Le Mike A. Myers Stadium de Austin (Texas) accueillait les NCAA Championships Outdoor pour la septième fois de l’histoire. Malgré une météo plutôt capricieuse entre orages, soleil, humidité et fortes chaleurs (la température est parfois monté à plus de 40 degrés).

Comme chaque saison, la compétition a été exaltante et très excitante. À vrai dire, elle a délivré plus que ses promesses entres upsets, records universitaires, records du monde juniors et meilleures performances mondiales.

Retour sur les événements majeurs de ces Nationals en Outdoor, avec les universités sacrées par équipes et les performances les plus marquantes en individuel.

 

 

Texas Tech remporte le titre masculin pour la première fois !

 

Enfin, Texas Tech a tenu son rang. A l’inverse des Nationals Indoor, l’équipe n’a pas craqué et les Red Raiders réalisent une belle performance d’ensemble en remportant un titre individuel sur trois épreuves. 

Divine Oduduru, le leader de l’équipe, a été monstrueux. Le junior a remporté le 100m en 9.86s (+0.8) en égalant la meilleure performance mondiale de la saison. Ensuite, il a gagné le 200m en 19.73s (+0.8), synonyme de record du Nigéria. Sur ces deux podiums, il a été accompagné de Cravon Gillespie (Oregon) en 9.93s et 19.93s. Pour la première fois de l’histoire, 2 garçons sont descendus sous les 10 secondes sur 100m et 20 secondes sur 200m dans la même journée. 

Texas Tech a aussi brillé grâce à Norman Grimes, sur 400m haies, et Eric Kicinski, au disque. Les Red Raiders ont également empoché des points aux sauts, 800m, à la perche et au sprint. 

(Crédit: @TexasTechTF)

Florida termine sur la deuxième marche du podium.

Le sprint a grandement contribué à cette place de dauphin par équipes. Grant Holloway a sorti une performance des grands jours et a mené les Gators : le junior a couru le 400m lancé en 43.75s et a brillé sur 110m haies, remportant le titre national sur la distance. Quant à lui, Hakim Sani Brown a terminé troisième du 100m en 9.97s (record du Japon) et du 200m en 20.08s. Les Gators ont aussi gagné le 4x100m en 37.97s, record universitaire et première équipe sous les 38 secondes en NCAA. 

La troisième place est revenue à Houston. L’équipe a gagné le 400m grâce à Kahmari Montgomery en 44.23s et les Cougars ont glané des points en sprint et à la longueur.

 

Le duel entre Grant Holloway (Florida) et Daniel Roberts (Kentucky) a tenu ses promesses

 

Grant Holloway a marqué l’histoire des Nationals en devenant le premier homme du circuit universitaire à descendre sous les 13 secondes sur 110m haies. Le junior a effacé le vieux record de Renaldo Nehemiah des tablettes, en remportant l’épreuve en 12.98s (+0.8) devant Daniel Roberts (Kentucky), qui a couru en 13.00s.

Le duel entre les deux juniors a été somptueux. Daniel Roberts avait l’avantage après les demi-finales ; cependant, il a commis plusieurs erreurs lors de la finale. Grant Holloway a réalisé une course presque parfaite.

(Crédit: Alex de la Osa)

Après cette magnifique course sur la ligne droite d’Austin, les deux juniors ont annoncé leur intention de débuter leur carrière professionnelle. Cet affrontement, qui a animé la saison, restera comme l’un des plus beaux duels de 2018-2019.

 

Arkansas réussit le doublé indoor-outdoor chez les femmes

 

Le face-à-face entre Arkansas et USC a été passionnant. Tellement passionnant que le titre national par équipes s’est joué sur la dernière épreuve, avec une fin digne d’un film hollywoodien.

Arkansas a terminé 2ème du 4x400m et profite de la maladresse des concurrentes de USC, qui ont lâché leur témoin en fin de troisième tour, pour réaliser un doublé impressionnant en Outdoor après celui acquis en Indoor. D’un coté, des filles heureuses et de l’autre, une équipe en larmes. 

Les Razorbacks ont tenu leur rang grâce à leur équipe très polyvalente. Victoria Hoggard a remporté le concours de la perche en sautant à 4.56m, record personnel. Janeek Brown a gagné le 100m haies en 12.40s (+0.6), nouveau record de Jamaïque, et finit au pied du podium sur 200m en 22.40s. De plus, l’équipe de Lance Harter a placé plusieurs filles dans le Top-8.

Grâce à cette belle performance d’équipe, Arkansas remporte les Nationals en Indoor et Outdoor pour la deuxième fois de l’histoire de l’université.

(Crédit: Nick Wagner)

Du côté des malheureuses, Anna Cockrell a remporté le 400m haies et Anglerne Annelus a conservé son titre sur 200m pour USC. La junior a gagné la course d’un cheveu en 22.16s (+1.3), qui représente la meilleure performance mondiale. Les Trojans ont aussi remporté le 4x100m en 42.21s.

 

Sha’Carri Richardson (LSU), la nouvelle perle du sprint américain

 

Si LSU a fini sur la troisième marche du podium par équipes, c’est en grande partie grâce à la nouvelle sensation américaine, Sha’Carri Richardson.

La jeune femme âgée seulement de 19 ans s’est adjugé le 100m en 10.75s (+1.6) : ce temps fantastique est synonyme de nouveau record du monde junior (Marlies Göhr, 10.88 en 1977), de nouveau record universitaire (Dawn Sowell de LSU, 10.78 en 1989) et d’entrée dans le Top-10 de tous les temps de l’histoire du 100m féminin.

