NCAA Championships Athlétisme Outdoor Eugene Oregon 2021
(Crédit photo : Matt Parker)

LSU domine les NCAA Championships d’athlétisme outdoor chez les hommes, Cockrell, Mu et Sturgis brillent chez les femmes

Les NCAA Championships ont clôturé une belle saison d’athlétisme universitaire en outdoor. Et, comme à leur habitude, les conditions météorologiques ont varié à Eugene (Oregon), entre pluie et soleil. Le nouveau Hayward Field n’a pas perdu non plus de son charme ni de sa magie : la nouvelle enceinte de l’Université de Oregon a participé au magnifique spectacle de la compétition finale de la saison d’athlétisme. 

À vrai dire, le prochain lieu des Championnats du Monde d’athlétisme a démontré qu’il pouvait être un somptueux stade pour accueillir de grandes compétitions d’ordre mondiale.

Si vous cherchez les résultats détaillés des NCAA Championships d’athlétisme outdoor qui concluait la saison en 2021, c’est par ici.

LSU et personne d’autre chez les hommes

Sans surprise, LSU a dominé la compétition masculine et a remporté 6 épreuves. Il faut remonter à 1936 (Ohio State avec 7 titres) pour qu’une équipe réalise un meilleur résultat dans l’histoire des NCAA Championships Outdoor. Les Tigers terminent la compétition avec 84 points, soit le 3ème meilleur total dans l’ère moderne du championnat universitaire chez les hommes.

Pour remporter son premier titre par équipe depuis 2002, les Tigers se sont reposés sur l’extraordinaire JuVaughn Harrison.

Le junior a accompli un impressionnant doublé hauteur-longueur… pour la troisième fois en carrière. 8.27m (+1.9) à la longueur et 2.33m à la hauteur. Maintenant, il peut se concentrer sur une qualification olympique.

JuVaughn Harrison possède tout pour devenir une des futurs stars de l’athlétisme mondial. 

LSU Tigers NCAA Championships Athlétisme Outdoor Trophy 2021
(Crédit photo : LSU Tigers Athletics)

Le head coach du programme d’athlétisme de LSU, Dennis Shaver, a aussi pu compter sur un autre diamant brut en Sean Burrell.

L’américain âgé de 19 ans a surpris tout le monde et a battu le vieux record du monde juniors du 400m haies de Danny Harris. Le freshman a couru en 47’’85 et est devenu le premier junior à courir un 400m haies en moins de 48s. Une performance époustouflante quand on sait qu’il a commencé à courir sur 400m haies seulement depuis cette saison. Dans l’optique du titre par équipe et avec le manque d’un bon coureur de 400m haies, le staff des Tigers a pris la décision d’aligner le jeune homme sur cette épreuve… et le freshman a présenté un potentiel énorme. D’autant plus qu’il est encore très perfectible.

Sur le sprint plat, Terrance Laird a offert le doublé 4x100m-100m à LSU. Toutefois, sur 200m, il a été devancé par le surprenant Joseph Fahnbulleh (Florida), qui a gagné la course en 19’’91 PB (-0.4).

Anna Cockrell (USC) et Cambrea Sturgis (NC A&T) avec 2 titres chacune chez les femmes 

Le titre par équipes est quant à lui revenu à USC en conclusion du championnat féminin. Avec cette couronne, les Trojans sont devenus le premier programme à se retrouver dans le Top 3 des 4 dernières édition des Nationals.

L’équipe a été menée par une extraordinaire Anna Cockrell.

La leader des Trojans a réussi le doublé 100m haies-400m haies. A savoir qu’une seule femme dans l’histoire de la NCAA a réussi un tel exploit, en la personne de Queen Harrison (Virginia Tech) en 2010. La senior de USC a commencé son après-midi en gagnant le 100m haies en 12’’58 (+0.4). 40 minutes après cette victoire, elle a magistralement remporté le 400m haies en 54’’68 PB.

Ou comment terminer une carrière universitaire de la plus belle des manières. 

Anna Cockrell USC Trojans NCAA Championships Athlétisme Outdoor 2021
(Crédit photo : USC Trojans Athletics)

Sur le 100m et le 200m, à l’image de son université, Cambrea Sturgis (North Carolina A&T) a été époustouflante.

La sophomore au petit gabarit a remporté le 100m dans un temps stratosphérique, bien que trop venté, de 10’’74 (+2.2). Elle a qui plus est gagné le 200m en 22’’12 PB (+0.2). Elle s’empare aussi du bronze au 4x100m avec NC A&T.

Une chose est sûr après cette performance : on ne risque pas d’oublier son nom.

Athing Mu (Texas A&M), l’autre attraction des NCAA Championships d’athlétisme

Alors qu’elle vient de fêter ses 19 ans, Athing Mu (Texas A&M) a une nouvelle fois battue le record universitaire et le record américain junior du 400m avec un temps de 49’’57.

