Nous voilà enfin à la mi-saison. Et après des championnats de conférence passionnants, les équipes avaient rendez-vous avec les Regionals. 

Les Regionals est la compétition qui offre aux équipes la possibilité de se qualifier aux “NCAA Championships”. Pour cela, neuf cross ont été organisés sur l’ensemble du pays ; les équipes étaient alors dispatchés selon leur zone géographique.

(Crédit photo : USTFCCCA)

Pour ce dernier rendez-vous avant les Nationals, on a pu assister à des cross qui nous ont donné quelques informations en vue des Nationals : de la confirmation de certaines équipes sur leur statut de favoris à des surprises sur certains résultats. 

Le cross de la Mountain et celui de la région West (chez les femmes et les hommes) faisaient partie des courses les plus attendues. Et sur ces deux régions, on avait la chance de voir des confrontations directes à une semaine des Nationals.

 

Round n° 1 : NAU vs BYU

 

Pour commencer, lors du cross de la région Mountain, on a eu droit dans la course masculine à un avant goût d’un des duels les plus attendus de la saison entre Northern Arizona et BYU. 

Ce duel a tourné en faveur de Northern Arizona, qui continue à démontrer qu’elle est intouchable.

A date d’d’aujourd’hui, aucune équipe n’a reussi à vaincre les Lumberjacks depuis le début de cette saison. Avec cette victoire, il parait totalement improbable que les étudiants de la ville de Flagstaff soit vaincu à Madison (Wisconsin), le week-end prochain. 

Lors de ce premier round, BYU n’a pas réussi à placer l’un de ses athlètes dans le Top-5 de la course à domicile, à Provo, dans l’Utah.

La victoire en individuelle est revenue à Joe Klecker de l’Université de Colorado. Le jeune homme monte en force et a réussi à marquer les esprits à quelques jours des Nationals. Il faudra le suivre, samedi prochain.

Chez les femmes, il a été intéressant de voir que New Mexico monte en puissance, se défaisant de Colorado. Dans la course individuelle, on a eu encore des confirmations que Ednah Kurgat aura de la difficulté à conserver son titre. Voilà, quatre courses de suites, qu’elle se retrouve derrière sa collègue d’entrainement Weini Kelati. 

Au contraire de Kurgat, Kelati enchaîne les victoires et se présente comme grande favorite du 6.000 à Madison. On peut même ajouter qu’elle devient la chef de file de New Mexico. C’est elle qui mène l’équipe à la victoire depuis un moment.

 

Oregon : prétendante au titre ?

 

Du côté de la région West, Oregon confirme son statut d’outsider chez les filles. Depuis, les championnats de conférence Pac-12, les Ducks sont invaincues. Il faut aussi ajouter que sur les deux dernières compétitions, elles ont réussi à battre trois des équipes du Top-6.

L’équipe s’est d’ailleurs permis de faire sans Philly Bowden, ce qui démontre que l’équipe à la chance d’avoir plusieurs cartouches pour les Nationals. Il faut savoir que seul sept athlètes pourront être alignés à Madison et que les cinq premières de l’équipe marquent des points.

(Crédit photo : @OregonTF)

Le cross de la region West à Sacramento a aussi permis de voir que les équipes de Oregon et Boise State se présentent comme les deux universités capable de mettre fin au règne de New Mexico, ce samedi. 

Les Broncos, menées par Allie Ostrander, sa leader, peuvent surprendre tout le monde. D’ailleurs, elles perdent de peu face à Oregon à Sacramento. 

 

Portland confirme son statut de favori dans la région West 

 

La course masculine de la région West promettait une grosse bagarre et elle a offert une très belle bataille. Portland s’est logiquement imposé mais de peu. Seulement cinq points les séparaient de Washington et il n’y avait que 33 points entre Portland et Stanford, quatrième.

Cette course a totalement tenu ses promesses. La victoire individuelle est revenue à Nick Hauger, qui grâce à cette course gagnante, donnent le succès en équipe à Portland sur le terrain de Sacramento. 

(Crédit photo : PortlandPilots)

Pour la deuxième place, on a tout de même eu une surprise.

Andrew Powell a réussi pour sa première saison en tant que head coach à qualifier Washington pour les Nationals sans devoir attendre la sélection du jury. En plus de cela, Ils perdent de peu face à Portland. L’écurie ne fait que de progressé depuis le début de l’hiver. 

Il faut dire qu’avec tous les changements que l’université a vécu, il était difficile de parier sur ce groupe d’hommes, qui peut compter sur Matthew Centrowitz, champion olympique du 1500m en titre, en tant que coach assistant volontaire.

 

Grant Fisher peut-il toujours croire en la victoire aux Nationals ?

 

Ce qui a aussi été surprenant, c’est de voir que Stanford a seulement terminé quatrième et a donc dû attendre la décision du jury au cours du week-end pour obtenir sa qualification pour les Nationals.  

