Quel visage pour la MAAC en 2020-21 ?

Le guide ultime des Mid-Majors s’intéresse évidemment aux universités de la conférence MAAC, de Canisius à Siena, pour conclure la série de #CBBPreviews avant la saison 2020-21 de basketball universitaire.

Notre spécialiste, Julien, s’est attelé depuis de longs mois à la création d’un guide unique et original qui regroupe des dizaines de présentations plus pointues les unes que les autres. Il y décortique les universités qu’il faut absolument connaitre avant cette nouvelle saison au sein des Mid-Majors.

Découvrez l’ensemble du calendrier de rencontres en conférence MAAC à cette adresse.

Les équipes fortes de la MAAC ?

 
Siena Saints
 

Retour sur la saison de Siena en MAAC :

20 victoires pour 10 défaites – 15 victoires pour 5 défaites.

  • 72.2 points de moyenne inscrits, 36.5 rebonds captés, 13.4 passes décisives délivrées et 67.7 points encaissés de moyenne ;
  • 6 apparitions en March Madness, 10 lors des tournois post-season pour un record de quatre victoires pour six défaites ;
  • #1 en saison régulière dans la conférence MAAC, victoire en 1/4 de finale du tournoi de conférence contre Manhattan (63-49) ;
  • Meilleur marqueur de l’équipe la saison dernière : Jalen Pickett avec 15.1 points de moyenne ;

Victoire(s) notables(s) : St Bonaventure (78-65), Bucknell (81-71) ;

Défaite(s) notable(s) : Xavier (81-63), Harvard (59-56), Yale (100-89, 3OT), Colgate (72-62) ;

Résultats lors des matchs de conférence (en gras les victoires) : Canisius (73-72), Monmouth (75-72), Rider (85-77), Saint Peter’s (61-58), Manhattan (81-69),Canisius (73-63), Niagara (72-71), Marist (70-57), Quinnipiac (84-61), Iona (87-64), Saint Peter’s (85-80), Fairfield (65-49), Rider (73-64), Manhattan (65-52), Iona (65-64), Fairfield (62-59), Quinnipiac (84-77), Marist (52-50), Niagara (77-55), Monmouth (86-72) ;

Quelques chiffres clés : 35.5% à trois-ponts, 51% à deux points, 70.4% sur la ligne des lancers francs.

Les nouveaux visages de Siena :

Aiden Carpenter (freshman, arrière) : arrive de Lee Academy (High School) ;

Harrison Curry (redshirt senior, ailier-fort) : transfuge en provenance de Detroit Mercy où il affichait une moyenne de 7.8 points et 4.6 rebonds ;

Colin Golson Jr (freshman, ailier-fort) : High School (Ferndale) ;

Bennett Kwieciński (freshman, ailier) : High School (Loyola Academy) ;

Steven Lazar (freshman, ailier-fort) : arrive en tant que walk-on ;

Dana Tate Jr (junior, ailier) : transfuge de Rhode Island, en attente d’un possible waiver, aussi non, éligible au deuxième semestre académique. 3.4 points et 2.1 rebonds en 8 matchs la saison dernière ;

Jackson Stormo (junior, pivot) : transfuge en provenance de Pepperdine, o.3 point et 1 rebond de moyenne.

Le joueur à suivre de très près :

Manny Camper (senior) : 13.7 points, 10.4 rebonds et 2.4 passes de moyenne.

Bonne nouvelle pour les fans de Siena, le duo prolifique de la saison dernière, Jalen Pickett et Manny Camper seront de retour sur le campus, en retirant leur nom à la Draft NBA. Ce dernier revient pour sa dernière année dans son cursus universitaire, lui qui affichait un double-double de moyenne sur sa saison de junior, ce qui lui a valu une mention dans le cinq majeur de la conférence l’an dernier.

Manny Camper est un joueur hybride, un extérieur dans le corps d’un poste 4. Le prospect mesure plus de 2m, mais joue comme un ailier. En effet, son plus gros point fort, c’est l’attaque du cercle adverse. Il est doué dans les situations de un contre un, lui qui est positionné en poste 4 histoire d’écarter un maximum la défense adverse. Il possède la panoplie complète du parfait « slasher », capable de finir main forte (gauche) et main faible (droite), que ce soit via un dunk ou alors en évitant le contact adverse (il adore l’eurostep, il en abuse un peu trop même par moment, mais bon, cela marche, pourquoi changer). Il a cette nonchalance, ce manque d’explosivité, qui le rend si difficile à défendre. Les joueurs qui ont conscience qu’ils sont lents (des faux lents en l’occurence) et qui l’utilise pour tromper les défenseurs, ce sont des joueurs redoutables…

Ce manque d’explosivité sur les premiers appuis, comme son profil peu athlétique, ne le permet pas de jouer à son poste naturel qui est ailier. C’est notamment sur ce point qu’il existe un gros doute sur son avenir NBA. Dans une ligue qui prône les profils athlétiques, souvent au détriment du QI Basket (heureusement, il y a des exceptions), quel sera le poste de Manny Camper ?

