Soutenez Midnight on Campus avec Patreon !

Quel visage pour la WAC en 2019-20 ?

Le guide ultime des Mid-Majors s’intéresse évidemment aux universités de la conférence WAC, de CSU Bakersfield à Utah Valley, pour conclure la série de #CBBPreviews avant la saison 2019-20 de basketball universitaire.

Notre spécialiste, Julien, s’est attelé depuis de longs mois à la création d’un guide unique et original qui regroupe des dizaines de présentations plus pointues les unes que les autres. Il y décortique les universités qu’il faut absolument connaitre avant cette nouvelle saison au sein des Mid-Majors.

Découvrez l’ensemble du calendrier de rencontres en conférence WAC à cette adresse.

Les équipes fortes de la WAC ?

 
Qui jouera le titre en WAC ?
New Mexico State Utah Valley Grand Canyon
 

Quels joueurs faudra-t-il suivre en WAC ?

 
Les joueurs majeurs en WAC ?
Carlos Johnson Grand Canyon Alessandro Lever Grand Canyon
Terrell Brown New Mexico State Dallas Polk-Hilliard Grambling State
 

La saison des Antelopes de Grand Canyon :

Déroulez :
  • 75.3 points de moyenne inscrits, 36.4 rebonds captés, 14.9 passes décisives délivrées et 69.2 points encaissés de moyenne.
  • #3 en saison régulière dans la conférence WAC, défaite en finale du tournoi de la conférence face à New Mexico State (89-57).
  • Meilleur marqueur de l’équipe la saison dernière : Carlos Johnson avec 14.3 points de moyenne.

Retour sur la saison de Grand Canyon :

20 victoires pour 14 défaites – 10 victoires pour 6 défaites en conférence WAC.

Depuis maintenant deux saisons, on se montre enthousiaste en ce qui concerne les chances de Grand Canyon pour aller à la March Madness. Depuis deux ans, Grand Canyon nous sort une saison correcte, avec toujours ce non-match en finale du tournoi de conférence contre New Mexico State… Le match le plus important de la saison.

Les saisons se suivent et se ressemblent malheureusement.

Pourtant, pour ce nouvel exercice, l’effectif était fourni et un calendrier chargé de belles confrontations en première partie de saison pour avoir le meilleur cv possible et anticiper une chute au tournoi de conférence, histoire d’assurer au moins le NIT. Sur le papier, c’est la bonne voie à suivre, mais la vérité du parquet fut tout autre.

Les gros matchs se soldent par des défaites, souvent de moins de dix points : défaite de 7 contre Seton Hall, de 9 contre Utah, de 8 contre Nevada. Seule ombre au tableau, le blowout contre Texas (-38). Au niveau des victoires, rien de bien transcendant, avec des succès logiques (La Salle, Boise State ou encore Northern Iowa). Cette première partie de saison se solde avec un bilan de 7 victoires pour 6 défaites, ce qui est assez faible.

Mais quand on voit les défaites, on trouve des points positifs et c’est encourageant pour les matchs de conférence. Le programme commence par un 7-1, avec une seule défaite donc, contre New Mexico State et un buzzer du milieu de terrain pour la victoire…

Et puis, la dégringolade début février. Trois défaites dont deux surprenantes contre des adversaires jouant le ventre mou du classement, ainsi que NMSU (défaite une nouvelle fois de trois points, décidément…). Grand Canyon assurera sa place sur le podium malgré une fin de saison régulière chaotique, avec deux nouveaux revers.

Direction le tournoi de conférence, avec deux anciennes connaissances. Tout d’abord, Seattle, qui venait de battre GCU après prolongation. Cette fois-ci, les Antelopes gèrent mieux la rencontre et s’imposent sur le score de 84 à 75. S’ensuit la demi-finale contre Utah Valley, la belle surprise de la conférence. Ce fut un match dantesque, un scénario dingue et CGU sort l’upset (78-74) du bout des tripes !

Affiche identique en finale du tournoi par rapport à la saison précédente, avec le patron de la WAC, NMSU. Bon, vous avez vu le résultat, ce fut une boucherie, les joueurs de Grand Canyon étant émoussés physiquement, il n’y a pas eu de match.

