Soutenez Midnight on Campus avec Patreon !

Quel visage pour la Southland en 2019-20 ?

Le guide ultime des Mid-Majors s’intéresse évidemment aux universités de la conférence Southland, de Abilene Christian à Texas A&M-CC, pour conclure la série de #CBBPreviews avant la saison 2019-20 de basketball universitaire.

Notre spécialiste, Julien, s’est attelé depuis de longs mois à la création d’un guide unique et original qui regroupe des dizaines de présentations plus pointues les unes que les autres. Il y décortique les universités qu’il faut absolument connaitre avant cette nouvelle saison au sein des Mid-Majors.

Découvrez l’ensemble du calendrier de rencontres en conférence Southland à cette adresse.

Les équipes fortes de la Southland ?

 
Qui jouera le titre en Southland ?
Abilene Christian New Orleans
Lamar Sam Houston State
 

Quels joueurs faudra-t-il suivre en Southland ?

 
Les joueurs majeurs en Southland ?
T.J. Atwood Lamar Bryson Robinson New Orleans
 

La saison des Cardinals de Lamar :

Déroulez :
  • 78.7 points de moyenne inscrits, 38.8 rebonds captés, 14.6 passes décisives délivrées et 70.4 points encaissés de moyenne.
  • #3 en saison régulière dans la conférence Southland, défaite en quart de finale du tournoi de la conférence face à New Orleans (76-72).
  • Meilleur marqueur de l’équipe la saison dernière : Nick Garth avec 16.6 points de moyenne.

Retour sur la saison de Lamar :

20 victoires pour 13 défaites – 12 victoires pour 6 défaites en conférence Southland.

Cela faisait deux saisons que le programme de Lamar flirtait avec la fameuse barre des 20 victoires sur l’exercice. Pour sa cinquième année à la tête du programme, Coach Tic Price est enfin venue à bout de ce fameux palier avec 20 victoires au compteur. Cela faisait un moment que le programme de Basketball n’avait pas passé cette barre et cela prouve que le programme est (enfin) sur la bonne voie.

La première partie de saison est en mode montagne russe. Un bilan positif, de 7 victoires pour 6 défaites, avec un calendrier assez redoutable pour une équipe comme Lamar. Au menu, du SMU (défaite de 14 points), Georgia Tech (défaite de 19 points), Houston (défaite de 23 points) ou encore Texas Southern (victoire de 8 points). Les victoires interviennent face à des programmes de division II notamment, avec en plus un succès contre Rice (+7) et Prairie View A&M (+7). Malgré un nombre important de défaites, on a pu entrevoir le potentiel de Lamar, en jouant les yeux dans les yeux contre la majorité de leurs adversaires, avec souvent le même scénario où le programme connaît une panne en début de second acte (un manque de concentration).

C’est avec quelques certitudes que les matchs de conférence débutent. Cela commence plutôt mal avec une défaite étonnante sur le parquet de Houston Baptist, après prolongation (88-82). Après une victoire logique contre Texas A&M CC, les Cardinals enchaîneront quatre revers en cinq rencontres, la plupart à l’extérieur. On sait bien que le programme voyage mal sous l’ère Tic Price… Et certaines choses ne changent pas malheureusement.

Fort heureusement, le programme ne perdra qu’une seule fois en suivant cette mauvaise passe. Le constat est simple : Lamar termine la saison régulière avec onze victoires consécutives, en proposant un niveau de jeu extrêmement intéressant.

On se dit alors que Lamar peut faire un petit truc sympathique lors du tournoi de conference. Le premier tour contre Houston Baptist est un match difficile, bien loin de la dernière confrontation qui fut un blowout. Toujours devant, Lamar s’est écroulé dans les dernières dix minutes, voyant son avance au tableau d’affichage fondre à vue d’oeil. Mais au final, l’équipe termine le travail et direction les 1/4 de finale.

Petit choc entre les deux surprises de cette saison dans la Southland, entre Lamar et New Orleans. Ce ne fut pas le match de l’année sur le plan offensif, mais en terme de scénario à couper le souffle, le spectacle était bien au rendez-vous. Après un début de match équilibré, New Orleans creuse le premier écart du match, mais un 12-0 lors des trois dernières minutes du premier acte permet à Lamar d’aller aux vestiaires avec seulement deux points de retard.

Même physionomie lors du second acte. New Orleans reprend rapidement les devants mais petit à petit, Lamar revient… Et repasse devant à 8 minutes du terme. S’ensuit un Mano a Mano incroyable, jusqu’à que Bryson Robinson crucifie les Cardinals avec son tir à trois points à 23 secondes de la fin. Défaite cruelle de Lamar de quatre unités… Fin de saison prématurée pour le programme.

Les nouveaux visages :

Ellis Jefferson (Redshirt Junior / meneur de jeu) : c’est peut-être la plus belle prise sur le marché du Junior College pour Lamar. Prospect avec le package complet offensivement, c’est avant-tout un shooteur à longue distance. Il est athlétique, ce qui lui permet de finir près du cercle, le tout avec un premier pas intéressant. Il peut aussi s’arrêter à mi-distance pour punir la défense. C’est un joueur qu’il va falloir surveiller de très près…

Ayaan Sohail (Freshman / meneur de jeu) : toute équipe qui veut aller loin en mars se doit d’avoir son spécialiste de la défense. C’est chose faite à Lamar avec Ayaan Sohail. C’est un prospect qui possède un sens de l’anticipation très développé. Fort défenseur sur l’Homme, il a toujours les mains actives. Sur des petites séquences, il aura un rôle à jouer pour sa première saison en College Basketball.

