Soutenez Midnight on Campus avec Patreon !
Braxton Key Virginia vs Auburn March Madness 2019
(Crédit photo : Matt Riley - Virginia Athletics)

#CBBPreview : Virginia est-il parti pour une saison de transition ?

Alors que l’intersaison touche à sa fin et qu’une nouvelle saison de basketball universitaire s’apprête à démarrer, il est l’heure de reprendre nos traditionnels #CBBPreviews. Cinquième épisode : présentation d’une nouvelle saison à Virginia à la sauce Midnight on Campus.

Le plus dur commence pour les Cavaliers : continuer à vivre après une saison 2019-20 terminée avec la conquête du titre suprême à la March Madness. Un bis repetita après une année placée sous le signe de la rédemption après la défaite historique subie face à UMBC lors du NCAA Tournament précédent en 2018 ?

Virginia Cavaliers :

  • 71.4 points de moyenne inscrits, 34.8 rebonds captés, 14.3 passes décisives délivrées et 56.1 points encaissés de moyenne (statistiques complètes de la saison).
  • 21 apparitions en March Madness, 2 Final Fours dont le plus récent en 2019, 3 victoires lors des tournois de conférence.
  • #1 en saison régulière dans la conférence ACC, défaite en demi-finale du tournoi de la conférence face à Florida State (69-59).
  • Meilleur marqueur de l’équipe la saison dernière : Kyle Guy avec 15.4 points de moyenne.

Retour sur la saison de Virginia :

35 victoires pour 3 défaites – 16 victoires pour 2 défaites en conférence.

Never again.

Le slogan sorti de la bouche de Kyle Guy, suite à la défaite au premier tour de la March Madness 2018 contre UMBC, était un peu leitmotiv de Virginia en 2018-19.

La saison des Cavaliers se passe à merveille.

Les joueurs de Tony Bennett roulent sur le championnat, enchaînant victoire sur victoire. La série dure 16 rencontres avant que le premier revers de la meilleure défense de la ligue n’arrive le 20 janvier dernier, face à Duke (70-72). Et encore, Virginia s’incline dans les derniers instants de la partie contre le trio des Blue Devils, qui comptabilise 66 points.

La revanche intervient quelques jours plus tard. Entre temps, les Cavaliers retrouvent leur rythme de croisière avec 4 matches pour autant de victoires. Mais c’est encore raté. Kyle Guy et ses coéquipiers font l’élastique tout le match sans jamais mener au score. Résultat : 2ème défaite de la saison face à Duke (81-71).

Suite à ce contre coup, les Cavaliers enchainent 8 victoires de rang et terminent premier de la saison régulière en ACC. La suite n’est pas aussi heureuse : le tournoi de conférence se termine avec une défaite en demi-finale contre Florida State (69-59).

Mais qu’importe, l’objectif de la saison est ailleurs.

22 mars, premier match de la March Madness. Une nouvelle fois, les Cavaliers obtiennent une place en tête de liste #1. Cette fois-ci, pas d’accident. Virginia s’impose face à Gardner-Webb (71-56). L’aventure peut continuer.

Prochaines étapes : Oklahoma, Oregon, Purdue, Auburn et Texas Tech, en finale. Ils y sont. La dernière marche avant ce que tous les supporters attendent.

Et, contre les Red Raiders, cette dernière marche est difficile à gravir. Ils sont tout de même devant à la pause (29-32). Texas Tech refait son retard pour arracher les prolongations (68-68). L’histoire se conclue sur des lancers-francs ; un petit jeu remporté par Virginia.

La bande à Tony Bennett soulève le trophée ultime, un an après la plus grosse mésaventure de l’histoire de la March Madness (77-85).

Ils se l’étaient promis, ils l’ont fait.

Les nouveaux visages :

Pour palier les départs des leaders historiques, Kyle Guy, Ty Jerome, De’Andre Hunter et Jack Salt, Tony Bennett et son staff avaient fort à faire. Ils ont jeté leur dévolu sur 4 joueurs : 2 recrues 4-étoiles, 2 prospects 3-étoiles ainsi qu’un transfuge de Marquette.

