Soutenez Midnight on Campus avec Patreon !
(Crédit photo : Davis Architects)

“Track the Field” : présentation des équipes, athlètes et français à suivre aux Nationals

L’heure est venue de clôturer cette belle saison en athlétisme indoor. Toutes les équipes se donnent rendez-vous à Birmingham (Alabama) pour les NCAA Championships, plus connus sous le nom de “Nationals”, avec l’ambition de remporter un titre national en équipe et en individuel.

Au vue des dernières sorties et meetings de la saison, les Nationals s’annoncent exaltants et passionnants à suivre : ils seront retransmis en direct sur ESPN3 (ESPN Player en France) vendredi 8 et samedi 9 mars.

La liste des épreuves :

  • Piste : 60m, 200m, 400m, 800m, 1 Mile, 3000m, 5000m
  • Lancés : Poids, marteau
  • Sauts : Longueur, triple saut, hauteur, perche
  • Relais : 4x400m et DMR (ou “distance medley relay” composé d’un mélange de distances avec 1200m, 400m, 800m, 1600m)
  • Epreuves combinés : Heptathlon pour les hommes et Pentathlon pour les femmes

Comment une équipe peut remporter le titre ? L’équipe doit avoir le plus de points possible à la fin de la compétition. L’athlète qui se classe premier d’une épreuve remporte 10 points, le 2ème 8 points, 3ème 6 points, ème 5 points, 5 ème 4 points, 6ème 3 points, 7ème 2 points et le dernier 1 points pour son équipe.

La compétition se déroule sur deux jours dans le CrossPlex à Birmingham en Alabama.

Où suivre la compétition ? ESPN3 diffusera la rencontre en direct, le vendredi à 00h30 et le samedi à 23h00. Il est possible de suivre aussi sur ESPN Player et sur le compte Twitter de @NelsonCarterJr. 

Tous les résultats seront ajoutés, en direct, à cette adresse.

 

Les équipes masculines à suivre :

 

Florida Gators 

Les garçons de Gainesville auront la lourde de tâche de défendre leur titre tant convoité. En effet, la course à la victoire chez les hommes s’annonce très serrée et il sera difficile pour Florida de conserver son titre. Néanmoins, elle a les armes pour défendre sa couronne acquis en 2018. 

Les Gators ont réussi à qualifier 13 garçons, avec, en tête d’affiche : la star japonaise Hakim Sani Brown, Grant Holloway et le jeune danois Benjamin Lobo Vedel. 

 

Wisconsin Badgers 

Comme en 2007, les Badgers essaieront de ramener le trophée à la maison. Pour cela, l’équipe va miser sur son duo venu d’Australie : le head coach a fait le choix de mettre Olivier Hoare sur le Mile, le 3000m et le DMR alors que Morgan McDonald, le champion national du cross sera aligné sur le 3000m, le 5000m et le DMR. Il sera intéressant de voir si les deux garçons réussiront à mener l’équipe sur la plus haute marche du podium, samedi. 

 

Texas Tech Raiders 

Les Raiders sont annoncés favoris depuis le début de saison par tous les observateurs. Ils sortent qui plus est d’une belle victoire dans la conférence Big 12.

Texas Tech est l’équipe qui envoie le plus de représentants à Birmingham : l’équipe pourra compter sur 14 hommes dont 11 sont classés dans le Top-8 national. C’est dire que l’écurie partira avec un gros avantage lors des NCAA Championships.

Elle possède d’ailleurs de grandes chance de réaliser le doublé sur 200m grâce à Divine Odururu et Andrew Hudson. 

(Crédit photo : Texas Tech Athletics)

Texas A&M Aggies 

Comme chaque saison, l’université de College Station présente une équipe intéressante à suivre. Bien qu’il sera difficile d’aller chercher le titre, le podium reste jouable. Les Aggies ont plusieurs chances de remporter des épreuves : ils seront favoris au 800m avec Devin Dixon et au triple saut grâce à l’algérien Tahar Triki.

 

LSU Tigers 

Le dernier titre en athlétisme indoor pour LSU remonte à 2004. À Birmingham, l’équipe tentera de mettre un terme à 15 ans de disette avec, en chefs de file, Mondo Duplantis et Ravon Grey. Les Tigers tiennent une belle équipe qui pourra compter sur l’apport de bons sprinteurs mais aussi de JuVaughn Harrison, le médaillé de bronze au championnat du monde junior à la hauteur.

 

Les équipes féminines à suivre :

 

Arkansas Razorbacks

Qui peut battre les filles de Fayetteville ?

Les Razorbacks arriveront à Birmingham en pleine confiance. Elles ont réussi à dominer la prestigieuse conférence SEC. De plus, elles sont invaincues et ont le potentiel de marquer plus de 70 points. C’est également l’équipe qui comptent le plus de représentants du côté féminin, avec 15 filles inscrites dont 14 classées dans le Top-8 du pays.

