Poursuivez la conversation avec notre communauté sur Discord !
Eli Lenihan Captain Hula Hoops U18 National Cup Ireland
(Crédit photo : Fédération Irlandaise de Basketball)

Eli Lenihan, un joyau irlandais à l’assaut de la Division II

Même au coeur de la saison de basketball universitaire, Midnight on Campus aborde les (potentielles) stars de demain : nos “Diamants Bruts”.  De futurs talents qui ont connu une saison de freshman ou sophomore intéressante et qui tentent de (re)lancer leur cursus dans une nouvelle école. Des prospects de Junior College qui arrivent en NCAA. Ou, plus osé, des joueurs inconnus qui méritent la lumière.

La période estivale de l’intersaison rythme désormais notre quotidien.

Avec une actualité plus légère, Midnight on Campus ne vous abandonne pas et ressort du placard quelques chroniques dans le but de faire découvrir les talents de demain qui arrive… ou qui sont cachés dans les bas-fonds du basketball universitaire en NCAA. On ne se contente pas de parler des futurs cracks (selon moi) de Division I. Mais aussi des autres Divisions (II, III, JUCO et NAIA).

Aujourd’hui, nous prenons la direction du merveilleux pays qu’est l’Irlande avec le talentueux prospect Eli Lenihan. Il a annoncé sa prochaine destination pour son cursus universitaire : Spring Hill College en Division II.

Portait du jeune talent, porte-drapeau de la génération dorée irlandaise.

Le futur de la sélection irlandaise

Je suis quelqu’un de curieux et qui aime vraiment le basketball.

Je porte aussi l’Irlande dans mon coeur, qui est un pays extraordinaire, avec des gens accueillants et des paysages somptueux (ceci n’est pas un article sponsorisé par l’Office du Tourisme de l’Irlande, mais, mes DM sont tout de même ouverts).

Ainsi, tout naturellement, je garde un oeil sur le championnat irlandais et surtout le championnat jeune (U18). J’y ai découvert des vrais joueurs de basketball depuis 2 ans, que j’ai pu entrevoir par la suite dans les différentes sélections de jeunes (via des replays). Le constat est flagrant : d’ici 2-3 ans, cette jeune génération prendra la relève chez les seniors en Irlande et risque de faire parler d’elle en Europe.

La preuve, certains cadres des sélections jeunes arrivent (ou sont déjà) en NCAA. Majoritairement, en Division II.

Le dernier en date ? Eli Lenihan.

Mais, pourquoi écrire un papier sur lui en particulier et pas les autres ?

Selon moi, Eli Lenihan est possiblement le futur du basketball irlandais. Rien que cela. J’ai eu un vrai coup de coeur sur le plan du basketball et sur le profil du joueur. Il faut dire qu’Eli Lenihan est un prospect qui s’est déjà fait connaitre dans son pays. Au sein de la “Powerhouse” Neptune, il était le leader chez les jeunes. Ce qui s’est traduit par plus de 30 sélections lors des championnats européens chez les jeunes et le poste de capitaine lors du FIBA U16 en 2018 (7.8 points, 3.9 passes et 3.3 rebonds de moyenne pendant la compétition).

Il est ensuite parti aux Etats-Unis afin de poursuivre sa progression. En Prep School, à Macduffie.

Malheureusement, la crise sanitaire du COVID-19 a freiné son année.

Il a tout de même trouvé une opportunité de jouer au sein de la Division II de basketball universitaire, à Spring Hill College, dans l’Alabama, dès la saison prochaine.

Que vaut Eli Lenihan sur un parquet ?

D’abord, ce qui m’a frappé, c’est que Eli Lenihan est un passeur hors-pair.

C’est un joueur qui sent le jeu avant les autres, avec une perception et une vision au-dessus de la moyenne. Il distribue des caviars pour ses coéquipiers, que ce soit sur attaque placée ou alors en improvisation totale. Il possède cette capacité de trouver des angles de passes incroyables pour quelqu’un de son âge, ce que j’ai rarement vu chez un joueur. Son gros point fort dans ce domaine, c’est qu’il s’adapte et réagit parfaitement à la défense adverse.

Je m’explique : c’est un joueur qui aime, offensivement, attaquer le cercle.

Les défenses adverses le savent et se focalisent un peu plus sur lui, venant parfois à 2 voire 3 pour l’empêcher de driver. Mais, c’est une grossière erreur. La première chose qu’il a en tête, c’est de faire briller ses coéquipiers.

