Est-ce qu'une défense de fer signifie systématiquement Final Four ?

Impressionnants au niveau défensif toute cette saison, les Bearcats de Cincinnati peuvent rêver de titre.

Dans une région South dévastée par les upsets, #1 Virginia est déjà tombé et cela laisse de la place aux hommes de Mick Cronin pour une éventuelle qualification pour le Final Four.

Désormais favori de cette région, les Bearcats affrontent #7 Nevada ce soir à 23h10 avec une qualification pour le Sweet 16 en ligne de mire.

Le Wolfpack est synonyme de gros test pour Cincinnati. Effectivement, Nevada se repose sur une attaque extrêmement productive avec 83.2 points de moyenne (16e attaque du pays). Les Longhorns de #10 Texas ont d’ailleurs payé l’addition lors du First Round en encaissant 87 points.

La défense des Bearcats est attendue au tournant ce soir, car il risque d’y avoir énormément de travail. La menace principale se nomme Caleb Martin. Le junior est redoutable en attaque et s’impose très souvent au sein de la raquette (19.1 points et 5.4 rebonds).

Cincinnati a les armes pour contrer le Wolf Pack d’un point de vue statistique, mais également dans l’intensité qui est mise lors de chaque possession défensive.

Mais le plus important est de ne pas passer au travers ce soir. Les Bearcats réunissent tout pour aller loin, une attaque efficace et une défense salvatrice.

Comme le disait un certain Michael Jordan : “L’attaque fait lever les foules, mais la défense fait gagner des titres“.