Notre cinquième prédiction complète des équipes qualifiées pour la March Madness.

A un mois du Selection Sunday et de l’ouverture de la March Madness, Midnight on Campus a composé sa cinquième prédiction des 68 équipes qui obtiendrait leur fameux sésame afin de se qualifier pour le NCAA Tournament.

Tout d’abord, si vous voulez savoir quelle façon est composée la “Field of 68” de la March Madness, notre première prédiction offre une explication complète du processus de sélection pour le NCAA Tournament (avec notre classement inaugural, bien sur).

Ainsi, cette prédiction couvre tous les éléments qui entre en ligne de compte dans la composition de la “Field of 68” de la March Madness :

  • Les champions de conférence qualifiés automatiquement.
  • Les universités sélectionnées “at-large” par le Comité de Sélection.
  • Le classement général et les “seeds” attribués aux équipes.
  • La célèbre “bubble” avec les 4 dernières équipes qualifiées et les 4 premières recalées.

 

Première prédiction : cliquez-ici.

Deuxième prédiction : cliquez-ici.

Troisième prédiction : cliquez-ici.

Quatrième prédiction : cliquez-ici.

 

La composition complète de la “Field of 68”

 

Field of 68 – March Madness 2019
Classement Seed Equipe AQ Progression
1 1 Duke *
2 1 Virginia 1
3 1 Gonzaga * 1
4 1 Tennessee * -2
5 2 Kentucky 1
6 2 Michigan * -1
7 2 North Carolina
8 2 Marquette
9 3 Nevada *
10 3 Michigan State
11 3 LSU 2
12 3 Houston *
13 4 Kansas -2
14 4 Texas Tech 2
15 4 Villanova *
16 4 Purdue -2
17 5 Iowa State 1
18 5 Virginia Tech -1
19 5 Wisconsin
20 5 Louisville
21 6 Buffalo * 1
22 6 Kansas State * -1
23 6 Florida State 1
24 6 Maryland 2
25 7 Iowa -2
26 7 Auburn -1
27 7 Cincinnati
28 7 Washington *
29 8 Ole Miss
30 8 Mississippi State
31 8 NC State 1
32 8 St John’s 4
33 9 Syracuse -2
34 9 UCF 4
35 9 Alabama -2
36 9 Seton Hall 3
37 10 Oklahoma -2
38 10 TCU -4
39 10 Texas 1
40 10 Arizona State -3
41 11 Wofford * 6
42 11 Utah State
43 11 VCU *
44 11 Lipscomb * 5
45 12 Baylor 1
46 12 Minnesota -5
47 12 Ohio State -3
48 12 Butler NEW
49 12 San Francisco * NEW
50 12 Belmont * -2
51 13 Hofstra *
52 13 Vermont * -2
53 13 Radford *
54 13 Old Dominion *
55 14 Texas State *
56 14 South Dakota State * 1
57 14 Northern Kentucky * 1
58 14 UC Irvine * 1
59 15 Drake * NEW
60 15 Yale *
61 15 New Mexico State *
62 15 Bucknell * 2
63 16 Montana *
64 16 Sam Houston State * 1
65 16 St Francis (PA) * NEW
66 16 Quinnipiac * NEW
67 16 Norfolk State *
68 16 Prairie View A&M *

 

La rencontre entre Kentucky et Tennessee provoque des répercussions dans le haut du tableau. Bien que Duke demeure le seed #1 général, les Volunteers reculent de leur côté de 2 rangs (au profit de Virginia et Gonzaga) et se retrouvent sous la pression des Wildcats, tous proches de récupérer un seed #1 si un de leurs adversaires trébuchent.

Il ne sert à rien de pénaliser Tennessee avec la perte d’un seed #1 pour une défaite sur le terrain de Kentucky, une autre équipe du Top-5 national à l’AP Top 25, bien que le revers fut assez violent.

