Oklahoma a montré une jolie panoplie.

 

A la passe, Trae Young est la plaque tournante de son équipe. Avec, sur cinq matchs, une moyenne de 8.6 passes, il est le troisième meilleur passeur de toute la ligue en Division I. Il a notamment ébloui sur les deux premières rencontres de l’année avec 10 puis 13 passes décisives. Une vision du jeu qui lui permet de distribuer à l’intérieur, à l’extérieur, de près ou de loin.

Mais en plus de l’attaque, Trae Young est aussi très actif en défense. Une telle activité lui permet de voler plus de deux ballons par match (2.4). Cette intelligence de placement permet également à son équipe d’obtenir une pluie de points en contre-attaque.

Après un petit mois de compétition, Trae Young est le deuxième meilleur scoreur de la Division I avec 28.2 points de moyenne par match. On peut noter sa performance face à Oregon lors du tournoi PK80. Le freshman des Sooners a terminé avec 43 points en plus de ses 7 passes, 4 rebonds et 2 interceptions.

Néanmoins, il sera intéressant de voir son évolution au fil des mois.

De nombreux matchups intéressants seront à suivre lors de la saison de Trae Young : le 8 décembre face à USC et Jordan McLaughlin, le 16 face à Wichita State et Landry Shamet, le 6 janvier face à la défense de West Virginia, le 23 contre DeVante Graham et Kansas, le 27 face à Collin Sexton et Alabama. Puis un peu plus tard dans la saison, les deux face à face qui l’opposeront à Baylor et Manu Lecomte.

Gardez un oeil sur les Sooners d’Oklahoma et Trae Young tout au long de la saison, conseil d’ami.

Plus de lecture ?
New Orleans Privateers Favori Southland 2019
“Gem of the Week” : New Orleans Privateers (Southland)