La freshman était contente à l’arrivée d’avoir fini avec cette course. Pas forcément pour le résultat ; mais, surtout, car elle peut enfin retrouver son épreuve de prédilection, le 800m. Sur cette dernière distance, elle va tenter de se qualifier pour ses premiers Jeux Olympiques, cette semaine, dans le même stade.

Après un beau titre en individuel, elle a mené les Aggies à la victoire sur le 4x400m dans un impressionnant temps de 3’22’’34, synonyme de record universitaire et de meilleure performance mondiale. Cerise sur le gâteau : Athing Mu a couru dans un temps incroyable de 48’’85 lancé lors du relais.

Cette première saison en NCAA est une réussite pour la protégée de Pat Henry et Milton Mallard.

Toutefois, on se demande : reverra-t-on l’américaine sur le circuit universitaire ? Après une saison marquée de records du monde juniors et de records des Etats-Unis, tout laisse à penser à un passage en professionnel.

Le demi-fond universitaire dans une nouvelle ère 

L’arrivée des pointes en carbone a propulsé le demi-fond universitaire dans une nouvelle ère.

Cette semaine, les courses du 800m au 10.000m ont été marqués par plusieurs records personnels et nationaux. Cela a commencé avec le 10.000m, où le vieux record du championnat de Suleiman Nyambui (UTEP) est enfin tombé après 42 ans, avec la victoire de Patrick Dever (Tulsa) en 27’41’’87. Il offre un nouveau titre au Golden Hurricane, 5 ans après la victoire de Marc Scott.

15 des 23 participants au 10.000m ont battu leur record personnel.

Même tarif lors du 3000m steeple où 6 des 8 premiers ont battu leur record.

Patrick Dever Tulsa NCAA Championships Athlétisme Outdoor 2021
(Crédit photo : NCAA)

Au 5000m, les 3 premiers ont réussi les minima olympiques et 13 des 15 premiers ont battu leur record personnel. La course a par ailleurs été remportée par Cooper Teare en 13’12’’27, record personnel et record des championnats. Le junior d’Oregon devance Luis Grijalva (Northern Arizona) en 13’13’’14, record national du Guatemala, alors qu’il est un des seuls à avoir couru en pointe classique.

Sur le 800m, on note pas moins de 8 records battus sur les 9 participants.

La seule course sans un nombre incalculable de records battus ? Le 1500m.

Toutefois, il faut préciser que les conditions étaient parfaites dans l’Oregon pour le demi-fond. Et, sans le vouloir, Wesley Kiptoo (Iowa State) a d’une certaine manière servi de lièvre sur le 5000m et le 10000m masculin.

Cooper Teare Oregon NCAA Championships Athlétisme Indoor 2021
(Crédit photo : Eric Evans)

Chez les femmes, une grande progression a elle-aussi été notable.

Sur le 3000m steeple, Mahala Norris (Air Force) a gagné en 9’31’’79 PB alors qu’elle effectue sa première saison sur le steeple. À vrai dire, c’était même sa première aux Nationals. Et 6 des 8 premières battent leur record personnel à l’arrivée de cette épreuve.

Les autres performances des NCAA Championships d’athlétisme outdoor :

  • North Carolina A&T, une université affiliée aux HBCUs (Historically Black Colleges and Universities), a pris la 3ème place du championnat masculin et la 4ème place du championnat féminin. Et Randolph Ross Jr. a offert à l’université son premier titre national en outdoor avec un succès sur le 400m. Le sophomore a explosé son record avec un 43’’85. Seuls deux hommes ont fait mieux dans l’histoire de la NCAA (Quincy Watts et Michael Norman Jr.).
  • Après le titre en salle, Tara Davis (Texas) remporte le titre en extérieur à la longueur avec un saut de 6.70m (+1.0).
  • Tyra Gittens a été partout ce week-end pour Texas A&M. Elle a remporté l’heptathlon avec 6285 points, a terminé 2ème du concours de la longueur avec 6.68m (+0.2) et est montée sur la 3ème marche du concours de la hauteur avec 1.87m.
  • Turner Washington (Arizona State) réalise un joli doublé poids-disque, 21.10m PB et 63.42m.
  • Au triple saut, Emmanuel Ihemeje (Oregon) a réalisé le doublé indoor-outdoor. Il a remporté le concours à domicile en battant son record personnel 17.14m (+1.8). De plus, il devient le premier athlète des Ducks à s’adjuger un titre de champion universitaire du triple saut en outdoor. 
  • Au marteau, Camryn Rogers (California) a battu par deux fois le record universitaire en lançant son jet à 74.97m puis en fin de concours à 75.52m.
  • Isaiah Jewett (USC) est devenu le premier Trojan champion universitaire du 800m en remportant la course en 1’44’’68 PB. Il devance Brandon Miller (Texas A&M) en 1’44’’97 PB.
  • Cole Hocker (Oregon) a gagné le 1500m en réalisant 3’35’’35 PB dans un surprenant negative split, 1’48’’8 dans le dernier 800m et 52’’23 le dernier 400m. Il devance le nouveau détenteur du record universitaire de cette épreuve, Yared Nuguse (Notre Dame).
Cole Hocker Oregon NCAA Championships Athlétisme Outdoor 2021
(Crédit photo : Eric Evans)

Les français aux NCAA Championships d’athlétisme outdoor :

Alizée Minard (senior), javelot à Arizona State 

Alizée Minard participait à ses premiers NCAA Championships.

