Poursuivez la conversation avec notre communauté sur Discord !
Jay Wright Bryan Antoine Villanova Wildcats 2020
(Crédit photo : Frank Franklin II - AP Photo)

Elite 8 : #3 Villanova surpasse #1 Kansas avec l’aide de Bryan Antoine

La MoC Madness continue avec le Elite 8, où 8 rencontres seront résumées par les soins de la rédaction (avec l’aide de “faits alternatifs”) sur 2 jours consécutifs. 26ème épisode du tournoi : #3 Villanova contre #1 Kansas.

Vous cherchez le bracket de notre compétition ? Un seul clic.

Vous ne comprenez pas le principe de la MoC Madness ? Les indications juste ci-contre.

Qu’est-ce que la MoC Madness ?

La March Madness a succombé à la pression du COVID-19. Mais, la rédaction de Midnight on Campus a sorti l’artillerie lourde pour conclure la saison de basketball universitaire sur une note (folle) digne du mois de mars : la MoC Madness.

Lors des 3 prochaines semaines, la MoC Madness reprend le flambeau du NCAA Tournament pour couronner un champion national… à notre propre sauce. Du First Round au Final Four, nous mettrons la main à la pâte afin de poursuivre la folie du mois de mars (au sens propre comme au sens figuré). 4 résumés plus ou moins plausibles par jour de compétition et 1 bracket rempli par nos soins.

Et, surtout, aux grandes occasions les grands moyens. 

Bastien a gentiment réquisitionné son chat, Mopti, pour désigner les vainqueurs de nos résumés originaux. Oui, sans blague. Vous souvenez-vous de Paul Le Poulpe ? Et bien, c’est le même concept (en beaucoup plus mignon). Notre plume s’occupe du reste en construisant des faits alternatifs et des scénarios selon les préférences initiales de Mopti.

Impartialité garantie. 

A la recherche de résultats à l’objectivité pure ? La MoC Madness n’est pas pour vous. En quête d’événements fictifs dans le simple but de se distraire ? Vous allez adorer. 

Le choix de Mopti : Villanova


Jay Wright savait qu’il aurait tôt ou tard besoin du freshman Bryan Antoine cette saison. Le natif de Tinton Falls, dans le New Jersey, a choisi son moment pour se faire remarquer et être pleinement utile à #3 Villanova.

Sa saison avait commencé avec un peu de retard à cause d’une blessure à l’épaule. Une opération et 3 rencontres plus tard, le voilà, enfin, sur un parquet de NCAA. Toutefois, tout ne se passe pas comme prévu.

En manque de rythme, Bryan Antoine n’arrive pas à s’intégrer dans le jeu de Jay Wright.

Quelques passages par ci, par là. Jamais plus pour le freshman, qui rongeait son frein sur le banc des Wildcats. Et quand les minutes étaient là, le tir ne voulait pas. Face à Marquette, Jay Wright lui a donné 21 minutes. Hélas, un 0/6 et 4 fautes écourtaient ses minutes pour le reste de l’année.

Collin Gillespie Bryan Antoine Banc Villanova Wildcats 2020
(Crédit photo : Charles Fox – The Philadelphia Inquirer)

Bryan Antoine et le coup de poker réussi

Face à #3 Kansas, Bryan Antoine commençait une nouvelle fois sur le banc.

Mais, contrairement à d’habitude, l’arrière entrait plus vite qu’à l’accoutumée. Mené de 10 points après 3 petites minutes de jeu (4-14), Jay Wright tente un coup de poker et envoie son freshman sur le parquet.

Un peu rouillé, il fallait quelques instants avant que la machine se lance. Un tir réussi à 3-points sur le tête de Ochai Agbaji, puis un contre sur Udoka Azubuike, enchaîné d’un dunk rageur en contre-attaque.

En deux-deux, Bryan Antoine redonne un coup de fouet aux Wildcats.

Bien épaulé par Saddiq Bey et Collin Gillespie, le freshman ramène les siens à 2 points de retard, à quelques encablures de la mi-temps. Et, à la pause, Villanova n’est mené que de 2 possessions (37-41).

Après le break, Bryan Antoine débute dans le cinq des champions en 2018.

Auteur de 10 points, 2 contres et 3 passes en première période, le freshman était lancé. Et plus rien ne l’arrête. Servi par Collin Gillespie, l’arrière attaque le cercle encore et encore. La défense des Jayhawks n’arrive pas à le stopper. Pas même le linebacker David McCormark.

Bryan Antoine Freshman Villanova Wildcats 2020
(Crédit photo : Villanova Athletics)

Le temps du soirée, Bryan Antoine est devenu la pierre angulaire du jeu de Villanova.

Désormais leaders d’une rencontre qui avait mal débutée, les Wildcats deviennent injouables. Alors que Bryan Antoine récupère sur le banc, c’était au tour de Saddiq Bey et Brandon Slater de mener l’équipe de Philadelphia vers un nouveau Final Four. Le troisième en 5 ans.

Un road trip vers Atlanta qui a été rendu possible grâce à un coup de poker réussi de Jay Wright.

Mais, surtout, grâce au renouveau d’un joueur coincé sur le banc depuis le mois de décembre. Avec ses 26 points et 3 contres, Bryan Antoine a-t-il gagné le droit de rêver à mieux dans les prochains jours ? Seul Mopti le sait.

Plus de lecture ?
Austin Peay Governors vs Murray State Celebration 2020
“Road to March” : la situation (actuelle) en OVC… avec un fauteuil pour trois