Mais ce n’est pas qu’un formidable agresseur de cercle. Il est capable de lever la tête quand il drive pour servir un coéquipier libre à trois points, lui qui a attiré la défense. D’ailleurs, on a pu voir ce schéma à plusieurs reprises, avec Pickett qui attend au corner, et qui reçoit un caviar de son coéquipier… Il peut défendre aussi sur l’homme, avec toujours les mains actives. Là encore, son profil ne lui permet pas d’être vraiment efficace, et il faut un sens de l’anticipation au-dessus de la moyenne pour être productif dans ce domaine.

Cela n’en reste pas moins un joueur vraiment intéressant, qui sera le leader de cette équipe de Siena. En route pour la March Madness et le titre de joueur de l’année de la conférence ? On s’y dirige tout droit !

Le cinq majeur possible :

Jalen Pickett (junior) : 15.1 points, 6 passes et 4.6 rebonds de moyenne ;

Jordan King (sophomore) : 4.7 points et 1.3 rebonds de moyenne ;

Garry Harris Jr (sophomore) : 5.3 points et 2.7 rebonds de moyenne ;

Manny Camper (senior) : 13.7 points, 10.4 rebonds et 2.4 passes de moyenne ;

Jackson Stormo (junior) : 0.3 point et 1 rebond de moyenne à Pepperdine.

Présentation de la saison de Siena en MAAC :

Comme pour la plupart des cadors de leur conférence chez les Mid-Majors, la saison de Siena fut frustrante avec l’arrêt de la saison juste avant la March Madness. Cela faisait 10 ans que le programme attendait de revenir à la grande danse de mars et sauf incident cataclysmique, Siena devait être présent l’an dernier…

Heureusement, cette saison sera normalement la bonne avec le retour des deux cadres, Jalen Pickett et Manny Camper. Il faut dire que quatre titulaires sont de retours, seul le poste de pivot est « libre » avec le départ d’Elijah Burns. D’ailleurs, c’est le seul gros départ avec celui du shooteur et 6ème homme, Donald Carey (via un transfert) pendant cette intersaison, le tout avec un recrutement plutôt intéressant, avec en tête d’affiche l’ancien joueur de Rhode Island, Dana Tate Jr. Mais ce dernier attend un waiver de la part de la NCAA et sauf miracle, il va devoir rester sur la touche pendant le premier semestre académique, avant d’être d’éligible pour les matchs de conférence.

Cependant, ce n’est pas la fin du monde, loin de là. Les deux talentueux freshmen de l’an dernier, Jordan King et Garry Harris Jr seront bien là, eux qui ont étonné beaucoup de monde avec leur saison. Belle histoire pour King, un ancien walk-on, qui apporte sa capacité à défendre, tout comme Harris Jr, deux joueurs qui n’ont pas besoin d’avoir le ballon pour se montrer efficace et important… C’est toujours une bonne chose quand vous avez deux joueurs aussi dominants offensivement dans votre équipe.

Au niveau des nouveaux visages, trois joueurs sortent du lot au niveau de l’expérience. Harrison Curry sort de Detroit Mercy où il n’a pas eu beaucoup d’opportunité de briller, se contentant d’un rôle d’intérieur défensif au service de son équipe. Mais il peut faire beaucoup plus et sera en concurrence directe avec l’ancien de Pepperdine, Jackson Stormo, qui a obtenu son waiver pour être éligible dès cette saison. Stormo est vraiment pivot type protecteur de cercle, qui est là pour faciliter le jeu de son équipe, avec des écrans offensifs et en sécurisant le rebond défensif, qui va permettre à son équipe de se projeter rapidement en attaque.

Avec Dana Tate Jr qui sera éligible sur la deuxième partie de saison, on ne voit pas qui pourra contester Siena dans la conférence. Reste à voir son rôle et son acclamation dans sa nouvelle équipe, mais avoir le luxe d’un joueur de son profil, revanchard, en sortie de banc (à priori, du moins sur le début) est quelque chose que l’on voit rarement dans la MAAC…

Siena sera une équipe à suivre assurément de part sa qualité de jeu et de certains prospects. On vous prévient, petit conseil d’ami…