Les NCAA Championships ou Nationals de Cross-Country avaient lieu samedi à Madison dans le Wisconsin. Cette dernière compétition venait clore une magnifique saison dans les sous-bois américains.

Les Nationals ont pris place sur un terrain enneigé et dans un froid glacial. Les gants et les bonnets étaient donc de sortie, une première en 33 ans que l’on avait pas eu des telles conditions aux Nationals, d’ailleurs, dans le Wisconsin. 

Le cross des Nationals promettait une belle bagarre et comme on a pu le voir, elle a bien eu lieu que se soit chez les femmes ou chez les hommes. 

 

14 ans après son dernier titre, Colorado remporte les Nationals 

 

La course des femmes ouvrait la compétition. Les plus grosses écuries et individualités ont pris le départ à 10h45 dans des conditions peu optimales.

Les filles se sont regardées jusqu’au passage du 4km, où l’emballement a eu lieu. Weini Kelati, qui était la grande favorite, a lancé une attaque. Puis, Dani Jones, qui était plutôt discrète depuis sa victoire aux Pac-12 Champioships, a surpris Weini Kelati comme le reste des concurrentes en gagnant le 6km pour l’Université de Colorado.

(Crédit : Michael Scott)

La plupart des observateurs voyait plutôt un duel entre les deux coureuses de New Mexico, Weini Kelati et Ednah Kurgat, plutôt que la victoire de Dani Jones. Kelati finit deuxième (et connait sa première défaite de la saison) alors que la tenante du titre Kurgat termine cinquième.

Une autre surprenante : Colorado a réussi à faire coup double. En plus de la victoire en individuelle, les Buffaloes ont remporté les Nationals par équipes avec une belle marge sur New Mexico. Les Lobos ont subi un double upset. 

 

Comme en 2000, Colorado rafle tout chez les femmes

 

Dani Jones a fait preuve d’intelligence et d’une grande maîtrise de sa course, en misant sur sa pointe de vitesse pour l’emporter. L’athlète du campus de Boulder possédait un record personnel de 4:07.33 au 1500m (contre 4:20 pour Kelati) ; elle savait qu’elle avait ses chances grâce sa vitesse.

De plus, les conditions météorologiques étaient en sa faveur. Elle est habituée à s’entrainer dans ce genre de condition, la ville de Boulder se situant à plus de 1600m d’altitude.

Il faut aussi dire que le head coach Mark Wetmore et le staff de Colorado avaient préparé ses athlètes de la meilleure des manières : les 6 filles de l’Université de Colorado finissent dans le Top 30, ce qui est incroyable. Qui plus est, elles ont la chance de posséder Jenny Simpson, médaillée olympique et championne du monde sur 1500m en 2011, comme entraineuse assistante volontaire. Elle a été d’un grand soutien avant la course pour l’équipe avec son expérience. 

(Crédit : Michael Scott)

 

Première réussite pour Helen Lehman-Winters avec Oregon

 

Oregon termine à la troisième place grâce à une course exceptionnelle de la part de Jessica Hull, la championne nationale du 1500m en 2018. L’australienne, 76ème en 2016 et 93ème en 2017, n’avait jamais marqué de points pour son équipe lors des précédents Nationals de Cross-Country.

On note que depuis l’été dernier, elle a passé un cap et confirme son statut de leader chez les Ducks.

(Crédit : Michael Scott)

Grâce à elle, Oregon finit sur le podium et fait mieux que l’an passé, où elles avaient fini cinquième. L’écurie n’a donc pas souffert du changement de head coach en demi-fond, avec la prise de position de Helen Lehman-Winters. L’équipe est même apparue plus soudée que par le passé. 

Jessica Hull conclut de la plus belle des manière sa dernière saison de Cross-Country sous les couleurs des Ducks.

 

La passe de trois pour Northern Arizona

 

Dans la course masculine, et sans aucune surprise, Northern Arizona a conservé son titre pour la troisième fois consécutive et devient la cinquième université à remporter les Nationals trois fois de suite.

Les Lumberjacks sont tellement forts qu’ils ont eu le luxe de s’imposer sans placer un seul garçon dans le Top-5. L’équipe termine ainsi la saison en étant invaincue.

(Crédit : Michael Scott)

Le podium n’a pas été surprenant puisque, que l’on retrouve le même que celui que l’an passé sauf, que l’ordre est different entre BYU et Portland.

Les Cougars finissent deuxième grâce à une équipe solide et homogène. Portland, équipe du français Emmanuel Roudolff-Lévisse, a terminé à la troisième place. L’écurie n’a placé aucun garçon dans le Top-20, toutefois, les garçons ont réussi à se suivre dans le classement et cela a été suffisant pour finir devant Colorado.