Pas de March Madness, ni de NIT pour le programme ! Direction le CBI avec West Virginia au programme. Une défaite de 14 points au final, avec des joueurs de GCU qui n’avaient pas trop la tête à jouer ce match, la non-qualification pour le NIT a été fatale dans les têtes. Encore une saison gâchée.

Les nouveaux visages :

Isaiah Brown (redshirt Junior, transfuge de Northwestern, arrière) : peu de temps de jeu sur ces deux premières saisons, 3.9 points de moyenne lors de l’exercice 2017-2018 en un peu plus de 10 minutes de jeu. Scoreur dans l’âme qui apportera son potentiel offensif en sortie de banc.

Mikey Dixon (redshirt Junior, arrière) : saison de freshman à Quinnipiac extraordinaire, rookie de l’année dans sa conférence, 12ème meilleur marqueur du pays chez les freshmen (16.5 points de moyenne), 10 matchs à plus de 20 points. Transfert vers Saint John’s après une saison blanche suite à son changement de fac. Rôle secondaire, seulement 14 matchs au compteur avec une seule titularisation. 5.9 points de moyenne. Arrive à Grand Canyon, où il apportera son scoring à longue distance. Peut dépanner au poste de meneur de jeu, joueur prenant soin du ballon.

J.J. Rhymes (redshirt Junior, combo guard) :  après deux grosses saisons en JUCO (à Hutchinson Community College), atteignant la 7ème place des meilleurs marqueurs de l‘histoire du programme (avec 1295 points), il revient près de chez lui. Le natif de Phoenix, ancienne star de son petit lycée, est un combo guard très offensif. Il peut sanctionner à deux points mais aussi à trois points. Potentiel steal. Il était convoité par New Mexico State, le rival de Grand Canyon.

Jovan Blacksher (freshman, meneur) : convoité par une multitude de Mid-Majors, Jovan a été séduit par le projet Grand Canyon et surtout, reste près de sa famille (son père étant un fan du programme). C’est un véritable meneur de jeu, pièce essentielle dans une équipe et qui manque cruellement depuis des années. Meneur old school, très orienté sur la création, il va faire un bien fou, surtout quand on voit les shooteurs qui l’entourent pour ce nouvel exercice.

Jaylen Fisher (Senior, meneur) : c’est LE gros coup du mois de juillet sur le marché des transferts. En effet, le meneur de TCU, qui avait annoncé son départ en janvier, a décidé de retirer son nom à la draft… Et arrive à Grand Canyon. Il sort d’une saison tronquée par les blessures, avec seulement 9 matchs au compteur (12.1 points, 2.4 rebonds et 2.7 passes). Mais s’il est à 100% de ses capacités, vous avez sûrement le meilleur joueur de la conférence ici. Incroyable addition.

Le joueur à suivre de très près :

Alessandro Lever (junior) : 12.5 points, 4.3 rebonds et 1.4 passes de moyenne.

Je garde toujours un oeil sur les jeunes générations transalpines (les racines enfouies italiennes jouent forcément). Du coup, le nom d’Alessandro Lever m‘est familier, lui qui est dans cette liste de jeunes talents qui vont arriver chez les Seniors, avec notamment Nico Mannion en tête d’affiche.

Pour ceux qui ne le connaissent pas, j’avais écrit début février 2018 sur le prospect.

https://midnightoncampus.com/mag-mid-majors-pepite-italienne-alessandro-lever-brille-grand-canyon/

Depuis ce papier, la « malédiction Julien » est passée par là et il stagne un peu. Certes, il continue d’avoir un impact offensif, mais on espère toujours un peu plus quand on voit son potentiel. Le fait d’avoir des croqueurs de ballon au sein du groupe, pour un intérieur, c’est toujours délicat de briller.

Pour sa troisième saison en College Basketball, il va prendre plus de responsabilités pour guider les nouveaux joueurs. Avec Carlos Johnson, c’est le duo qui doit porter Grand Canyon jusqu’à la March Madness. On attend patiemment sa véritable éclosion.

Le cinq majeur possible :

Jaylen Fisher (Senior) : 12.1 points, 2.4 rebonds et 2.7 passes la saison dernière.