Leur plus grande concurrente sera sans doute la pression, vu la marge que la troupe possède sur les autres concurrentes.

 

USC Trojans 

L’équipe de Caryl Smith-Gilbert essaiera de remporter les Nationals en indoor pour la première fois. Pour cela, USC compte sur une grande performance de son armada de sprinteuses. Cette école du sprint a réussi à qualifier 4 filles au 60m haies et 3 filles au 200m. De plus, c’est la seule équipe qui présente les caractéristiques nécessaires afin de faire tomber Arkansas. 

 

Oregon Ducks 

La victoire au tableau par équipes semble être difficile mais le podium reste jouable. Les Ducks seront menés par l’australienne Jessica Hull. Oregon tentera aussi de faire mieux que la saison dernière aux Nationals, où l’équipe avait complètement déçu. 

Crédit: (Oregon Athletics)

New Mexico Lobos

Les Lobos comptent beaucoup sur la réussite de l’érythréenne Weini Kelati et de la kényane, Ednah Kurgat au demi-fond pour briller aux Nationals. Grâce à ses deux filles, New Mexico peut tenter de monter sur le podium par équipes. 

Florida Gators 

Les Gators miseront sur Yanis David pour lancer l’équipe féminine sur la route du podium. Florida peut aussi compter sur le relais 4x400m et au retour de Sharrika Barnett, qui était finaliste au 400m en 2018 à College Station (Texas).

 

Les cinq hommes à suivre :

 

Grant Holloway (junior) : 60m, 60m haies, longueur, 4x400m avec Florida

Confirmation : Grant Holloway va bien enchainer les épreuves à Birmingham. On le verra sur du sprint, au haies, à la longueur mais aussi en relais. Ce programme a plus tôt bien marché aux SEC Championships, même si il a fini deuxième à la longueur.

En somme, il sera intéressant de le suivre aux Nationals et de voir comment il gère toutes ces épreuves. D’ailleurs, à lui seul, il peut apporter un potentiel de 40 points. On peut aussi rajouter que le junior sera l’élément important dans la réussite des Gators.

(Crédit: @GatorsTF)

Payton Otterdhal (senior) : poids, marteau avec North Dakota State

Le senior de North Dakota State tentera d’imiter Dan Taylor, ancien athlète de Ohio State, qui avait réussi à gagner les deux concours des lancés, 15 ans plus tôt.

Payton Otterdhal vient tout juste de battre le record universitaire du poids en lançant à 21.81m. De plus, il domine aussi le classement de la saison au lancé du marteau. Sur les deux concours, il possède de la marge et devrait pouvoir l’emporter sans souci afin de devenir le deuxième homme à s’imposer sur les deux concours de lancé dans l’histoire universitaire.

 

Armand “Mondo” Duplantis (freshman) : saut à la perche avec LSU

Le suédois a enfin battu le record universitaire à la perche. Lors des SEC Championships, il a réussi à effacer le record de Shawn Barber pour un centimètre, avec une marque passée à 5.93m. En franchissant cette barre, il bat également le record national de Suède (qu’il détenait déjà). Mondo Duplantis peut maintenant devenir le premier athlète en NCAA à franchir 6 mètres à la perche.

 

Grant Fisher (senior) : 3000m et DMR avec Stanford

Grant Fisher a finalement choisi de se focaliser sur deux épreuves : les 3000m et DMR. Après sa défaite aux NCAA Championships de Cross Country, il sera intéressant de voir si il est capable de battre Morgan McDonald et de s’offrir son premier titre universitaire en indoor.

 

Divine Odururu (junior) : 60m, 200m et 4x400m avec Texas Tech

Le nigérian sort d’une grosse performance aux Big 12 Championships : il est devenu le troisième performeur de tous les temps au 200m avec un 20.08 réalisé à Lubbock, en altitude. Il sera donc intéressant de voir ce qu’il est capable de produire à un endroit autre que Lubbock.

Divine Odururu pourrait mettre en danger le record universitaire de 20.02 établi en 2018 par Elijah Thompson de l’Université de Houston. Le junior a aussi des chances de l’emporter sur 60m.

(Crédit: @TexasTechTF)

Les cinq femmes à suivre :

 

Alicia Monson (junior) : 3000m, 5000m et DMR avec Wisconsin

Alicia Monson est la grande favorite au 3000m : elle est invaincue et paraît être en grande forme. Il sera intéressant de voir si elle arrivera à confirmer ce rôle et s’offrir un premier titre en NCAA. 

 

Lynna Irby (sophomore) : 400m et 4x400m avec Georgia

La sophomore revient tout juste d’une blessure. La saison dernière, Lynna Irby avait réalisé une grande saison durant laquelle on l’avait vu s’imposer en extérieur en descendant pour la première fois sous les 50 secondes au 400m. En ce moment, elle parait loin de ce niveau ; toutefois, même si elle n’est pas au même niveau de forme qu’en 2018, elle a montré qu’elle tenait assez de force pour s’imposer pour la première fois en indoor.

