Jordan Burns Colgate Raiders vs Holy Cross 2021
(Crédit photo : Patriot League)

March Madness : nos 10 meilleurs matchs et upsets du First Round

Le paroxysme de la saison de basketball universitaire est, sans aucun doute, les deux journées du First Round de la March Madness.

32 matchs à élimination directe, des upsets qui rentrent (souvent) dans la légende du tournoi, des favoris qui transpirent plus que de mesure, des prestations de (très) haut niveau, des belles histoires et surtout du basketball non-stop pendant près de 48h. Que demande le peuple.

Après la révélation du bracket officiel lors du Selection Sunday, la folie du mois de mars peut débuter sur les chapeaux de roue.

Et elle peut prendre des dimensions stratosphériques avec une bonne série d’upsets et de matchs incroyables. Vous pouvez toujours compter sur cette donnée.

Ainsi, Midnight on Campus propose une liste de 10 rencontres prévues au First Round qu’il ne faudra manquer sous aucun prétexte (pour d’excellentes prestations sportives ou des upsets monumentaux). Petit bonus en fin d’article : une seconde liste à conserver au chaud pour les changements de chaine imprévus.

Nos meilleurs matchs du First Round, sans hésitation

A la suite d’un tour préliminaire de 4 rencontres pour mettre l’eau à la bouche (connu sous le nom de First Four), le First Round peut ouvrir les hostilités. Le premier tour de la March Madness se dispute entre le vendredi 19 et le samedi 20 mars en 2021.

Si vous voulez connaître le fonctionnement de la March Madness ainsi que le système de classement du bracket, on propose une expertise sans égal.

Sans plus attendre, nos 10 matchs du First Round qui méritent toute votre attention :

N.B. : les rencontres de cette liste sont classées en fonction de leur apparition à la télévision (de la première à la dernière) et non pas en fonction de leur importance.

#14 Colgate vs #3 Arkansas (vendredi à 17h45)

La première équipe à 100 points marqués remporte la partie. C’est aussi simple.

Arkansas et Colgate se reposent sur des attaques extrêmement productives de près (pour les Hogs) et de loin du cercle (pour les Raiders).

Les Razorbacks ne feraient bien de ne pas se reposer sur leurs lauriers. Colgate est la 3ème attaque du pays la plus efficace à 3-pts par KenPom.com et défend tout aussi bien à longue distance. Comprenez qu’ils sont entièrement capables de ralentir Moses Moody (qui réalise une superbe saison de freshman). Et ils possèdent un secteur intérieur assez solide pour faire jeu égal avec Justin Smith.

Avec Colgate, le potentiel de Cendrillon traverse le plafond et on y croit. Il ne faudra pas perdre Jordan Burns des yeux.

Qualité de la rencontre : 10/5.

Possibilité d’upset : très élevée.

#15 Oral Roberts vs #2 Ohio State (vendredi à 20h)

Qu’est-ce qui pourrait desservir Ohio State face à Oral Roberts ? Beaucoup de choses.

Les Buckeyes sortent d’un tournoi de conférence Big Ten éreintant (avec 2 séances de prolongation) et d’une finale disputée jusqu’à la dernière goute de sueur face à Illinois. Cela devrait laisser des traces physiques et mentales. A l’inverse, les Golden Eagles sont au repos depuis plus d’une semaine.

Et les lauréats de la Summit League ont coché les bonnes cases au fil de la saison.

Être la meilleure équipe du championnat sur la ligne des lancers-francs est un énorme avantage lorsqu’il s’agit de confirmer un upset. Ils sont aussi très adroits à 3-pts. Autre excellent point. Dernier élément qui devrait effrayer Ohio State ? Oral Roberts a joué 5 (!) matchs face à des équipes du Power Six et n’a pris qu’une seule valise… en ouverture de saison. De l’expérience et des “cojones”.

Point final : Max Abmas et Kevin Obanor sont des “go-to-guys” d’excellent calibre et peuvent faire basculer une rencontre dans l’escarcelle de Oral Roberts.

Qualité de la rencontre : 5/5.

Possibilité d’upset : très élevée.

#9 Georgia Tech vs #8 Loyola-Chicago (vendredi à 21h)

Ne tournons pas autour du pot : le réel upset serait que Georgia Tech élimine Loyola-Chicago dès le First Round.