Concernant les faits marquants de la première partie de tableau :

  • Avec un excellent succès à la Rupp Arena de Kentucky, LSU continue de progresser et obtient cette semaine un seed #3, aux dépens de Kansas, qui récupère l’ancien seed #4 des Tigers. Un tel échange parait bénin, mais une réelle différence existe lorsque l’on prend en compte les potentiels adversaires à la March Madness : affronter un seed #14 (tel que Northern Kentucky ou UC Irvine) est largement plus profitable qu’un seed #13 (tel que Hofstra ou Vermont) cette saison et ainsi, récupérer un seed #3 est immensément plus important qu’un seed #4.
  • Quelques modifications minimes ont eu lieu concernant les seeds #4, #5 et #6 : la plus importante concerne la prise de position parmi les seeds #6 de Maryland, alors que Iowa se retrouve sur la pente descendante et descend à un seed #7.
  • Un temps coincés dans la “bubble”, St John’s, UCF et Seton Hall réussissent leur fin de saison régulière et s’éloignent un peu plus de la zone rouge en progressant respectivement de 4, 4 et 3 positions. Il reste encore du temps avec le Selection Sunday, mais avec la faiblesse de “bubble” cette saison, ces trois équipes sont quasiment certaines d’obtenir un ticket pour la March Madness.
  • A l’inverse, Alabama, Oklahoma, TCU et Arizona State se rapprochent de la “bubble” et peuvent compromettre leur participation au NCAA Tournament sans une fin de saison irréprochable.

Deux équipes issues des Mid-Majors peuvent, à l’heure actuelle, espérer une qualification “at-large” si elles devaient s’incliner lors de leur tournoi de conférence : Wofford et Lipscomb. Belmont, Furman, Saint Mary’s et Liberty n’en sont pas loin, non plus.

 

Les meilleurs progressions de la semaine :

  • Wofford (+6) : il est temps de réfléchir à quelles équipes issues des Mid-Majors peuvent récupérer une qualification “at-large” (au-delà de Gonzaga et Buffalo) et Wofford est la meilleure équipe des Mid-Majors méritant un push à ce moment de la saison. Les Terriers possèdent un record de 23-4 avec une victoire à South Carolina et 3 défaites à l’extérieur contre Oklahoma, Kansas et Mississippi State. Ils roulent sur la compétition en SoCon avec un record toujours invaincu en SoCon (15-0) et 4 matchs d’avance. Et par-dessus tout, Wofford détient un excellent NET (26), coincé entre Maryland et Cincinnati, ce qui permet de justifier un superbe CV. Le potentiel seed #11 récupéré cette semaine peut facilement se transformer en seed #10 ou #9.
  • Lipscomb (+5) : les Bisons se trouvent dans une position presque identique à celle de Wofford. Avec un très bon record de 21-5 et une victoire à TCU, seulement 2 défaites contre Louisville et Clemson à l’extérieur (ainsi qu’un sweep subi contre Belmont), Lipscomb peut légitimement espérer une qualification “at-large” si l’équipe devait perdre le tournoi de conférence A-Sun. L’équipe peut laisser le titre à Liberty sans que cela ne soit un réel coup dur, puisque cela devrait donner une plus grande résonance à la victoire de 20 points chez les Flames.
  • St John’s (+4) : à la suite d’un calendrier hors-conférence facile mais immaculé de défaites, les Johnnies n’ont pas démarré le calendrier de Big East sur le bon pied. Mais le Red Storm a obtenu depuis deux mois d’excellentes victoires (afin de compenser les mauvaises défaites) et s’en sort avec un excellent sweep de Marquette et vient tout juste de battre Villanova. St John’s a montré que l’équipe pouvait battre de très bonnes équipes et, avec un NET correct (46), une qualification pour la March Madness semble actée. Un seed #8 est-il le plafond ou le plancher des Johnnies ?