 

Jessica Hull (senior) : 3000m et DMR avec Oregon

La leader des Ducks et troisième des Nationals en Cross Country, toujours invaincue, a fait le choix de renoncer au Mile afin de se consacrer au 3000m, où elle retrouvera sa rivale Alicia Monson.

Jessica Hull semble avoir passer un cap. D’ailleurs, Robert Johnson, le head coach de Oregon raconte que l’australienne a gagné en maturité, et pour sa dernière saison en NCAA, elle veut briller et repartir avec une médaille, une fois de plus.

 

Chanel Brissett (sophomore) : 60m haies avec USC

La sophomore est la grande favorite au 60m haies et elle ne cesse de progresser. Toutefois, c’est la première fois qu’elle se présente avec un tel rôle aux Nationals puisqu’elle a couru en 7.90s plus tôt cette saison. Si elle veut s’imposer, Chanel Brissett va devoir reproduire ce genre de chrono à Birmingham. 

 

Payton Stumbaugh-Chadwick (senior) : 60m haies, 200m et 4x400m avec Arkansas

La senior semble être l’un des éléments clés de la réussite d’Arkansas. À Birmingham, Payton Stumbaugh-Chadwick s’aligne avec un programme plus que chargé et l’ambition de réaliser un triplé. En soit, elle aura à coeur de défendre son titre au 60m haies et de rapporter le plus de points possible à son équipe pour le titre.

 

Ils vont rater l’événement…

 

Anthony Schwartz (Auburn) a été forcé de mettre un terme à sa saison universitaire après avoir égalé son record personnel au 60m. Le freshman ne sera donc pas présent comme le champion du monde junior du 400m, Jonathan Sacoor (Tennessee). Le jeune belge a tenté de se qualifier sur une seule sortie mais son pari n’a pas fonctionné. Il faudra attendre le mois d’avril pour revoir les deux freshmen.

Lisa Gunnarsson (LSU), qui était l’une des favorites à la perche, a déclaré forfait au dernier moment, tout comme Eric Edwards Jr. (Oregon), qui a chuté à l’entraînement, et qui vient tout juste d’être opéré de l’épaule.

Andre Ewers (Florida State) manquera lui aussi le rendez-vous. Avec son absence, les Seminoles n’ont plus aucune chance de finir sur le podium et il est même possible de voir l’équipe hors du Top-10.

 

Les français qui seront présents !

 

Marie Josée Ebwea-Excel (senior) : à la longueur et au triple saut avec Kentucky

Pour ses derniers Nationals indoor en NCAA, la jeune française de Kentucky se présentera avec des chances de victoire sur son épreuve de prédilection, le triple saut. Marie Josée Ebwea-Excel est capable de produire une grosse performance à Birmingham (Alabama).

 

Yanis David (senior) : à la longueur et triple saut avec Florida

Yanis David sort d’un doublé aux SEC Championships et elle est annoncée comme la grande favorite pour le titre au triple saut. La guadeloupéenne a aussi des chances de s’imposer à la longueur. De plus, les Gators compteront sur elle pour ramener le plus de points possible dans l’optique du podium par équipe.

(Crédit: Gators Athletics)

Rougui Sow (senior) : à la longueur avec Florida State

Rougui Sow vient tout juste de s’imposer dans la conférence ACC. La senior est en tête du classement de la NCAA et elle est vu comme favorite à la longueur par beaucoup d’observateurs. D’ailleurs, elle a battu récemment son record personnel en salle, en réalisant un saut à 6.49m.

 

Yann Randrianasolo (senior) : à la longueur avec South Carolina

Le jeune français n’a pas été sélectionné pour les Championnats d’Europe à Glasgow. Pourtant, il avait réalisé de bonne performance. Le fait de ne pas pouvoir participer aux Championnats de France l’a tout de même pénalisé. 

Pour les Nationals, Yann Randrianasolo se présente avec de grandes chances de finir dans le Top-8 national. D’ailleurs, le senior des Gamecocks sort d’une quatrième place aux SEC Championships. Si il arrive à se rapprocher le plus possible des 8m, le podium ne sera pas très loin.

 

Axel Hubert (freshman) : au décathlon et heptathlon avec Texas Tech

Le jeune tahitien est le seul français reparti des finales de conférence avec un titre par équipe avec Texas Tech et un titre individuel en heptathlon. Comme lors des Big 12 Championships, Axel Hubert sera important pour son équipe que le freshman termine dans le Top-8 de son épreuve. Son équipe joue le titre, les Raiders compteront logiquement sur lui. 

A savoir : l’héptathlonien pourrait devenir le premier français sacré champion universitaire par équipe en salle.

(Crédit: Ivan Santiago Bravo, Dailytoreador)
Plus de lecture ?
Cross Country Nuttycombe Invitational 2019-20
“Track the Field” : NAU et Edwin Kurgat impressionnent dès le début de saison en Cross Country