Quel visage pour la SWAC en 2020-21 ?

Le guide ultime des Mid-Majors s’intéresse évidemment aux universités de la conférence SWAC, de Alabama A&M à Texas Southern, pour conclure la série de #CBBPreviews avant la saison 2020-21 de basketball universitaire.

Notre spécialiste, Julien, s’est attelé depuis de longs mois à la création d’un guide unique et original qui regroupe des dizaines de présentations plus pointues les unes que les autres. Il y décortique les universités qu’il faut absolument connaitre avant cette nouvelle saison au sein des Mid-Majors.

Découvrez l’ensemble du calendrier de rencontres en conférence SWAC à cette adresse.

Les équipes fortes de la SWAC ?

 
Southern Jaguars
 

Retour sur la saison de Southern en SWAC :

17 victoires pour 15 défaites – 13 victoires pour 5 défaites.

  • 69.8 points de moyenne inscrits, 34.8 rebonds captés, 13.3 passes décisives délivrées et 67.1 points encaissés de moyenne ;
  • 9 apparitions en March Madness, 10 lors des tournois post-season pour un record d’une victoire pour neuf défaites ;
  • #2 en saison régulière dans la conférence SWAC ;
  • Meilleur marqueur de l’équipe la saison dernière : Ashante Shivers (junior) avec 9.5 points de moyenne.

Victoire notable : IUPUI (83-77) ;

Défaites notables : Murray State (69-49), New Mexico State (79-63), Nebraska (93-86), Butler (66-41), Akron (72-57).

Résultats lors des matchs de conférence (en gras les victoires) : Texas Southern (77-68), Prairie View A&M (64-54), Grambling State (61-56), Jackson State (56-50), Arkansas Pine Bluff (75-56), Mississippi Valley State (74-70), Alabama State (80-71), Alabama A&M (67-46), Alcorn State (93-82), Grambling State (66-62), Jackson State (67-51), Arkansas Pine Bluff (73-49), Miss. Valley State (95-62), Alabama State (56-44), Alabama A&M (64-37), Alcorn State (71-57), Texas Southern (89-74), Prairie View A&M (89-80).

Quelques chiffres clés : 31.8% à trois points pour l’adversaire, 31.3% pour Southern, 48.3% à deux points, 67.6% sur la ligne des lancers-francs, 39% des minutes proviennent des joueurs du banc.

Les nouveaux visage de Southern :

Andre Allen (senior / ailier-fort) : transfuge en provenance de Arizona Western C.C (JUCO), avec 13.3 points et 8.4 rebonds de moyenne ;

Harrison Henderson (senior / pivot) : transfuge en provenance de Milwaukee, où il affichait une moyenne de 3.2 points et 1.7 rebonds ;

Andre Toure (junior / ailier-fort) : transfuge en provenance de Howard, avec une moyenne de 2.2 points et 1.9 rebonds ;

Samkelo Cele (junior / arrière) : transfuge en provenance de NEO A&M (JUCO), avec une moyenne de 15.3 points et 9.1 rebonds ;

DeSean Woods (freshman / meneur de jeu) : High School.

Le joueur à suivre de très près :

Micah Bradford (senior) : 8.8 points, 3.4 passes et 2.3 rebonds de moyenne la saison dernière.

Après trois saisons plus que délicates à Valpo, le shooteur Micah Bradford a décidé de tenter sa chance dans un nouveau programme et le prospect de l’Illinois a rejoint le programme de Southern. Une bénédiction pour lui, mais aussi pour son nouveau programme, qui ajoute un joueur capable de se montrer adroit à longue distance, un domaine où les carences étaient importantes.

Après deux saisons à Valpo en sortie de banc, sa saison de junior ne se déroule pas comme prévu et il est relégué (encore plus) au bout du banc, ne jouant que trois minutes sur un match. C’en est trop pour lui, qui décide de partir. Après une saison de transition, il arrive avec un nouveau statut à Southern, lui alterne entre le poste de 6ème homme et sa place dans le cinq majeur, suivant l’adversité du soir. Il devient rapidement une option en attaque, lui qui apporte beaucoup dans ce domaine. C’est un très bon joueur en catch and shoot, adroit à trois points, mais qui peut aussi se rapprocher pour un petit tir à mi-distance après un ou deux dribbles… 

Quand on voit sa progression en une année de compétition, les attentes autour de lui sont grandes et les fans sont impatients de le voir avec encore plus de responsabilités. Dans une équipe très collective, il souffre un peu défensivement, mais son apport offensif n’est pas négligeable et compense un peu ses carences. On le sait, les joueurs de ce profil marchent avec la confiance et certains connaissent des petites périodes sèches au niveau de l’adresse… Mais il sera l’un des facteurs X de la bonne saison (ou non) de son équipe. Un joueur qu’il faudra surveiller, son avenir est (clairement) en Europe.

