Poursuivez la conversation avec notre communauté sur Discord !
Olivier Sarr Wake Forest Demon Deacons 2020

A Wake Forest, Olivier Sarr a terminé la saison en beauté

A contrario des dernières nouvelles qui ont plombé la fin de saison en basketball universitaire, le français Olivier Sarr a vécu une bien belle fin de campagne avec Wake Forest.

Le 26 février, d’abord, il mène les Demon Deacons à la victoire face à #7 Duke, conclue sur le score de 113-111, en 2OT. 

Le pivot français joue un grand rôle dans cette victoire. Il rend dingue son adversaire direct, le pivot Vernon Carey Jr, l’un des meilleurs joueurs de Duke (et de la conférence ACC) en 2019-20. Une performance de choix qui se traduit aussi sur la feuille de match : 26 points, nouveau record en carrière (à 7/9 au tir), 5 rebonds, 3 passes et 2 contres.

Cette victoire folle a remis Olivier Sarr et Wake Forest dans la lumière après une saison en dents de scie. Un upset aussi inattendu que superbe qui a mis un grand coup de projecteur sur l’ex-joueur de l’INSEP. 

Le 29 février, 3 jours après la masterclass face à Duke, il domine Notre Dame.

Le junior remet le couvert contre le Fighting Irish : Olivier Sarr époustoufle tout son monde en dominant le pivot senior John Mooney, pourtant considéré dans l’élite à son poste en NCAA. Le constat est, une nouvelle fois, clinquant : nouveau record de points en carrière avec 30 points et nouveau record de rebonds en carrière avec 17.

Un énorme 30-17 qui permet à Wake Forest de remporter un 6ème match en conférence ACC et de donner du baume au coeur des fans des Demon Deacons. 

Une belle saison dans son ensemble à Wake Forest

Olivier Sarr a réalisé une dernière semaine de février incroyable, ce qui lui a valu le titre de Joueur de la Semaine en conférence ACC lors de la Week 17. Une récompense qu’il avait déjà obtenu cette saison lors de la Week 4. 

Depuis cette folle semaine, la saison de Wake Forest a pris fin après des défaites face à UNC, NC State et Pittsburgh (au tournoi de conférence). Mais, même si ces 3 matchs se sont soldés par des défaites, le français a continué d’assurer et a plutôt bien conclu cette saison.

Sur ces 5 derniers matchs, Olivier Sarr tourne à 20.2 points et 10.8 rebonds.

Fin de saison remarquable et remarquée dans le monde du basketball universitaire. Toutefois, si la fin de saison du frenchie a été superbe, c’est aussi l’ensemble de sa saison qui doit être soulignée. 

Le junior de Wake Forest tourne en quasi double-double (13.7 points et 9.0 rebonds) en 2019-20. Mieux, il a doublé ses moyennes de points et de rebonds depuis la saison passée avec +7.5 points et +4.5 rebonds.

Mais, ce n’est pas que du côté des statistiques que le français a progressé, Olivier Sarr a beaucoup progressé dans le jeu.

Meilleur dans son jeu dos au panier, il a amélioré son footwork pour devenir intenable en attaque. Le junior s’est aussi beaucoup épaissi et a gagné en puissance. Pas étonnant quand on sait que le jeune homme a pris environ 20 kilos depuis son arrivée à Wake Forest, en 2017. Il sait désormais se faire respecter dans la raquette et devient même dominant dans cette zone. 

Pour couronner le tout, le pivot de 21 ans est un joueur intelligent sur et en dehors du terrain. Il avait déjà été nommé dans la All-ACC Academic Team en 2018-2019.

 Que doit-on attendre de Olivier Sarr ?

Malgré une très belle saison individuelle, la saison collective de Wake Forest est plus décevante.

Les hommes de Danny Manning terminent avec un triste bilan de 13-18 (6-14 en ACC), même si quelques coups d’éclat notables viennent embellir la saison des Demon Deacons. Qui plus est, Olivier Sarr a été récompensé par la conférence ACC avec une présence dans la “ACC All-Third Team. Il devient le premier joueur de Wake Forest à recevoir un tel honneur depuis John Collins (First Team), en 2017. 

John Mooney et Vernon Carey Jr., que Olivier Sarr avait dominé fin février, ont quant à eux été nommés dans la “ACC All-First Team”. Nouvelle preuve de la grande qualité du garçon. 

Junior en 2019-20, Olivier Sarr doit encore vivre une dernière saison à Wake Forest.

Cette saison de senior doit être la saison de la confirmation et de la rédemption pour le numéro 30 de Wake Forest. Le pivot sera encore plus attendu. Mais, s’il continue de progresser comme il le fait chaque année depuis son arrivée à Winston-Salem, on ne se fait pas trop de souci pour lui. 

Olivier Sarr devient le leader naturel de Wake Forest, notamment en attaque, puisque le guard Brandon Childress a conclu sa carrière universitaire. Un rôle qui va l’amener à dominer toujours plus et qui va, on l’espère, encore gonfler sa confiance. 

Il s’épanouit. Il commence vraiment à atteindre sa zone de confort.

expliquait Danny Manning en fin de saison. (247sports)

On a déjà hâte d’observer la saison de Olivier Sarr et on n’est pas les seuls.

Plus de lecture ?
Emoni Bates Lincoln High School Michigan State Spartans
Emoni Bates (#1, 2022) à Michigan State : un engagement essentiel et incertain pour Tom Izzo