Les Yellow Jackets ont validé leur qualification après un titre acquis au tournoi de conférence ACC. Mais, ils ne sont pas des “bid stealers” pour autant. Les hommes de Josh Pastner ont conclu la saison sur une excellente dynamique et méritent leur place. Et ce n’est pas une bonne nouvelle pour les Ramblers.

Le nerf de la guerre se trouve sous le panier.

Le face-à-face entre Cameron Krutwig et Moses Wright est sans aucun doute l’une des attractions du First Round. Au même titre que la défense de Loyola-Chicago (la plus efficace de la ligue selon KenPom.com) face aux guards ultra-dynamiques de Georgia Tech, tels que José Alvarado, Michael Devoe ou Jordan Usher.

Qualité de la rencontre : 4/5.

Possibilité d’upset : on ne veut pas y penser.

#13 North Texas @ #4 Purdue (vendredi à 0h25)

Depuis le départ de Carson Edwards, Purdue n’est pas l’équipe la plus “sexy” du plateau. Les Boilermakers sont revenus à leur préférence historique : une très grande tourelle dans la peinture.

Trevion Williams excelle dans un tel rôle. Le pivot junior est l’un des plus efficaces à proximité du panier, capable de planter un double-double à chaque sortie. Ajoutez à cela une pépite en Jaden Ivey et Purdue ne manque pas d’armes.

Cela n’implique pas de sous-estimer North Texas.

Javion Hamlet possède le niveau pour jouer les yeux dans les yeux avec le guard freshman… et plus si affinités. Le meneur senior du Mean Green est un candidat crédible à une explosion nationale au cours du NCAA Tournament. De plus, le secteur intérieur a effacé Charles Bassey en finale de Conference USA. Peuvent-ils répéter un tel exploit face à Purdue ? (Oui.)

Qualité de la rencontre : 3/5.

Possibilité d’upset : élevée.

#12 Winthrop @ #4 Villanova (vendredi à 3h)

A l’heure actuelle, le véritable upset serait que Villanova ne succombe pas à Winthrop.

Les Wildcats sont en chute libre et ne sont plus que l’ombre d’eux-même depuis la perte de Collin Gillespie sur blessure. Personne n’arrive à reprendre le rôle de meneur de jeu et le poste 5 est la clé de voute du système de Jay Wright.

Proposez l’une des meilleures équipes en Mid-Majors en face et l’upset semble déjà acquis.

D.J. Burns possède une opportunité en or de faire tourner Jeremiah Robinson-Earl en bourrique (on prévient en avance) alors que Chandler Vaudrin et Adonis Arms sont deux “go-to-guys” seniors à l’extérieur. Le premier est une machine à triple-double. Le second est une machine à scorer en sortie de banc.

Qualité de la rencontre : 4/5.

Possibilité d’upset : très élevée.

#13 UNC Greensboro @ #4 Florida State (samedi à 17h45)

Les performances de Florida State laissent la rédaction sur sa faim depuis le début de saison. La finale de conférence ACC n’a fait que confirmer nos doutes.

Une efficacité offensive médiocre, un tempo lent et un plan de jeu plutôt abstrait. Cela n’inspire pas confiance. D’autant plus que UNC Greensboro se repose sur une solide défense très opportuniste et renverse le cours d’une rencontre en transition… à l’instar de Georgia Tech. Oh oh oh. Les étoiles s’aligneraient-elles pour les Spartans ?

Il suffit de comparer une seule statistique pour être convaincu.

UNC Greensboro est l’une des meilleures équipes dans la catégorie des interceptions (15ème selon KenPom.com)… et Florida State est l’une des plus mauvaises (241ème). Vous voyez où je veux en venir. Isaiah Miller est déjà prêt à sauter sur chaque ballon.

Qualité de la rencontre : 3/5.

Possibilité d’upset : très élevée.

#11 Wichita State/#11 Drake vs #6 USC (samedi à 21h30)

Que Wichita State ou Drake gagne le duel au First Four, la bataille face à USC lors du First Round devrait être des plus passionnantes.

Les Trojans font partie des “trending picks” pour un outsider au Final Four. Les vainqueurs de la saison régulière en Pac-12 étrennent un futur lottery pick (Evan Mobley), qui fait les beaux jours de l’équipe même en étant freshman, et se reposent sur un effectif complet et talentueux. Avec plusieurs playmakers capables de retourner une rencontre.

Toutefois, Wichita State ou Drake n’est pas un adversaire que vous voulez rencontrez dès le First Round. Ils vont trainer dans les pattes de USC… et n’ont besoin que d’un exploit.

