Elijah Minnie est la preuve vivante qu'un transfert peut littéralement transformer un joueur.

Quoi de mieux que de commencer cette saison de basketball universitaire en parlant de #MACtion ?

Parlons d’un joueur qui fait ses débuts sous ses nouvelles couleurs de Eastern Michigan et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a (déjà) mis tout le monde d’accord. Portrait de cette véritable pépite, Elijah Minnie.

Tout n’a pas été rose pour Elijah Minnie durant son cursus universitaire. Il a passé deux saisons du côté de Robert Morris mais sans véritablement recevoir les louanges qu’il méritait. Sa saison de freshman fut bien médiocre, avec un peu plus de 6 points de moyenne en une vingtaine de minutes sur le parquet. Lors de la saison suivante, il a été brigué de la même façon, évoluant dans une équipe dont l’intention première n’est pas de servir ses intérieurs. Frustré, le joueur se détache de plus en plus du groupe, ce qui l’amène à se faire suspendre par son head coach, qui a eu des mots très durs.

“Lors d’un meeting avec l’équipe, il a dit devant tout le monde que je n’avais pas une attitude adéquate, que je ne bossais pas, que j’étais fainéant et que j’étais le centre d’attention de tous. Alors que c’était faux, ce n’est pas ma mentalité.

Il y avait un vrai décalage entre mon coach et moi-même et je ne sais pas d’où cela venait. C’était assez immature de sa part mais je voulais lui montrer que ce n’était pas le vrai moi. J’ai donc redoublé d’effort mais cela n’a rien changé. Il était complètement fermé… Il m’a demandé de partir, tout simplement. Je n’y croyais pas mais c’était la vérité.”

Suite à cette annonce et malgré des débuts universitaires assez délicats et une réputation qu’on lui connait, une multitude de programmes s’intéresse à Elijah Minnie : Clemson, Boston College, Nevada ou encore Eastern Michigan. Ce sont ces derniers qui ont reçu les faveurs du prospect, dont la visite a été très bonne.

“J’ai eu de la chance d’avoir des programmes qui ont cru en moi malgré ce qu’il s’est passé à Robert Morris. Des programmes plus prestigieux m’ont fermé la porte à cause de ça et j’en suis conscient. Mais j’ai eu un coup de cœur immédiat avec Eastern Michigan.

Ce n’était clairement pas mon premier choix au tout début de mon processus mais la visite du campus et surtout, le discours du coach, m’ont fait changer d’avis. J’ai pu discuter avec des joueurs et ils m’ont confirmé tout le bien que l’on pense du programme et du coaching staff. Deux jours plus tard, j’ai annoncé ma venue sur le campus. C’est la meilleure décision de ma carrière.”

Elijah Minnie a profité de sa saison blanche suite à son transfert pour “laver sa réputation”.

Que ce soit à l’entraînement, dans la salle de musculation ou alors lors des matchs de l’équipe, il était bien présent. Il a connu une période délicate mais ses coéquipiers ne l’ont jamais lâché et ce dernier le leur rend bien maintenant.

Parlons maintenant de ce qu’il se passe sur le parquet. Eastern Michigan ouvrait son début de saison avec un match de bonne heure face à Spring Arbor. Pour son retour à la compétition, l’intérieur a été méconnaissable, tout simplement. On sent un joueur qui est libéré, qui joue sans pression et qui prend du plaisir à être sur le parquet. On est bien loin de son époque à Robert Morris.

Alors que son équipe était dans le dur, le néo-Eagle a pris rapidement les choses en mains, en inscrivant 13 points consécutifs pour remettre Eastern Michigan dans la rencontre. Ce petit coup de chaud a permis, par la suite, à l’équipe de dérouler.

Elijah Minnie termine le match avec 22 points, 4 rebonds, 3 passes, 3 contres, 3 interceptions à 7/13 aux tirs. Il dégage une telle sérénité ballon en main, c’est assez indécent. Il est athlétique, il n’est pas maladroit dos au panier, il peut aussi sanctionner à mi-distance et il possède une qualité de passe très intéressante. Nouveauté, il est aussi adroit à trois points.

En somme : un joueur complet, qui manquait cruellement à Eastern Michigan.

Il a remis le couvert ce dimanche face à Michigan-Dearborn, équipe de Division III, en plantant 27 points à 10/14 aux tirs, ajoutant 7 rebonds et 4 passes. Alors oui, l’adversité reste très faible mais ces performances rendent véritablement compte du déclic depuis qu’il est à Eastern Michigan. Des insiders optent même pour lui concernant le titre de meilleur joueur de la conférence (déjà) alors qu’il y a du beau monde.

Elijah Minnie est l’exemple même qu’un transfert peut transformer un joueur lambda en une véritable pépite. Dorénavant, c’est un nouveau joueur, plus libre, a qui on fait confiance. Comme quoi, le travail d’un coaching staff est aussi important dans l’épanouissement d’un joueur. Certains oublient cet aspect…

En tout cas, Eastern Michigan sera à suivre cette saison avec en ligne de mire une possible participation à la March Madness. Et dans le cas de Elijah Minnie, il est temps de faire taire définitivement les rumeurs à son égard, avec en ligne de mire, la NBA.