Soutenez Midnight on Campus avec Patreon !
Devon Dotson Bill Self Kansas
(Crédit photo : Getty Images)

#CBBPreview : Kansas se repose sur une identité forte pour revenir au sommet

Alors que l’intersaison touche à sa fin et qu’une nouvelle saison de basketball universitaire s’apprête à démarrer, il est l’heure de reprendre nos traditionnels #CBBPreviews. Septième épisode : présentation d’une nouvelle saison à Kansas à la sauce Midnight on Campus.

Après une saison 2018-19 décevante et de longs mois sous le feu des projecteurs (pour les mauvaises raisons), Kansas mise sur la continuité. L’objectif est clair : reprendre la main dans la conférence Big 12 et atteindre le Final Four, au minimum.

Kansas Jayhawks :

  • 75.7 points de moyenne inscrits, 38.2 rebonds captés, 13.3 passes décisives délivrées et 60.1 points encaissés de moyenne (statistiques complètes de la saison).
  • 3 titres de champion, 46 apparitions en March Madness, 15 Final Fours dont le plus récent en 2018, 15 victoires lors des tournois de conférence.
  • #3 en saison régulière dans la conférence Big 12, finale perdue au tournoi de conférence face à Iowa State (66-78).
  • Meilleur marqueur de l’équipe la saison dernière : Devon Dotson avec 12.3 points de moyenne.

Retour sur la saison de Kansas :

26 victoires pour 10 défaites – 12 victoires pour 6 défaites en conférence Big 12.

C’est une saison plus que respectable sur le papier. Kansas ne perd qu’une dizaine de match, atteint une finale de conférence et obtient un seed #4 à la March Madness.

Respectable, oui, mais décevant pour une équipe du calibre de Kansas.

Les Jayhawks ont été dominés en Big 12 pour la première fois depuis 2004. Pendant 14 ans (!), les hommes de Bill Self marchaient sur la conférence avec 14 titres de saison régulière consécutifs. Texas Tech et Kansas State sont arrivés à mettre fin au règne des Jayhawks.

Le début de saison avait pourtant bien commencé. Une victoire inaugurale face à Michigan State (92-87) suivi d’une victoire en prolongations contre Tennessee (87-81) deux semaines plus tard. Mais après un départ canon avec dix victoires en dix matchs), Kansas a terminé la saison sur une série de 16-10.

Udoka Azubuike Kansas 2018
(Crédit photo : AP)

Cette baisse de régime coïncide avec la fin de saison prématurée de Udoka Azuibike (seulement 9 match joués). Son absence a énormément pesé des deux côtés du terrain. Et, plus tard dans la saison, Lagerald Vick a quitté le parquet de manière plus floue, sans faire de bruit, mais avec un impact tout aussi crucial.

Ajoutés à cela la suspension de Silvio de Sousa en début de saison et l’enquête du FBI, les Jayhawks ont vécu une saison agitée.

Il est temps d’aller de l’avant avec un effectif taillé pour atteindre le Final Four.

Les nouveaux visages :

Seulement 138ème à trois-points au niveau de la ligue, Kansas manque de gâchettes. L’objectif de l’intersaison était clair et sans surprise : recruter des menaces extérieures.

L’arrivée de Isaiah Moss en provenance d’Iowa devrait faire du bien. Le shooting guard est un pur tireur : il tournait à 42.1% la saison dernière à 3-pts. Même s’il n’est pas encore certain d’être titularisé, il apportera dans tous les cas. Sa capacité à prendre feu rapidement pourrait être primordiale dans les gros matchs.

3 true freshmen arrivent également sur le campus de Lawrence. Et à la vue de l’effectif des Jayhawks, aucun d’entre eux ne sera titulaire.

Mais derrière Ochai Agbaji, qui n’est pas une véritable menace de loin, Jalen Wilson (#53) et Tristan Enaruna (#64), ailiers 4-étoiles, devraient être de belles plus-values en sortie de banc.

Christian Braun (#130), un autre ailier avec un classement de 3-étoiles, est aussi un excellent shooter. Mais il devra se battre pour obtenir du temps de jeu.

Un quatrième freshman, Issac McBride (#137, 3-étoiles), était censé lui-aussi rejoindre le programme des Jayhawks, avant d’annoncer un transfert pour quitter l’équipe dès le mois de septembre.

Le joueur à suivre de très près :

Udoka Azuibike (senior) : 13.4 points, 6.8 rebonds et 1.6 contres en 2018-19 (sur 9 matchs).