Qualité de la rencontre : 4/5.

Possibilité d’upset : solide.

#13 Ohio vs #4 Virginia (samedi à 0h15)

A l’heure actuelle, on ne sait même pas si Virginia prend part au NCAA Tournament. Les Cavaliers se trouvent en quarantaine forcée après un cas positif au COVID-19 lors du tournoi de conférence ACC. Ils n’arriveront pas à Indianapolis avant vendredi (ou même samedi, jour de match). Les conditions sont loin d’être optimales.

Et, qui plus est, l’équipe de Tony Bennett n’a pas impressionné outre mesure sur le parquet.

A l’inverse, Ohio finit la saison en trombe et a réalisé un excellent tournoi de conférence MAC, gagné en éliminant Toledo et Buffalo, les autres favoris. Le prodige Jason Preston est lui-aussi revenu en grande forme.

Attendez-vous à ce qu’il porte les Bobcats à un nouvel upset.

Qualité de la rencontre : 4/5.

Possibilité d’upset : très élevée.

#11 Michigan State/#11 UCLA vs #6 BYU (samedi à 2h40)

Michigan State et UCLA, deux bluebloods, s’affrontent lors du First Four. BYU, 2ème meilleure équipe de WCC, ouvre le tournoi avec un seed #6. Le monde est déjà à l’envers… et on adore.

Ceci dit, sur le papier, cela se justifie.

Les Bruins auraient mérité mieux à la vue de leur saison régulière et les Spartans arrachent leur qualification sur le gong. Mauvaise nouvelle pour eux : les Cougars sont meilleurs. Sérieusement. Le secteur intérieur mené par le senior Matt Haarms devrait dominer quel que soit l’adversaire, le meneur Alex Barcello accomplit une superbe saison et les shooteurs peuvent sortir de leur terrier quand ils le souhaitent.

Regardez la finale de conférence face à Gonzaga et soyez effrayés du potentiel de BYU.

Qualité de la rencontre : 4/5.

Possibilité d’upset : quasi-nulle (mais on n’est pas objectifs).

#10 VCU vs #7 Oregon (samedi à 3h)

La magnifique défense de VCU face aux guards agressifs d’Oregon.

Nah’Shon Hyland face à Chris Duarte.

Les oppositions de grand intérêt ne manquent pas et cette rencontre possède le profil parfait d’un combat de tranchées terminée au cordeau dans les dernières minutes. Le sort habituel entre les seeds #7 et #10. Et encore plus que d’habitude avec un affrontement entre points forts sur demi-terrain. On est clairement spoliés.

La différence pourrait se faire en fonction de quael head coach prépare le mieux cette rencontre de First Round. Dana Altman est l’un des meilleurs entraineurs de la ligue dès que le mois de février débute… et Mike Rhoades n’est pas à son premier exploit.

Qualité de la rencontre : 7.5/5.

Possibilité d’upset : élevée… ou nulle.

Une petite liste d’upsets à surveiller au First Round ?

Alors, c’est une excellente chose que de focaliser son attention sur une liste réduite de rencontres au cours du First Round. Il est facile de se perdre dans la masse des événements qui se disputent au même moment.

Mais, il est également de bon ton de garder une petite liste dans le coin de sa poche.

Au cas où il faudrait prendre la télécommande afin de changer de rencontres en urgence et de ne pas manquer une miette du money-time d’un upset en cours. Ce sont souvent ces situations qui rendent un tour du NCAA Tournament absolument fabuleux.

Vous avez compris : notez-bien les matchs suivants dans un coin de votre tête (ou sur un bout de papier, hein). Les chances d’upset ne sont pas négligeables.

  • #11 Utah State vs #6 Texas Tech (vendredi à 18h45)
  • #12 Oregon State vs #5 Tennessee (vendredi à 21h30)
  • #13 Liberty vs #4 Oklahoma State (vendredi à 23h25)
  • #11 Syracuse vs #6 San Diego State (vendredi à 2h40)
  • #12 Georgetown vs #5 Colorado (samedi à 17h15)
  • #12 UC Santa Barbara vs #5 Creighton (samedi à 20h30)
  • #15 Grand Canyon vs #2 Iowa (samedi à 23h25)

Pour trouver la liste complète des rencontres prévues lors du First Round (avec les horaires et les enceintes qui accueilleront les matchs), c’est par ici.