Il faut savoir que Stanford était classé cinquième au classement général avant les Regionals. Toutefois, l’écurie est passé totalement à côté de sa course. Grant Fisher, le leader de l’équipe masculine, a une nouvelle fois connu une mauvaise course lors du Regional. Et comme lors des trois dernières saisons, il finit hors du Top-10 de cette compétition.

(Crédit photo : Spencer Allen)

Grant Fisher est l’élément le plus important de l’équipe de Stanford. Un mauvais résultat de sa part, et le score de l’équipe en fait les frais.

De plus, le jeune américain subit sa première défaite de la saison. Néanmoins, cette défaite peut le permettre d’être remonté à bloc pour les Nationals. C’est d’ailleurs son habitude de faire une mauvaise course lors des Regionals. C’est pour cela qui reste l’un des grands favoris pour le titre, ce samedi à Madison dans le Wisconsin.

 

En résumé : les surprises et les confirmations des Regionals

 

Dans les autres régions, la hiérarchie a été plus ou moins été respectée.

Wisconsin a réussi à qualifier les filles et les hommes pour les Nationals. D’ailleurs, les hommes ont encore prouvé qu’ils étaient candidats au podium. Syracuse est toujours présent chez les hommes comme à son habitude et se qualifie pour le grand rendez-vous de la saison. Villanova qui est une université spécialiste du demi-fond a aussi réussi a obtenir sa qualification chez les femmes et les hommes.

Arkansas, que se soit chez les filles et les hommes, a dominé la région South Central. Ils ont remporté les deux cross ; les filles ont même fait preuve de facilité et ont pris les quatre premières places du cross de leur région.

A signaler : la réussite du nouveau staff des Longhorns de Texas, qui a réussi à qualifier ses deux équipes pour les Nationals. 

Les filles de Oregon State, Southern Utah et Bradley fêtent de leur côté, respectivement, leur première qualification pour les “NCAA Championships” en cross. A l’inverse, plusieurs équipes classées n’ont pas réussi à obtenir un ticket pour les Nationals comme UCLA, Furman, Tennessee, Virginia, Gonzaga et Washington State.

 

Les équipes qualifiées pour les Nationals

 

Chez les hommes :

 

Les équipes masculines qualifiées d’office Les équipes masculines repêchées
Arkansas Air Force
Bradley Boise State
BYU Colorado
Eastern Kentucky Colorado State
Florida State Indiana
Iona Michigan
Iowa State Oklahoma State
NC State Oregon
Northern Arizona Purdue
Notre Dame Southern Utah
Mississippi Stanford
Portland Tulsa
Princeton Wyoming
Syracuse
Texas
Villanova
Washington
Wisconsin

 

Chez les femmes :

 

Les équipes féminines qualifiées d’office Les équipes féminines repêchées
Arkansas BYU
Boise State Georgia Tech
Colorado Indiana
Columbia Michigan State
Dartmouth Minnesota
Florida Mississippi
Florida State Notre Dame
Furman Oregon State
Iowa State Penn State
Michigan Portland
NC State Southern Utah
New Mexico Stanford
Oklahoma State Washington
Oregon
Princeton
Texas
Villanova
Wisconsin

 

Les français qualifiés pour les Nationals

 

Emmanuel Roudolff-Levisse, Portland :

Pour son premier cross depuis sa gêne au pied, Emmanuel Roudolff-Lévisse a été classé 26ème de son Regional. Comme l’an dernier, il sera présent aux Nationals et tentera de viser le podium avec Portland. Toutefois, au vu de sa saison, il sera difficile de viser le Top-10 en individuel, samedi. 

 

Antoine Sénard, Eastern Kentucky :

Pour sa première année en NCAA, il réalise une belle saison. Il a d’ailleurs contribué à la victoire de Eastern Kentucky dans la conférence OVC en finissant 9ème. 

Le freshman sera lui aussi à Madison dans le Wisconsin. Son équipe a réussi à se qualifier pour les Nationals, en finissant deuxième de sa région. Antoine Sénard a là-aussi été un élément important pour la qualification de son école en étant dans les cinq garçons qui ont marqué les points. 

(Crédit photo : @senard_antoine)

Baptiste Jard, Incarnate Word :

Il a vécu une saison splendide pour ses débuts dans le circuit universitaire, en finissant cinquième au championnat de conférence Southland. En plus de cela, il a été nommer dans l’équipe All-Conference et avec ses collègues, ils ont terminé troisième de leur conférence.

Au Regional, le français a réussi un très bon résultat pour son premier 10K, avec une 31ème place, et là encore des points pour son équipe. Aujourd’hui, il est devenu un élément important de l’équipe et un titulaire indiscutable.

(Crédit photo : Uiwcardinals)