D’ailleurs, comme les filles, les garçons de l’université du Colorado sont apparus très forts. Trois garçons dans le Top 15 avec un meilleur résultat du cinquième garçon, il aurait pu espérer être sur le podium.

On remarque aussi qu’aucune des équipes du podium n’a placé un homme dans le Top-5, cette saison.

 

Grant Fisher enfin sur le podium, Morgan McDonald remporte les Nationals à domicile

 

Le nom du vainqueur du cross en individuel était le résultat plus attendu chez les hommes.

Les américains attendaient Grant Fisher puisque le leader de Stanford avait la lourde de tâche de mettre fin aux dix ans de disette des Etats-Unis sur la discipline. En effet, depuis Galen Rupp en 2008, aucun américain n’a réussi remporté les Nationals. 

A l’instar des filles, les premiers kilomètres ont servi d’observation avant les deux derniers kilomètres. Morgan McDonald, qui évoluait à domicile, se détache et s’envole vers la victoire. Grant Fisher est resté derrière tout le long de la course et tente alors de le suivre. Il réussira à revenir sur lui mais il n’arrivera jamais à le devancer. Le coureur de Wisconsin était beaucoup trop fort.

Il avait la chance de posséder le public avec lui et connaissait le terrain parfaitement. Dans une forme éblouissante, personne n’a réussi à le suivre lorsqu’il a placé son kick sur les derniers mètres. 

(Crédit : Dyestat)

Il doit cette belle forme à son head coach qui a tout fait pour le préserver. L’an passé, il a pris un redshirt et a fait le choix de zapper certaines sorties durant cette saison. Tout a été mis en place pour que Morgan McDonald arrive au meilleur de sa forme le jour des Nationals.

Cette défaite est difficile pour Grant Fisher car il paraissait tout proche de remporter le titre. Néanmoins, il faut tout de même noter qu’il finit enfin sur le podium après s’être classé cinquième sur les deux dernières éditions.

Edwin Kurgat de l’Université de Iowa State est venu prendre la troisième place et grâce à son podium, l’équipe finit septième au classement par équipes.

 

Quelques surprises aux Nationals :

  1. Oklahoma State, classé 27ème au classement de l’USTFCCCA, a terminé 13ème.
  2. Syracuse, qui vient de changer de staff et classé dans 11ème, finit 26ème.
  3. L’équipe féminine de Portland a réalisé un magnifique résultat en finissant 12ème alors qu’elle était classée 23ème chez les femmes. Ce résultat est une grosse surprise puisque les Pilots ont devancé des équipes comme Arkansas ou Villanova.

 

Les performances des français (avec leurs réactions)

 

Emmanuel Roudolff-Lévisse (Portland) :

Comme annoncé en début de saison pour que Portland finissent sur le podium, les Pilots avaient besoin d’une bonne performance de la part d’Emmanuel Roudolff-Lévisse. Le français a complètement assuré son rôle de leader : il se classe 21ème en individuel et mènent les siens au podium une saison de plus.

(Crédit : Michael Scott)

Emmanuel Roudolff-Lévisse adresse sa réaction à la suite du cross des Nationals, en exclusivité pour Midnight on Campus :

“Dans l’ensemble, je suis assez déçu car je pense que j’aurais vraiment pu rentrer dans les dix sur les Nationals (les autres courses n’ayant que peu d’importance pour mon coach et moi même).

J’ai véritablement passé un cap cette année avec des tempo en 31’00 au 10km mais en compétition, cela n’a pas payé pour le moment. Au Nuttycombe, je paye un manque d’entrainement lactique et je finis très loin. Aux Regionals, je tombe au 6ème km. Aux Nationals tout allait bien mais je n’ai pas osé aller avec le groupe de tête car j’avais peur d’exploser et de ternir le résultat de l’équipe.

J’en tire tout de même un bilan positif grâce à la 3ème place de l’équipe. Pour ce qui est de la piste, j’espère bien me qualifier aux Nationals Indoor et Outdoor mais surtout descendre sous les 28:30 au 10’000m.”

 

Antoine Sénard (Eastern Kentucky) :

Pour sa première aux Nationals, le franco-belge Antoine Sénard s’est plutôt bien comporté : il a fini 148ème du cross final et il réussit à marquer des points pour son équipe. En plus de cela, il permet à Eastern Kentucky de conclure en 16ème place, alors que l’équipe était classé 21ème au préalable.

(Crédit : EKU)

Antoine Sénard s’exprime également en exclusivité pour Midnight on Campus à la suite du cross des Nationals, :

“Je suis content de ma saison. Après un début laborieux,  je n’ai fait que m’améliorer pour finir même assez costaud aux Nationals. Je commence à me faire à ces distances plus longues.

Maintenant, on va se focaliser sur l’Indoor, qui servira uniquement de préparation pour la saison Outdoor où là j’aurais des sérieux objectifs en terme chronométrique sur 1500m et 5000m.”