Anderson Kopp (Freshman / arrière) : le sniper de la promotion pour les Cardinals est bien présent ! Formidable scoreur en catch and shoot, il est très adroit à trois points, notamment aux corners. Il peut aussi inscrire des paniers en sortie d’écran à mi-distance avec une aisance naturelle. 

Kain Harris (Junior / arrière) : après deux saisons honorables à Tulane, en sortie de banc, Kain Harris a décidé de rejoindre le programme de Kent State. Mais seulement huit matchs à la clé et un apport dérisoire… Il tentera de se relancer pour sa dernière année d’éligibilité.

Anthony Cameron (Junior / ailier) : difficile de trouver des informations sur ce prospect. Peu de temps de jeu en JUCO, il est surtout un plan B suite au départ précipité de Jordan Hunter. Il affichait une moyenne de 11 points et 11 rebonds en High School.

Corey Nickerson (Freshman / ailier fort) : déjà College Basketball ready avec son physique, Corey est intérieur athlétique, bondissant, qui aime se projeter rapidement en attaque. Il a aussi un petit jumper à 3-4 mètres qui est intéressant. Le natif de Houston aura de la concurrence sur son poste 4 et risque de jouer plus souvent en 5.

David Muoka (Freshman / Pivot) : originaire du Hong Kong, ce pivot longiligne (6’9) est encore loin d’avoir atteint son potentiel maximum. Il possède un bon placement et un bon jeu sans ballon, bon rebondeur et défenseur correct en second couteau. Il peut aussi jouer dos au panier, même s’il fait toujours la même chose (ne joue pas sur sa main gauche donc il est prévisible). Il dominait en Prep School car pas de joueur aussi grand et dominant en face, à voir en College Basketball. Notons quand même qu’il fut élu meilleur défenseur du championnat (Ontario Scholastic Basketball Association) la saison dernière.

Le joueur à suivre de très près :

V.J. Holmes (senior) : 5.1 points, 3 rebonds, 2.6 passes et 1.2 interceptions de moyenne.

Alors oui, les statistiques du prospect sont moyennes, je vous l’accorde. Mais cela ne reflète pas l’importance du joueur au sein de l’équipe.

23 titularisations lors de sa saison de Junior après une saison de sophomore fantomatique. Certes, ce n’est pas lui qui apportera le scoring nécessaire à Lamar pour passer un nouveau palier, mais c’est le « glue guy » par excellence.

Sur le parquet, c’est un leader. Son apport défensif est tel qu’il est rapidement devenu indispensable à son équipe. Il peut aussi créer des situations pour ses coéquipiers à l’occasion, puis agresser le cercle pour inscrire quelques points.

Vu l’intersaison de Lamar, V.J. Holmes risque d’avoir beaucoup plus de responsabilités. Voyons comment il assumera son nouveau statut, notamment sur le plan offensif, car il doit apporter un peu plus que son rendement actuel. Il en est parfaitement capable.

Le cinq majeur possible :

V.J. Holmes (Senior) : 5.1 points, 3 rebonds, 2.6 passes et 1.2 interceptions de moyenne.

Davion Buster (Sophomore) : 8.1 points, 1.6 rebonds et 1.3 passes de moyenne.

T.J. Atwood (Senior) : 10.9 points, 5.3 rebonds, 2.1 passes et 1.8 rebonds de moyenne.

Corey Nickerson (Freshman) : D.N.P, High School.

David Muoka (Freshman) : D.N.P, High School.

Présentation de la saison de Lamar :

Pour être totalement transparent avec vous, j’ai réalisé mon plan des preview début juillet. A ce moment-là de l’année, oui Lamar était un sérieux concurrent dans la conférence pour aller à la March Madness. Nous sommes le 16 Aout quand j’écris ce preview et la donne est bien différente.

En effet, le meilleur joueur de la saison dernière, le transfuge de New Mexico State, Jordan Hunter, a décidé de partir prématurément du campus. L’intérieur Christian Barrett n’est plus là aussi et le vide que laisse ces deux joueurs est immense (et surtout pas prévu).

Fort heureusement, T.J Atwood est de retour, lui qui sort d’une saison tronquée par les blessures. Il est de nouveau à 100% de ses capacités et prendra le rôle de première option offensive. V.J Holmes sera le joueur le plus important de l’équipe, lui qui devra élever son apport offensif, tout en continuant d’être le leader défensif de l’équipe.

La doublette Freshmen d’intérieur est extrêmement prometteuse sur le papier mais à voir face à des joueurs plus aguerris physiquement. Davion Buster devra retrouver de l’adresse à longue distance… Et il y a deux-trois paris via des transferts qui paieront ou pas, seul le temps nous le dira. En tout cas, Lamar est l’exemple même qu’un programme peut perdre gros en une journée pendant l’intersaison…