Zion Williamson et Immanuel Quickley sur le terrain, ensemble ? Cela peut faire rêver.

Sommes-nous en train de nous diriger vers un nouvel énorme coup de John Calipari et Kentucky ? Peut-être bien.

Au micro de Evan Daniels pour Scout.com, la sensation de ces derniers mois Zion Williamson (#2, 2018) a énoncé son souhait de faire équipe avec un autre prospect 5-étoiles de la prochaine classe de recrutement, le meneur de jeu Immanuel Quickley (#10, 2018).

“C’est une vraie référence,” s’exclame Zion Williamson en parlant de son compère. “Je veux jouer avec Immanuel Quickley quand j’irais à l’université. J’aime sa ténacité, j’aime son sa façon de jouer meneur.”

Partenaires et compagnons de chambre lors du dernier Euro Camp de Trévise (Italie), la relation entre les deux hommes semble être au beau fixe. De son côté, Immanuel Quickley n’est pas contre l’idée de s’allier avec le phénomène de Spartanburg : “Je pense que ce serait logique car on se complète très bien l’un à l’autre. Il aime marquer et j’aime passer. Ce serait plein de sens.” 

Et pour accueillir ce duo doté d’un talent exceptionnel, l’université en tête est bien entendu Kentucky. Les Wildcats se trouvent déjà en tête de liste pour obtenir l’engagement d’Immanuel Quickley. Ce dernier a pu faire connaissance avec John Calipari cet été lors du Championnat du Monde u19 avec Team USA, une compétition où les américains ont terminé troisième sous la houlette de “Coach Cal”.

Zion Williamson n’est visiblement pas contre l’idée de rejoindre le campus de Lexington. Kentucky a formulé une offre de bourse universitaire en mars dernier et depuis lors, John Calipari et son staff restent très attentifs aux performances de l’intérieur 5-étoiles.

S’il [Immanuel Quickley] rejoint Kentucky, alors je songerai fortement à l’offre des Wildcats.

“Il réalise que c’est le rêve ultime de ses joueurs et il les aide a atteindre ce rêve,” poursuit Zion Williamson, qui semble avoir succombé au charme de John Calipari, qui fait encore rêver les joueurs lycéens.

Néanmoins, rien n’est encore fait. Les joueurs de la promotion 2018 ont encore une année afin de révéler leur choix d’université pour le futur. Kentucky n’a pas encore gagné d’autant plus que d’autres universités, telles que Kansas et North Carolina, sont dans les starting-blocks pour attirer le duo Zion Williamson et Immanuel Quickley.