 

Les plus lourdes chutes de la semaine :

  • Minnesota (-5) : les Golden Gophers marchent le fil du rasoir pour une qualification à la March Madness et des récentes défaites contre Purdue, Wisconsin et Michigan State n’arrangent pas leurs affaires, avec des opportunités manquées de solidifier leur situation. Ceci dit, le revers à Nebraska est beaucoup plus embêtant et relance Minnesota dans la “bubble” avec 3 matchs restants contre Michigan, Purdue et Maryland. Sans exploit, le futur des Golden Gophers est sombre.
  • TCU (-4) : l’avenir des Horned Frogs était plutôt radieux… jusqu’à la semaine dernière. TCU jouait le titre de conférence Big 12 et puis trois défaites consécutives contre Kansas, Oklahoma et Oklahoma State a réduit ces espoirs à néant tout en mettant en danger leur ticket pour le NCAA Tournament. Le classement au NET (41) demeure correct et TCU possède de beaux succès pour soutenir leur CV. Mais la marge de manœuvre se réduit et un seed #10 peut facilement se transformer en seed #11 ou #12 selon les événements.
  • Arizona State (-3) : dans la catégorie des équipes difficiles à juger, les Sun Devils sont peut-être installés en première place. Arizona State possède d’excellentes victoires (Mississippi State, Utah State, Kansas et Washington) et un record général de 17-8 plutôt solide… mais détient aussi d’horribles défaites (Princeton et Washington State) et un NET très médiocre (68). La récente défaite à Colorado est loin d’être optimale, mais rien n’est encore terminé avec un calendrier intéressant. Par chance, les victoires de marque tapent en général dans l’oeil du comité de sélection pour la March Madness.

 

“Last Four In” & “First Four Out”

 

Qualifications “at-large”
Last Four Byes First Four Out
Arizona State Temple
Utah State UNC Greensboro
VCU Florida
Baylor Davidson
Last Four In Next Four Out
Minnesota Clemson
Ohio State Furman
Butler Saint Mary’s
San Francisco Liberty

 

Arizona State et Baylor se rapprochent dangereusement de la zone rouge avec les récents trépas, tandis que Utah State et VCU demeurent à la limite de succomber au comité de sélection. Cependant, Minnesota et Ohio State peuvent couler sous la ligne de flottaison dans très peu de temps. Les Buckeyes jouent avec le feu en succombant à Illinois avant de subir la foudre de Michigan State.

Les nouveaux venus dans la “Field of 68” sont Butler et San Francisco.

Tout d’abord, les Dons se trouvent littéralement dans la ligne de flottaison et alternent une entrée avec une sortie d’une semaine à l’autre. La recette est “simple” pour obtenir une qualification “at-large” : il est interdit de perdre lors de la fin de saison régulière et atteindre la finale de conférence WCC, tout en étant compétitif face à Gonzaga.

Les Bulldogs sont potentiellement qualifiés à la March Madness pour la première édition de nos prédications. Ils connaissent une saison composée de hauts et bas, avec des victoires face à des équipes vraisemblablement qualifiées pour le NCAA Tournament et de courtes défaites face à des équipes compétitives. Leur classement au NET est solide (49) mais le ticket qualificatif ne se matérialisera qu’avec une fin de saison parfaite.

Temple et UNC Greensboro demeurent à la porte de la “Field of 68”. Florida et Clemson ne rapprochent de la ligne de flottaison semaine après semaine, avec un CV qui devient de plus en plus intéressant. En revanche, Davidson perd son ticket de qualification automatique et sort de la “Field of 68” sans un pitch suffisamment bon pour une qualification “at-large”.

 

Les champions de conférence, qualifiés d’office

 

Qualifications automatiques
Conférence Champion
America East Vermont
American Houston
Atlantic 10 VCU
ACC Duke
Atlantic Sun Lipscomb
Big 12 Kansas State
Big East Villanova
Big Sky Montana
Big South Radford
Big Ten Michigan
Big West UC Irvine
Colonial Hofstra
Conference-USA Old Dominion
Horizon Northern Kentucky
Ivy League Yale
MAAC Quinnipiac
Mid-American Buffalo
MEAC Norfolk State
Missouri Valley Drake
Mountain West Nevada
Northeast St Francis (PA)
Ohio Valley Belmont
Pac-12 Washington
Patriot Bucknell
SEC Tennessee
SoCon Wofford
Southland Sam Houston State
SWAC Prairie View A&M
Summit South Dakota State
Sun Belt Texas State
WAC New Mexico State
WCC Gonzaga