Carlos Johnson (Senior) : 14.3 points, 4.1 rebonds et 1.6 passes de moyenne.

J.J. Rhymes (Redshirt Junior) : D.N.P, JUCO.

Oscar Frayer (Senior) : 7.5 points, 4.4 rebonds et 1.1 passes de moyenne.

Alessandro Lever (Junior) : 12.5 points, 4.3 rebonds et 1.4 passes de moyenne.

Présentation de la saison de Grand Canyon :

Allez, jamais deux sans trois : oui, c’est la saison de Grand Canyon.

Alors oui, il y a des points d’interrogation. Le premier se situe au poste de pivot. Alessandro Lever sera le 5, lui qui possède un profil de 4… D’ailleurs, il manque de la taille, Oscar Frayer jouera probablement au poste 4, lui qui peut jouer sur les trois postes extérieurs. 

De toute façon, Grand Canyon jouera small ball cette saison. Le recrutement de Jaylen Fisher assure le poste de meneur titulaire, avec l’ancienne sensation des Mid-Majors, Mikey Dixon, en relais. Jovan Blacksher, le freshman, apportera aussi sa contribution, lui qui peut décaler Fisher en poste 2. Bref, les possibilités sont infinies sur les postes extérieurs tant il y a du talent. Le banc sera donc bien fourni cette saison et c’est une bonne chose.

Mais il manque un intérieur et cela risque de faire défaut au programme au fil de la saison. Espérons que non et espérons aussi que Grand Canyon batte New Mexico State cette saison, après cinq revers, série en cours.

La saison des Aggies de New Mexico State :

Déroulez :
  • 78.1 points de moyenne inscrits, 38.4 rebonds captés, 14.7 passes décisives délivrées et 64.5 points encaissés de moyenne.
  • #1 en saison régulière dans la conférence WAC, victoire en finale du tournoi de la conférence face à Grand Canyon (89-57).
  • Meilleur marqueur de l’équipe la saison dernière : Terrell Brown avec 11.3 points de moyenne.

Retour sur la saison de New Mexico State :

30 victoires pour 5 défaites – 15 victoires pour 1 défaites en conférence WAC.

New Mexico State est l’un des patrons chez les Mid-Majors. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : sept participations à la March Madness sur les huit dernières saisons, une domination sans partage dans sa conférence. Mais voilà, ce statut fait peur aux grandes écuries, qui n’aiment pas trop planifier des séries de matchs contre les Aggies.

Seuls Saint Mary’s et Kansas ont eu le courage (une première pour les Jayhawks) de jouer New Mexico State sur les matchs hors-conférence. Cela se solde par deux défaites, dont une de trois points sur le fil contre Kansas…

Le reste de cette première partie de saison, des victoires probantes face à des programmes moyens des Mid-Majors. Rien de bien emballant, on voit une équipe de New Mexico State qui maîtrise son sujet, sans trop forcer, tranquillement, avec un collectif bien huilé.

Une seule défaite lors des matchs de conférence, qui intervient dès le premier match, à Cal Baptist (82-76). Ce fut le seul accident de parcours pour les Aggies, qui ne connaîtront plus la défaite avant la March Madness. Sur les trois matchs du tournoi de conférence, seul la 1/2 finale contre UT Rio Grande Valley (79-72) fut disputé. Aussi non, +37 contre Chicago State et surtout +32 en finale contre son dauphin de la saison régulière, Grand Canyon.

Arrive la March Madness, avec un match contre Auburn. Ce fut un match exceptionnel, qui se termine mal pour nos Aggies, qui s’inclinent d’un petit point… Tellement frustrant tant il y avait la place…

Les nouveaux visages :

Rashaun Agee (Freshman, intérieur) : arrive sur le campus mais sera Redshirt cette saison, donc pas éligible.

Dajour Joseph (Junior, ailier) : sort d’une saison en JUCO, à South Plains College, où il affichait une moyenne de 3.6 poins et 1.6 rebonds. Il était à La Salle lors de sa saison de freshman mais n’est apparu que neuf fois.

Carl Lewis (Freshman, intérieur) : sera Redshirt cette saison.