Cinq joueurs, un à chaque position.

Classé arrière, Casey Morsell (#56, 2019) devrait se transformer en meneur sous les ordres de Tony Bennett. Scorer naturel, le natif de Washington D.C, peut marquer de près comme de loin. Un joueur physique avec un bon body language.

A ses côtés, l’arrière gaucher Tomas Woldetensae. Tout droit venu de JUCO, il affichait une moyenne de 17.3 points avec une réussite de 47.6 % à trois points la saison dernière avec son université de Indian Hills.

Sur l’aile, Justin McKoy, qui avait initialement donné sa parole à Penn State, a préféré prendre la route de la Virginia quelques mois plus tard. Du haut de ses 2.03m, il capable d’envoyer des trois points mais aussi de chuchoter aux oreilles du cercle. Défensivement, il devrait se foudre à merveille dans le moule des Cavaliers avec sa capacité à protéger le cercle et une agressivité sur l’homme.

Puis, sous le cercle, Virginia est allé cherché un grand gaillard de 2.10m, Kadin Shedrick. Courtisé par Florida, Indiana, Louisville, Providence, Wake Forest, Wisconsin et Xavier, les Cavaliers remportent finalement la mise.

Enfin, l’arrivée la plus médiatique, celle de Sam Hauser.

Arrivé sur transfert de Marquette à l’intersaison, il devra passer la saison sur le banc conformément au règlement des transfers de la NCAA. Le joueur de 2m03 affichait une moyenne de 14.9 points, 7.2 rebonds, et 2.4 passes avec les Golden Eagles.

Le joueur à suivre de très près :

Braxton Key (senior) : 5.7 points, 5.3 rebonds et 1 passe en 20 minutes.

Transfuge d’Alabama, Braxton Key va retrouver la liberté qu’il avait lors de sa saison freshman avec le Crimson Tide. A l’époque, il affichait une moyenne de 12 points, 5.7 rebonds et 2.5 passes et l’avenir était radieux.

Il a endossé un tout autre rôle avec Virginia, l’an dernier. Mais cette année, il deviendra le leader offensif des Cavaliers avec l’aide de Mamadi Diakité. Capable de marquer de multiples façons, il sera intéressant d’observer s’il a travaillé sur son tir à mi-distance.

Il obtient surtout la responsabilité d’être l’option numéro une dans une équipe de Virginia qui ne peut pas légitimement viser le doublé après les départs de Guy, Hunter et Jerome vers la NBA.

Le cinq majeur possible :

Kihei Clark (sophomore) : 4.5 points, 2.3 rebonds et 2.6 passes de moyenne la saison dernière.

Austin Kastra (junior) : 0.9 points, 0.5 rebonds et 0.3 passe de moyenne.

Braxton Key (senior) : 5.7 points, 5.4 rebonds et 1 passe de moyenne.

Mamadi Diakité (senior) : 7.4 points, 4.4 rebonds et 1.7 contre de moyenne la saison dernière.

Jay Huff (Junior) : 4.4 points, 2.1 rebonds et 0.7 rebonds de moyenne.

Présentation de la saison de Virginia :

Quelle place dans la conférence ACC pour Virginia ?

C’est la question majeure de la pré-saison quand on parle des Cavaliers. Champions nationaux en titre, ils ont perdu les 3/4 de leur cinq majeur à la suite d’une March Madness conclue sur le plus grand point d’exclamation imaginable.

Difficile de répondre. Une position en milieu de tableau s’annonce plus que plausible puisque, excepté les nouveaux arrivants, tous les joueurs se connaissent. Un point non-négligeable pour connaitre le succès en NCAA.

L’objectif numéro un de la saison sera surtout d’intégrer les freshmen et Sam Hauser afin d’être de nouveau sur le devant de la scène dans un an. Néanmoins, il ne faudra pas négliger les Cavaliers, qui devraient bien être présents lors de la prochaine March Madness pour défendre leurs exploits.

Plus de lecture ?
Myles Powell Seton Hall Big East Tournament MSG 2019
#CBBPreview : nos prédictions complètes de la conférence Big East en 2019-20