Ensuite, Eli Lenihan est un joueur complet en attaque.

Il n’excelle pas forcément dans un domaine en particulier ; toutefois, il peut se montrer efficace dans n’importe quelle position sur le parquet. Le jeune irlandais est attiré par le cercle adverse et n’hésite pas à finir malgré les potentiels contacts adverses.

Il possède un bon footwork, ce qui compense son manque (flagrant) d’explosivité. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il n’a pas rejoint la Division I, selon moi. Et il possède aussi la tendance à finir main forte et termine rarement main faible. Au niveau supérieur, cela peut devenir problématique, d’autant plus avec son profil physique.

Il pourra tout de même faire mal à la défense adverse grâce à son intelligence de jeu et ses fondamentaux.

Une autre corde à son arc ? Son tir à longue distance.

Eli Lenihan n’est pas vraiment le joueur à prendre des jumper tête de raquette ou à mi-distance. Non, on parle ici d’un joueur qui sait se montrer adroit en catch-and-shoot derrière l’arc. Il ne sera pas non plus le shooteur attitré de l’équipe, mais, si l’équipe adverse ne le respecte pas, il ne se fera pas prier pour sanctionner l’excès de confiance de l’adversaire.

C’est toujours une bonne chose de se reposer sur un joueur capable de faire briller les autres, et, qui peut aussi prendre le jeu à son compte avec des tirs à longue distance. Il est un peu en difficulté dès lors qu’il doit se créer un tir lointain.

Par contre, quand il reçoit et enclenche son tir, cela fait souvent ficelle.

Et puis, Eli Lenihan est surtout un leader naturel.

Déjà, vous avez forcément le soutien du vestiaire quand vous avez la charge de créer le jeu pour vos coéquipiers. Mais là où Eli Lenihan reste dans la lignée des anciens meneurs de jeu gestionnaire (fort défenseur, adroit à 3-points et passeur hors-pair), c’est qu’il défend et n’hésite pas à sacrifier son corps pour l’équipe.

Il profite une nouvelle fois de son sens de l’anticipation pour se placer idéalement et provoquer des passages en force à foison. C’est l’une de ses marques de fabrique. Et cela marche à chaque fois. Il ne va pas se contenter du strict minimum en défense et conteste les déplacements. Toujours les mains actives sans forcer l’interception, toujours apte et toujours attentif loin du ballon.

Eli Lenihan peut très bien se présenter en tant que 2ème ou 3ème meilleur défenseur au sein de votre équipe. Là encore, un bon point.

Grandir en tant que leader de cette génération irlandaise

Du coup, vous allez me dire : “Julien, tu encenses encore un joueur, mais que fait-il en Division II ? Pourquoi il ne joue pas dans une grande universitaire comme Arizona ou Kentucky ?”. Son profil athlétique ne correspond pas aux exigences du basketball moderne, du basketball universitaire à haut niveau ou de la NBA. C’est aussi simple que cela.

Ces ligues prônent des joueurs qui courent vite, qui sautent haut, au détriment (bien souvent) des fondamentaux purs du basketball.

Eli Lenihan est un joueur qui a suivi une formation made in internationale, adaptée à ces exigences. D’où la nécessité pour lui de connaitre une année en Prep School pour se rendre compte du degré de différence entre le cursus européen et le cursus américain. Des images de scrimmages ont montré qu’il est vraiment à l’aise sur le parquet, toujours aussi facile dans la création et dans la lecture de jeu. Et, puis, n’oublions pas qu’il va prendre un peu de muscles durant son cursus.

Eli Lenihan ne sera pas l’élément le plus explosif de son équipe, c’est certain.

Par contre, celui avec le meilleur QI basket ? C’est (quasiment) une certitude.

Il possède le profil pour connaitre une belle carrière en Division II. Pour monter peut-être en échelons (la NAIA semble convenir à son style) et pour devenir la tête d’affiche de l’équipe nationale d’Irlande dans le futur.

Cette jeune génération irlandaise, extrêmement prometteuse, se trouve à la recherche d’un leader.

Et Eli Lenihan est la personne idéale jour endosser un rôle de leader.

Plus de lecture ?
EJ Onu Shawnee State Bears NAIA NBA Draft 2021
“Zooming On” : EJ Onu (Shawnee State), de la NAIA à… la NBA ?