Poursuivez la conversation avec notre communauté sur Discord !
(Crédit photo : Aaron Doster - USA TODAY Sports)

“Road to March” : la situation (actuelle) en Patriot League… et Colgate serait-il en danger ?

Le mois de mars est lancé et les derniers instants de la saison régulière de basketball ont débuté. Alors que la plupart des conférence connaissent plus ou moins leur futur champion, d’autres conférences sont beaucoup plus indécises… et le tournoi de Patriot League semble plus ouvert que jamais.

Comme prévu, Colgate a terminé en première place et a raflé le titre de conférence avec 2 victoires d’avance sur American et Boston U. Une domination complète, malgré une fin de saison un peu maussade et 2 défaites contre des programmes du ventre mou (Bucknell et Loyola Maryland).

Ensuite, cela fait vraiment plaisir de voir Boston U parmi les poursuivants. Les Terriers reviennent sur le devant de la scène après des saisons très moyennes. American complète le podium avec son leader Sa’eed Nelson, un joueur redoutable.

Le classement final de la Patriot League à l’issue de la saison régulière :

Le tournoi de conférence promet énormément avec le trio évoqué.

Mais, historiquement, d’énormes surprises ont lieu en Patriot League avec des seeds #5, #6 voire #7 qui atteignent le dernier carré. Dès le premier tournoi, Bucknell s’est imposé contre Holy Cross (65-62) et Lehigh bat Loyola Maryland (78-75). Aucune surprise.

La composition complète du tournoi de Patriot League :

Le favori légitime : Colgate Raiders (23-8, 14-4 en Patriot)

C’était annoncé et Colgate a assumé son statut de patron de la Patriot League. Il faut dire que le noyau dur est encore présent pour une dernière saison en NCAA (pour la plupart).

Franchement, sur le papier, on ne fait pas mieux en Patriot League en terme de qualité d’effectif. Jordan Burns est un leader exemplaire, présent dans le scoring (15.6), mais aussi à la création (4.5) et même au rebond (3.1). Il est le go-to-guy des Raiders et il prend ses responsabilités dans les moments opportuns. Il ne déçoit que très rarement, et nul doute qu’il répondra présent une nouvelle fois, lui qui se sublime encore plus dans les matchs à couperet.

Jordan Burns Colgate Raiders vs Cincinnati 2020
(Crédit photo : Austin Mariasy – Colgate Athletics)

Mais ce qui fait la différence à Colgate par rapport aux adversaires, c’est le bien le secteur intérieur avec le meilleur défenseur de la Patriot League, Will Rayman (12.7 points, 8.9 rebonds) et surtout, Rapolas Ivanauskas (12.9 points, 7.6 rebonds et 2 passes). Le duo est si complémentaire que personne ne peut contenir les deux joueurs sur des longues séquences.

Pour plus d’informations sur Rapolas Ivanauskas, on parle de lui dans le guide de présaison en Patriot League.

Colgate est une équipe complète qui sait jouer ensemble et qui est très bien entrainé. L’addition du transfuge de Bowling Green, Nelly Cummings, apporte une nouvelle option en attaque, surtout à 3-points.

Honnêtement, il est difficile de voir Colgate ne pas aller à la March Madness.

La belle surprise : Boston U Terriers (18-13, 12-6 en Patriot)

En 2018, je décrivais en quoi la jeunesse de Boston U était prometteuse. Et cela fait vraiment plaisir de voir une équipe qui ne trahit pas mes attentes

Oui, Boston U est de retour sur le devant de la scène (du moins en Patriot League) et il faudra se méfier des Terriers, qui sont pour moi les concurrents n°1 à Colgate. La “génération dorée” arrive à son potentiel maximum avec un effectif composé de seniors et juniors.

Forcément, on pense immédiatement à Max Mahoney (15.6 points, 8.2 rebonds et 2.5 passes de moyenne), un joueur si précieux pour son équipe. Le poste 4 est très agressif, capable de sanctionner à mi-distance et défend comme 4. Un exemple pour tous et un vrai leader.

Max Mahoney Boston Terriers vs West Virginia 2019
(Crédit photo : Ben Queen – USA TODAY Sports)

Il est évidemment bien entouré avec la sensation sophomore Walter Whyte (joli blase). Il revient d’une saison de freshman tronquée par les blessures et il a immédiatement pris ses aises avec les Terriers, en affichant une moyenne de 12.7 points et 7.2 rebonds. Le chaînon manquant de Boston U en 2018-19, qui avec l’arrière opérationnel, est capable de renverser des montagnes.

Ce serait une si belle récompense pour Max Mahoney et ses coéquipiers de se qualifier pour la March Madness.

L’outsider : American Eagles (16-13, 12-6 en Patriot)

Je vais être complètement honnête : je ne voyais pas American sur le podium en 2019-20.

Sauf que le joueur de la saison en Patriot League, Sa’eed Nelson (18.4 points, 5 rebonds et 4.8 passes de moyenne), a littéralement porté les Eagles à bout de bras tout au long de la saison. D’ailleurs, il est devenu le 8ème joueur de l’histoire de la NCAA a passé la barre des 2000 points, 500 rebonds, 500 passes et 250 interceptions en carrière. Solide.

Sa'eed Nelson American Eagles vs Cincinnati 2019
(Crédit photo : Mitchell Layton – American Athletics)

American est une équipe moyenne, mais, qui possède un joueur extraordinaire. Il n’est pas simple de trouver un relais efficace à Sa’eed Nelson au scoring. Le russe Mark Gasperini (9 points, 5.2 rebonds) est un intérieur nouvelle génération, très complet près du cercle et de loin, mais il ne voit pas beaucoup le ballon.

Les adversaires cibleront Nelson et les seconds couteaux des Eagles devront ainsi prendre la relève. Il faut aussi effacer la mauvaise habitude de perdre rapidement lors du tournoi de Patriot League.

American reste un gros point d’interrogation, mais dans un bon jour, l’équipe est le candidat n°1 pour renverser Colgate.

Le pari de Julien : Lafayette Leopards (18-11, 10-8 en Patriot)

J’ai longuement hésité entre la Navy et Lafayette pour mon pari.

Les Midshipmen possèdent un jeu très attrayant avec des jeunes joueurs, qui jouent up-tempo… et qui défendent par intermittence. Ce n’est pas encore la saison de l’explosion pour la Navy. On attendra la saison prochaine.

Du coup, Lafayette est mon pari.

Pourquoi ? Deux raisons : Justin Jaworski et le sweep lors de la saison régulière face à Colgate (qui, pour rappel, a perdu 4 matchs sur la totalité de la saison en Patriot League).

J’ai eu un coup de coeur pour le prospect lors de sa première confrontation contre Colgate. Il a terminé le match avec 16 points au compteur et a démontré une vraie aisance dans la création de ses tirs, avec très peu de déchets. C’est aussi un formidable scoreur à longue distance en catch-and-shoot. Un joueur agréable à regarder au sein d’une équipe de Lafayette qui joue collectivement.

Et puis, si les Leopards se sortent du piège de l’Army, ils affronteront Colgate dans le dernier carré.

Du coup, on pose un “all-in” sur quelle équipe ?

Boston U pour la belle histoire, même si j’adore Colgate.

Plus de lecture ?
Cade Cunningham Oklahoma State Cowboys Recrutement 2020
“CBB Preview” : quelles sont les équipes qu’il faut regarder à la télévision en 2020-21 ?