Malgré une saison difficile avec une blessure au coude (rupture partielle du ligament collatéral ulnaire) contractée en fin novembre, elle a remportée une belle médaille d’argent au javelot avec un lancer de 57.91m. Record personnel battu. A savoir qu’elle a échappé à la chirurgie à l’automne grâce à une bonne prise en charge de l’équipe médicale de Arizona State.

Sa réaction sur sa performance :

J’étais juste tellement heureuse et excitée à l’idée de lancer là-bas. Le concours s’annonçait très serré. J’aime tellement ce genre de concurrence, c’est ce qui pousse à se dépasser toujours plus.

J’étais classée autour de la 8ème place avant les Nationaux. Il y avait plusieurs filles qui avaient déjà lancé tout proche ou au-delà des 60m. Je suis arrivée sur la piste sans pression, je savais que tout était possible. Et que j’étais capable de lancer loin parce que j’avais compris beaucoup de choses cette année techniquement à l’entraînement avec mon coach (Brian Blutreich).

Et mes progrès ce sont confirmés dès le premier jet : 57.91m. Je réalise toujours pas que c’est moi qui ai fait ça. En prime, je termine 2ème de ces championnats universitaires !

a réagi Alizée Minard au micro de Midnight On Campus.

Sur la suite de sa saison :

Pour moi lancer au-delà des 57m, ça commence vraiment à devenir très très intéressant.

Je viens d’inscrire mon nom à la 7ème place du bilan tous temps français. Franchement, je garderai toujours en tête tous les moments du concours. Lancer dans ce stade, c’était vraiment incroyable. C’est une autre dimension de mon sport que je découvre. 

Pour la suite de ma saison, je vais lancer aux Championnats de France Elite à Angers. J’adore ce stade. C’est là où j’avais participé à mes premiers Elites. L’objectif sera clairement de remporter le titre et de confirmer ma perf de Eugene. Je vais retrouver mon coach français Cédric Djerbir pour cette dernière compétition. J’ai juste trop hâte. Là aussi la compétition va être serrée. C’est tout ce que j’aime.

raconte Alizée Minard au micro de Midnight On Campus.
Alizée Minard Arizona State NCAA Championships Athlétisme Outdoor 2021
(Crédit photo : Alizée Minard)

Damien Berthenet (senior), decathlon à Cincinnati 

Damien Berthenet n’est pas arrivé à conclure sa carrière universitaire sur une belle note.

Une ancienne blessure s’est réveillée durant l’échauffement du 100m et le senior de Cincinnati a été forcé d’abandonner après 3 épreuves. Cette saison, il avait réussi à battre son record personnel en avril avec une marque de 7686 points. D’ailleurs, ce score lui aurait permis d’être dans le Top 5 à Eugene (Oregon).

Sa réaction sur sa compétition et sa saison :

J’ai couru avec une déchirure à l’ischio parce que je n’avais pas envie d’abandonner. Mais ça a été ma pire expérience de douleur depuis que j’ai commencé l’athlétisme. Ce n’est vraiment pas le bon bail de courir avec une déchirure (rires).

admet Damien Berthenet au micro de Midnight On Campus

Sur le stade :

L’ambiance était calme pour le combiné en début de journée. Mais après sur la session de l’après-midi quand le stade a commencé à se remplir, c’était vraiment sympa. Les spectateurs encourageaient bien. La piste est magique. C’était un peu intimident mais quand t’es en forme, ça te transcende.

explique Damien Berthenet au micro de Midnight On Campus

Sur la suite de sa carrière en athlétisme :

Je rentre en France cet été, mais, je vais revenir à Cincinnati pour une nouvelle année et pour chercher à améliorer mes performances. Et après on verra, si je continue.

À Cincinnati, j’aurais toujours accès aux infrastructures, au kiné etc… Mais pour les déplacements, ça sera à mes propres frais. Et j’aurais toutes les contraintes universitaires en moins. Je vais travailler pour payer mon logement et tout ce qui va avec. Il y a des avantages et des inconvénients.

Par rapport cette saison, je bats tout de même mon record à Tennessee (7686pts), que je n’avais pas battu depuis 3 ans. À la conférence, je fais un bon 100m (11”26, -1.4). Après je me blesse et ça arrête tous mes espoirs de bien performer. C’est pour ça que j’ai encore envie de continuer au moins une année.

Faire 7686 points en début de saison, c’était vraiment encourageant. Je pense être capable de faire encore mieux que ça.

raconte Damien Berthenet au micro de Midnight On Campus
Damien Berthenet Cincinnati NCAA Championships Athlétisme Outdoor 2021
(Crédit photo : Cincinnati Bearcats Athletics)