Soutenez Midnight on Campus avec Patreon !
(Crédit photo : Michael Scott)

“Track the Field”: les ‘US Trials’ 2019 illuminés par Dalilah Muhammad (400m haies) et Sam Kendricks (perche)

Pour la quatrième fois de son histoire, le Drake Stadium de Des Moines (Iowa) accueillait les USATF Outdoors, aussi connus sous le nom de “US Trials“. Les enjeux étaient clairs : se qualifier pour les Championnats du Monde de Doha. 

La compétition, qui a duré 4 jours, a été marquée par un vaste lot de surprises, de performances historiques, de comebacks, d’un record du monde et, ce qui nous intéresse, de la qualification de 16 athlètes en provenance de la NCAA pour les Mondiaux.

 

Pour prendre connaissance de l’ensemble des résultats des US Trials, rendez-vous à cette adresse.

 

Dalilah Muhammad renverse le record du monde du 400m haies

 

En début de soirée, malgré une piste encore détrempée, Dalilah Muhammad est enfin arrivé à faire tomber le record du monde de la russe Yuliya Pechonkina grâce à une course proche de la perfection. 

L’ancienne étudiante de USC (2008-12) a remporté la course en 52.20s, 14 centièmes de mieux que l’ancien record qui datait de 2003, et peut remercier le gros travail de vitesse opéré durant la saison avec son entraineur Lawrence “Boogie” Johnson. Preuve en est : elle a réussi à abaisser ses records du 200m et du 400m, où elle a mis plus d’une seconde à son ancien record.

(Crédit photo : Kirby Lee)

Comme le dit-elle après la course, le record du 400m haies était un objectif pour elle-même et son entraineur. Depuis la mythique course de Sacramento (California) en 2017, où 3 américaines sont passées sous les 53 secondes, ce n’était plus qu’une question de temps avant que le record du monde soit battu. Toutefois, on ne le voyait pas spécialement tombé, hier soir, puisque les conditions n’étaient pas les plus propices pour un record du monde.

Cette finale des “US Trials” a démontré toute la difficulté pour se qualifier et rejoindre la Team USA sur 400m haies. La dauphine Sydney McLaughlin, à 19ans, termine en 52.88s devant Ashley Spencer en 53.11s et Shamier Little, 3ème mondiale avant la course, qui échoue au pied du podium en 53.91s.

Dalilah Muhammad et ses compatriotes envoient un message fort au reste du monde à deux mois des Mondiaux de Doha. 

 

Avec 6m06, Sam Kendricks entre (un peu plus) dans l’histoire de la perche

 

Sam Kendricks, champion du monde en titre, a réalisé une performance extraordinaire à Des Moines (Iowa) : il a dominé le concours national de la perche et il se permet le luxe de franchir une barre à 6.06m. Une marque qui représente le nouveau record des Etats-Unis et la meilleure performance mondiale de l’année.

Avec une telle performance, Sam Kendricks devient le 2ème performeur de tous les temps en outdoor derrière la légende Sergey Bubka (6.14m).

(Crédit photo : Dyestat)

L’ancien étudiant de Mississippi (2013-14) a impressionné. Il a connu seulement un échec lors du concours, pour son premier essai à 6.06m. De plus, il a montré une nouvelle fois une capacité à enchaîner les sauts sans faire d’impasse, si bien qu’avant de s’attaquer à 6.06m, il se présentait avec 8 sauts dans les jambes. Le champion du monde en titre est un véritable métronome. 

Du côté des jeunes de la NCAA, on attendait Christophe Nilsen (South Dakota). Finalement, ce sont KC Lightfoot (Baylor) et Zach Bradford (Kansas) qui se rendront à Doha avec la Team USA. Les deux jeunes athlètes-étudiants ont réalisé un meilleur concours qu’à Austin (Texas), avec des performances respectives à 5.76m et 5.71m.

 

Allie Ostrander confirme après les Nationals sur 1500m

 

L’intraitable Emma Coburn s’est adjugé le titre américain sur 3000m steeple pour la sixième fois consécutive. Mais, derrière elle, Allie Ostrander (Boise State) réussit son pari en terminant 4ème de la finale et s’offre une première sélection nationale pour les Mondiaux.

Autre épreuve de demi-fond, mais, avec un scénario moins heureux : alors que Shelby Houlihan réalise le doublé 1500m-5000m, le championne nationale en NCAA du 1500m Sinclaire Johnson (Oklahoma State) rate la qualification de peu sur cette même distance. Elle améliore toutefois son record personnel avec un temps de 4:03.72s à Des Moines.

(Crédit: Heather Mcwhitcher)

Les lanceurs universitaires n’ont pas été autant à la fête que leurs collègues au cours des “US Trials”, avec des bonnes et des moins bonnes performances.

Au poids masculin, 3 hommes dépassent les 22 mètres en la personne de Ryan Crouser, qui remporte le concours nationale avec un cinquième essai de 22.62m, devant Joe Kovacs (22.31m) et Darrell Hill (22.11m). Le meilleur universitaire, Payton Otterdhal (North Dakota State), n’a terminé que 6ème du concours avec un jet à 20.67m.

Au marteau, Conor McCullough, champion du monde junior en 2010, est revenu à son niveau de 2014 et remporte le concours avec un jet de 78.14m, qui lui permet également de rentrer dans le Top 8 mondial. Le champion national en NCAA, Daniel Haugh (Kennesaw State), réussit lui aussi à se qualifier avec une 3ème place. Le senior a battu son record personnel avec un lancer à 76.44m, qui éjecte par la même occasion Sean Donnelly (10ème meilleur performeur de la saison) du podium.

