Soutenez Midnight on Campus avec Patreon !

“In The Zone” : Kyle Guy (Virginia) était bien décidé à effacer les démons de l’upset

La March Madness, rendez-vous tant attendu des fans de basketball universitaire, a démarré. Stars en devenir, futur lottery pick ou facteur X, pour créer l’upset ou assurer une qualification, retrouvez le récit de la performance individuelle de la soirée dans In The Zone.

 

En difficulté lors de la première période, Kyle Guy a réagi à temps pour empêcher un Carsen Edwards de gala d’emmener les Boilermakers de Purdue au Final Four.

Il restait aux Cavaliers de Virginia une ultime étape à franchir pour chasser définitivement les fantômes de l’an passé et l’upset historique infligé par UMBC lors du First Round.

Et parmi les joueurs profondément marqués par l’humiliation vécue lors de la dernière March Madness, Kyle Guy. Inconsolable à la fin de la rencontre perdue avec 20 points d’écart face aux Retrievers, il avait alors promis qu’un tel affront ne se reproduirait plus.

 

Virginia limite la casse

 

On a parfois eu l’impression visuelle en première période qu’il n’y avait qu’une équipe sur le terrain. Purdue rentre extrêmement bien dans la partie et les Boilermakers jouent offensivement comme des morts de faim. Une envie qui leur permet de lancer Carsen Edwards, qui avait déjà activé le mode « micro-onde » contre Villanova au Second Round.

Carsen Edwards entre « dans la zone », qu’il n’a pas pas quitté de la partie, d’ailleurs. Déchaîné, il inscrit 16 points avec un bouillant 4/6 à 3-points dès les 20 premières minutes.

C’est un petit miracle que les Cavaliers arrivent à recoller au score avant de retourner aux vestiaires. Heureusement, Purdue marque essentiellement à l’extérieur et pénètre peu grâce à la défense organisée par Tony Bennett.

En effet, si DeAndre Hunter et Ty Jérôme font ce qu’ils peuvent pour limiter la casse, Kyle Guy, le troisième leader de l’équipe, est en difficulté. Tout est compliqué pour lui. Peu de création, lorsqu’il tente de capter un ballon au rebond, il le relâche en sortie et en attaque il est gêné par la défense de Purdue.

Ses 4 points en première mi-temps sont obtenus grâce à un « long-two », pris dans une position difficile, et deux lancers-francs marqués suite à une faute de Carsen Edwards obtenue à 3 points. Mais là aussi, il laisse un 1 point sur la ligne.

Enfin pour clôturer cette période compliquée, à deux minutes de la fin, le natif d’Indianapolis se blesse à la cheville en marchant sur le pied de son adversaire direct et rentre aux vestiaires prématurément. Les fans des Cavaliers retiennent leur souffle dans une partie où leurs protégés semblent ne pas avoir la chance de leur côté.

 

Coups pour coups

 

Kyle Guy revient finalement sur le parquet pour la seconde mi-temps et le show peut commencer.

Il permet d’abord à son équipe de mener pour la première fois de la rencontre en marquant son premier tir à 3-points. Carsen Edwards, toujours aussi chaud, n’abandonne pas et continue son festival afin de permettre à son équipe de rester au contact. Pendant ce temps-là, Kyle Guy rentre à son tour dans la zone avec 4 tirs à 3-points marqués en 10 minutes.

Ty Jerome (24 points), l’autre « splash brother » des Cavaliers, contribue à son tour de loin et à la création (7 passes décisives). Kyle Guy, lui, récupère des rebonds précieux pour lui permettre de continuer de scorer en seconde chance dans la raquette. Une récolte qui lui fait aussi atteindre les 10 rebonds sur la rencontre et un double-double qui fera date.

La fin de rencontre est irrespirable.

Carsen Edwards donne l’avantage à Purdue sur un énorme tir à 3-points qui rentre grâce au plexi alors que Kyle Guy se manque complètement sur un nouveau tir derrière l’arc. Heureusement pour Virginia, Mamadi Diakité emmène son équipe au buzzer dans une prolongation complètement à l’avantage des Cavaliers.

Carsen Edwards (42 points à 14/25), MOP de la région Sud, a tout fait pour empêcher Virginia d’accéder au Final Four, mais Kyle Guy, héros de la seconde période avec 19 points et 2 lancers francs marqués en overtime, était déterminé à se racheter.

Virginia accède à son premier Final Four depuis 25 ans et retrouvera le vainqueur de la rencontre entre Auburn et Kentucky.

Plus de lecture ?
Braxton Key Virginia vs Auburn March Madness 2019
#CBBPreview : Virginia est-il parti pour une saison de transition ?