Poursuivez la conversation avec notre communauté sur Discord !
Precious Achiuwa PK Invitational Memphis vs Oregon
(Crédit photo : Steve Dykes - Getty Images)

Sans James Wiseman, Memphis doit trouver son Precious Achiuwa

Il ne restait à James Wiseman plus que 5 matches à purger sur le banc. Memphis anticipait déjà son retour sur les parquets et il n’y avait aucune raison de penser le contraire. Et puis, le 19 décembre, l’aventure s’est brutalement terminée.

Suite à l’histoire de l’aide financière de Penny Hardaway lié au déménagement de sa famille, qui s’est conclue avec une suspension de 12 matchs, l’intérieur superstar des Tigers devait revenir le 12 janvier.

Un retour sur les parquets qui, finalement, ne se fera pas puisqu’il a décidé de quitter le campus de Memphis afin de se focaliser sur la prochaine NBA Draft.

Un tel choix n’intervient pas au meilleur des moments pour Penny Hardaway. L’ancien meneur du Orlando Magic (NBA) doit faire sans Lester Quinones, blessé au à la main, et la période la plus importante de la saison va débuter avec les confrontations de conférence AAC.

À Memphis, James Wiseman est venu, a vu mais n’a que très peu vaincu.

Le vrai leader de Memphis ne serait-il pas Precious Achiuwa ?

Désormais sans le leader inné d’une équipe attendue depuis la reprise, la saison de Penny Hardaway avec les Tigers va de mal en pis.

Tout avait pourtant superbement bien commencé avec une classe de freshmen capable de faire pâlir Mike Krzyzewski et John Calipari. Une promotion de 7 joueurs tous classés 4-étoiles ou mieux.

Aujourd’hui ? James Wiseman est parti, Lester Quinones est indisponible et Boogie Ellis semble avoir laissé son talent dans sa chambre d’adolescent à Durham.

De cette promotion, seuls D.J. Jeffries et Precious Achiuwa répondent présent sur le terrain. Eux qui devaient avoir des rôles de lieutenant de luxe aux côtés de James Wiseman se retrouvent à porter leur équipe et deviennent les joueurs les plus importants des Tigers.

Un rôle que le premier ne connait pas mais que le second maîtrise.

Sauf qu’être un patron en High School et emmener une équipe à la March Madness sont deux missions bien différentes. Precious Achiuwa a tout de même conscience de l’opportunité qui lui tend les bras à Memphis.

C’est une chance pour tous les joueurs d’élever leurs niveaux. Nous sommes tous ici pour jouer. Nous comprenons que James [Wiseman] ne joue pas en ce moment, ce qui fragilise l’équipe. Mais c’est une opportunité pour tous les gars d’élever leurs niveaux et montrer ce qu’ils savent faire.

raconte l’ancien intérieur de Montverde à la suite à la suspension de James Wiseman en novembre.

Depuis la suspension du meilleur élément de l’équipe, les joueurs de Penny Hardaway sont invaincus. 7 matches, 7 victoires. Les Tigers ont notamment récupéré un succès face au rival de l’Etat, Tennessee (51-47).

Et pour Precious Achiuwa, ça roule aussi ; enfin, plus ou moins. Les statistiques sont là, mais sur le terrain, l’ailier-fort reconverti en pivot par Penny Hardaway manque encore de férocité dans le jeu pour imposer sa patte et retrouver le joueur qu’il était à la Montverde Academy, en Floride.

Avec James Wiseman, le chemin du cercle s’ouvrait puisque le futur “top-5 pick” de la NBA Draft attirait les défenseurs avec lui. Désormais, c’est à lui de travailler pour aller chercher ses points et ce n’est pas simple.

Dans un sport où le spacing est devenu très important, Precious Achiuwa est scotché sous l’arceau des deux côtés du terrain. L’ancien de Montverde prend plus de 1 tir sur 2 dans la peinture (56.4%) et ne se rend que 6 fois sur la ligne des lancers-francs en moyenne… pour une réussite suspecte de 54%.

À l’image d’un P.J. Washington sous les couleurs de Kentucky lors de sa saison freshman (2017-18), avec une répartition de tirs plus ou moins identique, Precious Achiuwa peut-il réussir à se développer au cours de la saison et porter son équipe vers les sommets ?

S’il ne change pas son fusil d’épaule, cela peut-être compliqué et cette belle opportunité ouverte avec le départ de James Wiseman risque de s’envoler.

Plus de lecture ?
Angelo Stuart Seattle U Redhwaks Mineral Area JUCO 2019
Angelo Stuart (Seattle U) : “je veux devenir un leader” après une expérience réussie en JUCO