Le cinq majeur possible :

Jayden Saddler (junior) : 6.1 points, 2.7 rebonds et 2 passes de moyenne ;

Lamarcus Lee (redshirt senior) : 7.2 points, 4.1 rebonds et 1.2 passes de moyenne ;

Ahsante Shivers (senior) : 9.5 points, 3.9 rebonds et 1.7 passes de moyenne ;

Andre Allen (senior) : 13.3 points et 8.4 rebonds de moyenne à Arizona Western C.C (JUCO) ;

Harrison Henderson (redshirt senior) : 3.2 points et 1.7 rebonds de moyenne à Milwaukee.

Présentation de la saison de Southern en SWAC :

Coach Sean Woods vient de bâtir un groupe de gagnant et les résultats parlent d’eux-mêmes. La saison dernière est assez frustrante puisque le programme était dans la course pour la March Madness et honnêtement, le programme avait tout pour y figurer. Mais voilà, la crise sanitaire a broyée les rêves de grande danse de mars pour les Jaguars.

Cependant rien n’est perdu pour le programme puisque cette belle saison a mis en lumière la fac et du coup, le recrutement a été à la hauteur des attentes des fans. Le premier recrutement XXL est celui d’Andre Allen, lui qui a débuté sa carrière universitaire à Arizona State, avant de partir en JUCO. En une saison, il a explosé et bon nombre de programmes étaient sur le dossier. Mais c’est bien Southern qui remporte cette course au prospect, avec à la clé un poste de titulaire dès ses débuts avec sa nouvelle équipe. C’est clairement un joueur qui va faire du bien et qui va permettre à Southern de passer un niveau palier. Son duo dans la raquette avec un autre transfuge, Harrison Henderson, qui arrive de Milwaukee, promet beaucoup sur le papier. Lui, n’a pas vraiment eu sa chance, et il lui reste une saison pour se montrer sous son meilleur profil. Un défenseur, protecteur de cercle, là aussi, un profil qu’il manquait au programme.

Sur les postes extérieurs, les postes sont doublés avec de la qualité sur chaque position. Ahsante Shivers, le leader de l’équipe, revient pour une année de senior prometteuse. Joueur all-around, capable de marquer dans n’importe quelle position sur le parquet. Jayden Saddler n’est pas un meneur de jeu traditionnel, lui qui aime beaucoup agresser le cercle et il apportera son tri de folie offensif. Lamarcus Lee est l’atout défensif sur les postes extérieurs, lui qui a un profil très athlétique. Sur le banc, nous avons des shooteurs comme Micah Bradford ou encore Brandon Brooks. Attention à la grosse côte Kirk Parker, lui qui a été redshirt la saison passée, mais qui risque de briguer une place de titulaire au poste de pivot. Sur un seul match, il affichait 16 points et 5 rebonds. 

Comme vous avez pu le voir, Southern est une équipe très collective, avec aucun joueur qui est supérieur aux autres au niveau du scoring. C’est une bonne chose le fait d’avoir plusieurs options viables, suivant la forme de certains et l’adversaire du soir. Défensivement, c’est une équipe très efficace, notamment sur la défense à longue distance (moins de 32% de moyenne pour l’adversaire). Cela comble un peu l’apport offensif, en étant l’une des pires équipes de notre championnat, que ce soit sur les pourcentages à deux et à trois points, sans oublier un piteux 67.6% sur la ligne des lancers-francs (281ème équipe dans ce domaine)…

Southern n’invente rien dans son jeu, c’est simple et parfois efficace, du moins dans la SWAC. Oui, le programme est largement favori cette saison et la March Madness est en ligne de mire pour ce groupe avec beaucoup d’expériences et une rage de vaincre. C’est la saison des Jaguars, tout simplement.