Soutenez Midnight on Campus avec Patreon !
(Crédit photo : Associated Press)

Le Mag des Mid-Majors : “March Sadness”, Acte 1

Après un First Four intéressant, les choses sérieuses débutent avec le First Round de la March Madness. Et comme vous avez pu le suivre avec nous (plus de 7 heures de live-tweet non-stop et on remet cela dès 17h aujourd’hui), ce fut un véritable feu d’artifice… sauf pour les Mid-Majors.

Résumé de la soirée de jeudi, premier acte du First Round, journée noire pour nos poulains.

 

“DOWN GOES NEVADA”

 

On savait que cette équipe de Florida était dangereuse, mais au point de battre Nevada, non.

Et bien ce fut le cas et le Wolfpack, qui après une dernière March Madness solide (défaite au Sweet 16 contre Loyola Chicago), s’incline dès le premier tour. Le début de match s’est révélé cataclysmique, avec une pale équipe de Nevada, bien loin des standards de cette saison.

Les Gators ont compté jusqu’à 18 points d’avance en milieu de second acte mais un ultime comeback du Wolfpack a tenu le public en haleine pour le money time. C’est alors que la sensation freshman en provenance de l’Ontario, Andrew Nembhard, prend le match à son compte et sécurise la victoire finale (70-61).

Voici la fin d’un cycle pour Nevada, qui a misé sur le marché des transferts pour exister sur le plan national. Cela a fonctionné pendant deux ans, pas cette saison. Des joueurs comme Caleb et Cody Martin ou encore Jordan Caroline quittent le basketball universitaire sur une défaite au premier tour.

Comme quoi, la défaite en finale du tournoi de conférence contre Utah State a été le facteur X.

 

Murray State et le show Ja Morant

 

21h30 (et quelques) hier soir. L’affiche de la soirée opposant deux des meilleurs scorers du pays, Ja Morant et Markus Howard. Murray State et son seed 12 contre Marquette et son seed 5.

Il s’agissait du match à ne pas louper… et Ja Morant l’a bien compris.

Le meneur des Racers a offert une performance XXL (enfin, un match presque normal pour lui) avec un triple-double : 17 points, 16 passes et 11 rebonds. Le tout avec un 5/9 aux tirs. Le dernier joueur a avoir réalisé un triple-double lors de la March Madness ? Oh, un certain Draymond Green, en 2012.

Pourtant, les fans de Marquette avaient tout prévu. Des petits chants “overrated” ont accompagné Ja Morant sur l’intégralité de son échauffement et lors du début de rencontre. C’est de bonne guerre mais ce n’est pas la meilleure solution quand on voit l’issue du match.

Attention, par contre, Murray State n’est pas le Ja Morant FC.

Le prospect peut prendre les choses en mains seul, mais il préfère faire jouer ses coéquipiers, sans pour autant avoir cette folle obsession des statistiques (coucou un certain Russell W.). On sent que le programme a encore de la réserve et le Second Round se jouera contre Florida State… Vous le voyez, le petit upset des familles ?

Concernant Marquette, le duo Sam Hauser (16pts, 10reb) et Markus Howard (26pts mais à 9/27 aux tirs, 4/14 à 3-points) n’a pas pesé bien lourd dans cette défaite (83-64). A voir si Markus Howard sera de retour sur le campus pour sa dernière année en basketball universitaire, mais, cela risque de faire très mal ce revers.

 

Yale, Belmont, New Mexico State : si près de l’exploit…

 

Ces trois programmes ont réalisé une superbe saison et avaient une réelle chance d’upset lors du First Round. Cela ne passe pas loin mais le résultat n’est pas celui escompté.

Yale n’a pas vu le jour malgré un joli comeback lors du deuxième acte. Toujours sans son head coach mais avec un secteur intérieur ultra-dominant (physiquement aux antipodes des joueurs de Yale) et un Tremont Waters à la baguette, LSU s’impose sur le score de 79 à 74.

