Soutenez Midnight on Campus avec Patreon !
(Crédit photo : Mark J. Rebilas-USA TODAY Sports)

First Four : Belmont-Temple et St John’s-Arizona State pour une mise en bouche

La March Madness ouvre ses portes avec le traditionnel First Four, passage obligatoire avant d’atteindre le First Round pour les 4 dernières équipes repêchées par le comité de sélection et les 4 plus faibles équipes du tournoi.

Ainsi, 8 équipes se sont données rendez-vous pour deux jours dans la University of Dayton Arena, à Dayton (Ohio), l’antre traditionnelle du First Four depuis que le tour préliminaire existe. Les 4 équipes victorieuses accèderont au First Round et participeront officiellement à la grande messe du basketball universitaire.

Retrouvez la liste complète des matchs du First Four ainsi qu’une rapide présentation des forces en présence pour l’ouverture de la March Madness.

 

 

Programme complet du First Four

 

First Four (Dayton)
Mardi 19 mars 23h40 #16 Fairleigh Dickinson #16 Prairie View A&M Score
Mardi 19 mars 2h10 #11 Temple #11 Belmont Score
Mercredi 20 mars 23h40 #16 NC Central #16 North Dakota State Score
Mercredi 20 mars 2h10 #11 Arizona State #11 St John’s Score

 

Présentation des matchs du First Four

 

  • #11 Temple vs #11 Belmont

Belmont a été récompensé d’une qualification pour la March Madness par comité de sélection, mais, leur entrée en lice au First Four ne sera pas de tout repos. Les finalistes malheureux du tournoi de conférence OVC doivent affronter Temple, une des 4 équipes qualifiées de la conférence AAC.

Ceci dit, les Bruins peuvent aisément rivaliser en terme de talent présent sur le parquet. Ils possèdent dans leurs rangs deux excellents prospects, en Dylan Windler et Nick Muszynski. Ce dernier revient de blessure à temps pour le First Four, après avoir obtenu le titre de “Freshman of the Year”. Le big man offre une aide non-négligeable à la star de l’équipe, Dylan Windler : l’ailier senior mène tout simplement l’une des meilleures attaques du pays (19.9 passes décisives par match, #1 du pays, et 87.4 points par match, #2 du pays).

La folle attaque de Belmont trouve tout de même un adversaire à sa taille avec Temple. Les Owls possèdent un trident offensif talentueux entre le senior Shizz Alston, le junior Quinton Rose et le Sophomore Nate Pierre-Louis. Mais la conservation de la balle (15 turnovers forcés contre 11.2 turnovers commis) est un avantage non-négligeable lors du NCAA Tournament.

En résumé : Belmont possède une attaque plus efficace, Temple commet moins d’erreurs et les deux équipes possèdent des leaders productifs. Autant dire que le spectacle sera au rendez-vous.

 

  • #11 St John’s vs #11 Arizona State

Pour la deuxième année consécutive, Arizona State a été sélectionné in extremis par le comité de sélection de la March Madness et doit passer en premier lieu par le First Four. L’expérience s’est terminée avec un gout amer l’an passé, avec une vilaine défaite aux mains de Syracuse.

Les Sun Devils espèrent faire mieux cette saison mais ils devront affronter St John’s cette fois-ci. Le Red Storm possède des dents extrêmement longues avec une première participation au NCAA Tournament depuis 2014 ; mais surtout, les Johnnies n’ont pas remporté un match à la March Madness depuis près de deux décennies, la dernière remontant à la saison 1999-00.

Malgré les pedigree relativement moyens à la Grande Danse, les deux équipes sont clairement les plus talentueuses du First Four. L’équipe de Bobby Hurley peut compter sur la grinta et le scoring de Luguentz Dort et Remy Martin, tout en s’appuyant sur un très bon secteur intérieur avec Romello White et surtout, Zylan Cheatham, le meilleur rebondeur de la conférence Pac-12 (10.4 rebonds par match). Ce dernier point pourrait bien la différence : Arizona State se présente avec un avantage conséquent dans la peinture, entre l’apport de ses intérieurs et la percussion de ses guards.

Cependant, les hommes de Chris Mullin proposent une équipe des plus talentueuses, malgré une fin de saison compliquée avec 5 défaites en 7 matchs. Le leader de l’équipe, Shamorie Ponds, est moins décisif qu’en début de saison mais le trio qu’il forme avec L.J. Figueroa et Mustapha Heron peut faire de larges dégâts. Les trois compères devront user d’une défense opportuniste pour profiter des erreurs régulières de leurs adversaires.

Si les Sun Devils restent propres avec le ballon et ne gâchent pas des opportunités en attaque, les Johnnies auront du mal à tenir la distance. Arizona State possède un réel avantage dans la peinture, en plus d’une dynamique favorable (6 victoires en 8 matchs).

Plus de lecture ?
“A day with Marquette” : Markus Howard veut réussir son ultime saison