 

Le sprint américain est prêt à dominer le monde… et les universitaires veulent une part du gâteau

 

Teahna Daniels (Texas) remporte le titre américain du 100m en 11.20s (-1.7) et se rachète d’une 4ème place aux Nationals du mois de juin à Austin. C’est une belle récompense pour la jeune sprinteuse des Longhorns, qui a connu des moments difficiles avec le décès de son père en 2018.

Pour la troisième année consécutive, Kendra Harrison conquiert le titre du 100m haies en 12.44s (-1.2), devant la vice championne olympique Nia Ali (de retour après la naissance de son deuxième enfant) et Brianna McNeal, championne olympique en titre. Tonea Marshall (LSU) n’a pu que finir sixième, loin du podium.

Sur 200m, Dezerea Bryant a gagné l’épreuve en 22.47s (-1.2) et est suivie, à la troisième place, par la championne de la distance en NCAA, Anglerne Annelus (USC). Elle a obtenu une place sur le podium pour deux centièmes avec un chrono de 22.71s.

Shakima Wimbley a conservé son titre national du 400m tandis que Wadeline Jonathas (South Carolina), championne du 400m aux récents NCAA Championships, fête sa première sélection dans la Team USA. Elle devrait également rejoindre la composition du relais 4x400m, où figure Allyson Felix. La sextuple championne olympique fera partie du voyage de la Team USA à Doha, 8 mois seulement après l’accouchement difficile de son premier enfant.

A l’inverse, Sha’Carri Richardson (LSU), fatiguée de ses exploits aux Nationals, a terminé 8ème sur 100m et a été éliminée dès les séries sur 200m.

(Crédit photo : Kevin Morris)

Chez les hommes, Christian Coleman remporte sans surprise le 100m en 9.99s (-1.0). Cravon Gillespie (Oregon) termine 4ème de la course et se qualifie en même temps pour le relais.

Daniel Roberts (Kentucky) a pris sa revanche sur les Nationals de Austin (Texas) : le jeune sprinteur a conquis le titre américain au 110m haies en 13.23 (-0.8) devant Grant Holloway (Florida), champion de la distance en NCAA le mois dernier, et Devon Allen, tenant du titre et ancien receveur de Oregon.

Noah Lyles a dominé l’épreuve du 200m devant Christian Coleman et remporte la course en 19.78s avec un léger vent défavorable (-0.7). Rodney Rowe (NC A&T) a été chanceux : alors qu’il rate la finale des “US Trials” avec une 7ème position finale, le jeune athlète se qualifie tout de même pour Doha puisqu’il avait déjà réussi les minima.

Fred Kerley crée l’upset sur 400m en battant Michael Norman Jr. L’ancien étudiant de Texas A&M (2016-17) remporte la course en 43.64s, ce qui lui permet de devenir le septième performeur de tous les temps sur la distance. L’américain de 24 ans a réalisé une course très bien construite et il réussit à finir fort sur le dernier 100m. Michael Norman Jr finit quant à lui deuxième en 43.79s, malgré deux semaines d’entrainement difficile et une hésitation à déclarer forfait juste avant la course.

L’équipe du sprint masculin de Team USA montre qu’elle est prête à retrouver sa suprématie sur le sprint mondial. 

 

Les “US Trials”, en bref :

 

  • Rai Benjamin a gagné avec plus d’une seconde sur son dauphin sur 400m haies (47.23s). Amere Lattin (Houston) termine 3ème en 48.68s tandis que Norman Grimes (Texas Tech) rate la qualification pour 2 centièmes en 4ème place. Il peut toujours espérer une qualification pour les Mondiaux car Rai Benjamin est encore en lice pour remporter la Diamond League.
  • Bryce Hoppel (Kansas) a connu ses deux premières défaites de la saison sur 800m : il a tout de même acquis sa qualification pour les Mondiaux avec une 3ème place en 1:46.31s. Donavan Brazier empoche la victoire en 1:45.62s avec une course en negative splits (premier 400m en 55s et deuxième 400m en 50.63s).
  • Brittney Reese a sauté à 7.00m (+1.8) à la longueur. De plus, Tori Bowie se qualifie pour les Mondiaux grâce à son dernier essai à 6.78m (+0.8) et visera le doublé à Doha, 100m et longueur.
  • Chase Ealey gagne le poids avec un lancer à 19.56m : elle part avec des grandes chances d’imiter son entraineur, Ryan Whiting, d’être médaillé aux Championnats du Monde.
  • Will Claye se qualifie à la longueur et au triple saut et il peut viser une médaille sur les deux épreuves comme aux Jeux Olympiques de Londres 2012.
  • Ja’Mari Ward (Missouri) s’adjuge le titre américain de la longueur avec un saut à 8.12m (+1.2), mais, sans minima, il n’ira pas à Doha. Au contraire de Trumaine Jefferson (Houston), malgré une 3ème place à Des Moines avec un saut à 8.02m (+1.8).
  • Craig Engels remporte le 1500m devant le champion olympique Matthew Centrowitz, ce qui l’empêche de remporter un sixième titre sur 1500m.
  • DeAnna Price a réalisé un jet impressionnant de 78.24m lors du concours du marteau féminin : cela représente le nouveau record d’Amérique du Nord et la meilleure performance mondiale. En l’absence de la double championne olympique Anita Wlodarczyk à Doha, l’américaine de 26 ans s’installe comme l’une des prétendantes au titre mondial dans deux mois.
Plus de lecture ?
“Track the Field” : Texas Tech et Arkansas triomphent, les français brillent aux Nationals