La freshman vedette des Tigers a carrément retourné le web durant la nuit de samedi à dimanche. Avant la finale, elle n’avait couru que deux fois sous les 11 secondes. Elle réussit à exécuter en finale la meilleure course de sa jeune carrière en sortant magnifiquement des blocs ; si bien qu’elle a pu se permettre de célébrer sa victoire avant même de franchir la ligne d’arrivée. 

(Crédit: LSU Athletics)

Suite à cette course, la native de Dallas (Texas) a terminé 2ème du 200m en 22.17s, ce qui équivaut aussi à un nouveau record du monde junior, qui appartenait jusque-là à Allyson Felix depuis 15 ans. (les 22.11s de Allyson Felix n’ont pas été homologués).

Après cette course, plusieurs personnes pensaient que la freshman allait annoncé son renoncement à la vie d’étudiante. Cependant, le head coach de LSU Dennis Shaver et Sha’Carri Richardson elle-même ont laissé entendre qu’elle opteraient plutôt pour une saison supplémentaire en NCAA.

Des upsets à la pelle lors des Nationals

 

Les Nationals ont été marqués par une tonne de surprises.

La première, Armand “Mondo” Duplantis a subi sa première défaite de la saison. Le freshman a été battu par le junior Chris Nilsen (South Dakota). Cet américain a sorti les meilleurs sauts de sa carrière au bon moment pour défendre son titre. Effectivement, il a battu par deux fois son record personnel  à 5.90m puis 5.95m.

(Crédit photo : Britni Waller)

Au poids, tout le monde attendait Payton Otterdhal (North Dakota State), mais la victoire est revenue à Adrian Piperi (Texas). Le sophomore a sorti le meilleur jet de sa carrière au cours du concours (21.11m). Payton Otterdhal a lui terminé hors du podium en étant incapable de dépasser les 20m.

Sur 1500m, Jessica Hull (Oregon) était attendue au tournant. Finalement, la gagnante se nomme Sinclaire Johnson (Oklahoma State). L’américaine l’a emporté avec un joli chrono de 4:05.98, ce qui lui permet de devenir la deuxième performeuse de l’histoire en NCAA. Chez les hommes, Olivier Hoare (Wisconsin) le favori a terminé au pied du podium tandis que le sophomore de Notre Dame, Yared Nuguse, gagnait la course. 

 

Quelques performances à retenir des Nationals :

 

  • Le doublé inédit de JuVaughn Harrison (LSU) : le sophomore a remporté la longueur en 8.20m (+0.7) et la hauteur avec un saut à 2.27m. Une première dans l’histoire de la NCAA. 
  • 4 ans plus tard, un garçon de Georgia remporte le décathlon : Johannes Erm a dominé le décathlon en l’emportant avec 8352 points, synonyme de minima pour les Mondiaux 2019 et les Jeux Olympiques 2020.
  • Bryce Hoppel (Kansas) termine la saison invaincu sur 800m, en remportant le titre national de la distance en 1:44.41.
  • Clayton Young (BYU) a remporté le 10.000m, une première pour un américain depuis Galen Rupp (Oregon) en 2009. L’année dernière, le jeune papa avait fini 23ème de la course.
  • Morgan McDonald (Wisconsin) a réalisé le sweep en remportant le cross, le 3000m et le 5000m en salle puis le 5000m en outdoor. C’est le sixième garçon qui réalise cette performance.
  • Après des deuxième places en cross et indoor, Weini Kelati (New Mexico) a enfin gagné un titre, en s’imposant sur le 10.000m
  • Allie Ostrander (Boise State) a remporté le 3000m steeple féminin pour la troisième fois de suite, un résultat inédit dans l’histoire de la NCAA.

 

Les résultats des français : 

 

Yanis David (senior), à la longueur et triple saut à Florida 

Pour ses derniers Nationals, Yanis David a enchainé les exploits.

La guadeloupéenne a tout d’abord remporté le concours de la longueur avec un saut à 6.84m (+1.5), nouveau record personnel et cinquième performance française de tous les temps. Elle se qualifie ainsi pour les Mondiaux 2019 à Doha (Qatar). Elle a ensuite pris part à la finale du triple saut, où elle termine deuxième en sautant à 13.93m (-0.2). La senior était toute proche de la victoire, puisqu’elle menait le concours avant le dernier essai, au cours duquel Shardia Lawrence (Kansas State) la dépasse pour le titre.

Yanis David quitte le circuit universitaire en laissant une belle empreinte avec l’Université de Florida. 

(Crédit: Alex de la Osa)

Marie- Josée Ebwea-Bilé Excel (senior), au triple saut à Kentucky 

Comme en 2018, la senior a terminé sur le podium de la finale du triple saut. Dans ce concours, elle accroche la troisième marche grâce à un saut de 13.87m (+0.5), ce qui représente sa meilleure performance de la saison. Voilà maintenant trois éditions qu’elle termine avec une médaille à cette discipline en NCAA. 

 

Rougui Sow (senior), à la longueur à Florida State 

La senior a terminé cinquième à la longueur avec un saut à 6.49m (+0.8), son meilleur saut de la saison. Elle peut maintenant se concentrer sur la saison européenne.

 

Yann Randrianasolo (senior), à la longueur à South Carolina 

Le senior a terminé sa carrière universitaire de la meilleure des manières. Il finit 3ème de la finale du saut en longueur avec des sauts à 8.12m (trop venté à +2.3) et 8.08m (+1.4), ce qui représente son nouveau record personnel. Ainsi, il réalise l’un de ses premiers objectifs de la saison. 

 

Axel Hubert (freshman), au décathlon à Texas Tech 

Le freshman était à 18 points de son décathlon record dans la première journée avant de sentir une douleur à la cuisse. Il a malheureusement dû abandonner après le concours du disque, bien qu’il remporte tout de même le titre par équipe avec Texas Tech. Le jeune français a connu une première saison riche en rebondissements.