Wilfried Likayi (Junior, intérieur) : deux saisons en Junior College à Casper College. 16.8 points et 7.8 rebonds de moyenne. Grosse progression sur sa saison de Sophomore, prospect très athlétique.

William McNair (Redshirt Freshman, intérieur) : Redshirt la saison dernière, aura sa chance cette saison. Joueur qui tournait à 15 points et 8 rebonds de moyenne.

Tennessee Owens (Redshirt Sophomore, meneur) : reste sur une saison blanche après son transfert d’Alabama-Huntsville, où il a été redshirt. Il affichait une moyenne de 17.6 points, 3.3 passes et 1.7 interceptions de moyenne au lycée.

Jiihaun Westbrook (Freshman, arrière) : recrue 3*, qui n’a rien à voir avec Russell Westbrook… Mis à part son profil, lui qui est très athlétique et qui aime agresser le cercle.

Le joueur à suivre de très près :

Terrell Brown (redshirt senior) : 11.3 points, 2.6 rebonds et 1.3 passes de moyenne.

Le parcours universitaire de Terrell Brown est assez atypique. Une première saison à San Jose State délicate au début, puis a gagné sa place dans le cinq majeur en fin de saison, lui qui affichait une moyenne de 7.2 points et 1.7 passes de moyenne. Mais voilà, il décide de se relancer en JUCO, à City College of San Francisco, lui qui était frustré de son temps de jeu.

Là, il nous sort une saison exceptionnelle, en amenant son équipe au titre de champion en Junior College, avec une moyenne de 15.9 points, 4.3 rebonds 3 passes. Sa belle saison lui ouvre certaines portes chez les Mid-Majors et notamment New Mexico State.

Il entre immédiatement dans le cinq majeur et sublime l’équipe à chaque match. C’est simple, c’est le seul joueur qui a dépassé la barre des 10 points de moyenne sur la saison… Forcément, il remporte quelques mentions, dont le titre de meilleur Newcomer de la conférence et une multitude de titres de joueur de la semaine.

Il a bien évolué l’ancien walk on, lui qui est arrivé sous la pointe des pieds en College Basketball et qui est devenu le leader de l’une des meilleures équipes chez les Mid-Majors.

Le cinq majeur possible :

A.J. Harris (Redshirt Senior) : 9.5 points, 3.3 passes et 1.8 rebonds de moyenne.

Terrell Brown (Redshirt Senior) : 11.3 points, 2.6 rebonds et 1.3 passes de moyenne.

Trevelin Queen (Redshirt Senior) : 7.8 points, 2.9 rebonds et 1.7 passes de moyenne.

Johnny McCants (Redshirt Junior) : 6.2 points et 4.8 rebonds de moyenne.

Iván Aurrecoechea (Senior) : 9.6 points 5.3 rebonds de moyenne.

Présentation de la saison de New Mexico State :

New Mexico State possède une profondeur de banc exceptionnelle, avec pas moins de 11 joueurs qui affichent plus de 10 minutes de moyenne sur le dernier exercice. Le programme, qui prône un jeu collectif et une défense de fer, est sur le toit du monde dans sa conférence…

Deux joueurs importants (quatre au total) ne seront plus là, en la personne de l’intérieur Eli Chuha et de l’ailier Jojo Zamora. Du coup, New Mexico State a fait son petit marché sur le circuit de JUCO, avec des joueurs de devoir et d’expérience. De plus, une flopée de freshmen arrivent mais la plupart seront Redshirt cette saison pour préparer les saisons suivantes. C’est la philosophie au sein du programme, toujours en se promettant sur les prochaines saisons.

Oui, le groupe vieillit un peu et ce sera le dernier tour pour une bonne partie des cadres. Ils auront à coeur de finir une nouvelle fois en beauté, avec un nouveau titre et une qualification à la March Madness… L’objectif est maintenant de passer au moins un tour lors du tournoi final et l’équipe en est parfaitement capable quand on voit l’effectif.

New Mexico State sera intéressant à voir sur la première partie de saison. Sur les matchs de conférence, difficile de voir de l’adversité vue la densité chez les Aggies.