Après une saison sophomore prometteuse (13 points et 7 rebonds en 34 matchs), Udoka Azuibike n’a pas tardé à confirmer. L’intérieur a prouvé qu’il pouvait être l’un des meilleurs pivots du pays dès le premier match de la saison, contre Michigan State (17 points à 7/10).

Mais après 9 matchs, sa saison doit s’arrêter à cause d’une blessure à la main.

Pour son ultime année d’éligibilité, le pivot senior originaire du Nigéria nourrit de grandes ambitions. Et pour commencer, il a perdu du poids pour devenir un joueur plus explosif et plus complet.

C’est surtout défensivement que le senior sera attendu. S’il est un excellent défenseur d’arceau, il a désormais les moyens de sortir de sa zone de confort pour défendre sur des adversaires plus mobiles.

Avec un physique plus léger, il devrait être encore plus agressif pour être un excellent rebondeur.

De l’autre côté du terrain, Udoka Azuibike est difficilement défendable. Grâce à un bon footwork, il fait souvent la différence pour finir près du cercle. Il oblige les défenses adverses à amener du surnombre et des prises à deux. Des espaces sont ainsi créés pour ses coéquipiers. S’il devient plus lucide pour ressortir le ballon, il peut être un vrai point d’ancrage.

Autre point à améliorer : son efficacité aux lancers-francs (39% en carrière). C’est préjudiciable pour les Jayhawks, surtout en fin de match, mais aussi pour lui et ses statistiques.

Le cinq majeur possible :

Devon Dotson (sophomore) : 12.3 points, 3.7 rebonds et 3.5 passes de moyenne la saison dernière.

Isaiah Moss (redshirt senior) : 9.2 points, 2.9 rebonds et 1.8 passes de moyenne la saison dernière.

Ochai Agbaji (sophomore) : 8.5 points, 4.6 rebonds et 0.9 passe de moyenne la saison dernière.

Silvio de Sousa (redshirt sophomore) : 4 points et 3.7 rebonds en 2017-18

Udoka Azubuike (senior) : 13.4 points, 6.8 rebonds et 1.6 contre de moyenne la saison dernière.

Présentation de la saison de Kansas :

Dans une ligue qui suit la tendance mondiale concernant l’importance des tirs extérieurs, Kansas semble aller à contre-courant. Le small-ball, si cher à Bill Self, devrait laisser place à un cinq majeur plus robuste.

Ce ne sera pas différent de comment nous jouons depuis 20 ans, mais ce sera différent de comment nous jouons depuis 3 ans.

assure Bill Self le head coach des Jayhawks.

Le secteur intérieur sera la clé de la réussite des Jayhawks. Au côté d’Udoka Azubuike, Silvio de Sousa devrait démarrer dans la peinture après une saison blanche. Il sera intéressant de voir comment les deux se partagent le terrain. Il y a du potentiel sur le papier d’autant plus que David McCormack sortira du banc.

La domination au rebond sera bien assurée avec un des meilleurs secteurs intérieurs du pays.

Au poste de meneur de jeu, Devon Dotson devra répondre à des attentes encore plus hautes. Bill Self lui donne plus de responsabilités. Il doit maintenant se montrer plus altruiste sur le terrain et plus serein à la mène et il en est conscient à l’approche de la Draft NBA 2020. Son tandem 1-5 avec Udoka Azubuike devrait lancer la majorité des systèmes des Jayhaywks cette saison.

Pour compléter le backcourt, Bill Self a le choix entre Isaiah Moss et Marcus Garrett. Le premier devrait être titulaire pour son shoot tandis que le second sera le leader d’une équipe de remplaçants de qualité.

Cela concerne surtout le poste d’ailier. Derrière le très bon défenseur Ochai Agbaji, le trio de freshmen apportera aussi du shoot extérieur à une équipe en difficulté dans ce domaine.

Les succès des Jayhawks se construiront en défense. Le coaching staff pourrait opter pour une défense de zone, et avec 2 big men et des guards capable défendre sur les trois postes au périmètre, Kansas possède les armes pour bloquer n’importe qui.

Sans s’appuyer sur le tir extérieur, Kansas peut reconquérir son trône en conférence Big 12 et obtenir un seed #1 à la March Madness. Mais cela suffira-t-il lors de matchs couperets ?

Plus de lecture ?
Cassius Winston Michigan State 2019
#CBBPreview : la continuité est-elle synonyme de succès à Michigan State ?