On attendait Miye Oni sur ce match ; malheureusement, le junior a été inexistant. 5 points, 2/16 aux tirs… et sûrement une saison de senior à Yale (ou ailleurs, comme Makai Mason avec Baylor) pour remonter un peu sa cote à la Draft NBA, qui vient de prendre un énorme coup de massue en l’espace de 24h.

Une saison se jour souvent à des détails. New Mexico State vient d’en connaitre l’expérience contre Auburn. Défaite d’un petit point, 78 à 77, mais avec un scénario dingue.

Auburn mène de 2 points, New Mexico State possède le tir de la gagne mais le loupe… tout en obtenant une faute et 3 lancers francs ! Terrell Brown n’en convertit qu’un seul mais les Aggies obtiennent une nouvelle chance sur le rebond, un joueur d’Auburn touche le ballon.

Remise en jeu, un tir, Trevelin Queen se retrouve TOUT SEUL à seul trois mais envoi un airball. Défaite. Tellement rageant pour New Mexico State.

Quant à Belmont, là-aussi, cela se joue dans le money time.

Les intérieurs de Maryland ont fait le travail pendant le match, bien que Dylan Windler, qui était passé au travers lors du First Four, a sorti une excellente prestation (35 points, 11 rebonds). Défaite de deux points (79-77) mais il y avait de la place pour l’upset.

Dylan Windler termine son cursus avec une belle victoire contre Temple, la première de l’histoire du programme à la March Madness, et un match complet contre un possible prétendant à l’Elite 8. Il va faire des heureux en Europe (il est trop bien pour la NBA).

 

Wofford et Gonzaga, taille patron

 

On ne présente plus Wofford, le dauphin de Gonzaga dans le classement des Mid-Majors cette saison. Et les Terriers empochent une belle victoire (84-68) contre un outsider de qualité, en la personne de Seton Hall, pour un premier succès de l’histoire à la March Madness.

Fletcher Magee a été l’un des artisans de cette victoire, avec 24 points et 7 banderilles à trois points, ce qui lui permet d’être le recordman de tirs à trois points inscrits en carrière (509 réussites). Mais il ne fut pas seul et Wofford distille une vraie démonstration collective.

Prochain tour, Kentucky, et le match s’annonce exceptionnel.

Gonzaga n’a pas eu de mal à se sortir de Fairleigh Dickinson (87-49). Il faut dire que les Knights sortaient d’un match éprouvant au First Four, contre une équipe aussi collective et à 100% physiquement, le résultat parle de lui-même.

Killian Tillie réalise un match très propre avec 17 points (7/8 aux tirs), 4 passes et 2 rebonds. Un match tranquille pour le futur champion national.

 

Les autres résultats, en bref :

 

Northeastern était la grosse côte de cette soirée face à Kansas, qui n’est pas au top. Malgré un jeu très cohérent, hier soir, les Huskies n’ont rencontré aucune réussite au tir, bien aidé par la défense des Jayhawks. Ces derniers s’imposent sans trop forcer (87-53).

Ah, Vermont… Un Sweet 16 s’envole dans mon bracket à cause de Florida State. Défaite de 7 points (76-69) malgré une belle opposition proposée par les Catamounts. Mais les Seminoles possédaient plus d’options ce soir-là. Prions pour que Anthony Lamb revienne la saison prochaine à Vermont.

Abilene Christian a tenu trois minutes contre Kentucky, avant de prendre un bouillon monumental (79-44). Là encore, une belle expérience pour le jeune groupe.

Idem pour Montana contre Michigan (74-55) ou encore Old Dominion contre Purdue (61-48).

Enfin, Bradley a tenu la dragée haute à Michigan State (76-65), mais l’expérience des Spartans a créé la différence lors du second acte, malgré les 17 points du sophomore Elijah Childs.

Plus de lecture ?
Anthony Lamb Vermont vs Bucknell Mid-Majors Week 1 2019
Baromètre des Mid-Majors, Week 2 : Vermont confirme, Grand Canyon pathétique