Soutenez Midnight on Campus avec Patreon !
Virginia Soccer Team NCAA Tournament 2019
(Crédit photo : Virginia Athletics)

“Fight for the College Cup” : présentation complète du NCAA Tournament

On y est : la bataille des 48 dernières équipes en lice pour le titre national de soccer universitaire peut enfin débuter avec l’ouverture du NCAA Tournament.

Le coup d’envoi du NCAA Tournament est donné dans la nuit du 23 au 24 novembre : qui succédera à Maryland en tant que champion national en 2019 ? Wake Forest va-t-il enfin atteindre le Graal qui fuit l’équipe depuis 4 ans ? Les conférences mineures vont-elles confirmer leur embellie ? Verra-t-on enfin un nouveau champion dans l’histoire du soccer de la NCAA ?

Tant de questions qui demeurent sans réponse ; mais, avec le retour de la magie de la College Cup à Cary, tous les espoirs sont permis.

 

La sélection des 48 équipes du NCAA Tournament : entre surprise et confusion

Avant que ne soit connu les 48 équipes, un Top-16 initial a été dévoilé le 1er novembre par le comité de sélection de la College Cup. Le comité a ensuite dévoilé, au cours de la semaine, la totalité des participants au NCAA Tournament répartie au sein du bracket officiel du tournoi final de la saison.

Virginia, Clemson, Georgetown et Wake Forest ont obtenu les 4 seeds généraux les plus élevées et sont, a fortiori, les hôtes de chaque région du bracket.

 
Les 24 équipes championnes de conférence
Campbell Coastal Carolina
Denver Fairleigh Dickinson
Georgetown Indiana
Iona James Madison
Lehigh Loyola-Chicago
Marshall Mercer
New Hampshire NJIT
Rhode Island Saint Mary’s
Seattle SMU
UC Davis Virginia
Washington West Virginia
Wright State Yale
Les 24 équipes repêchées
Clemson UCF
Wake Forest Virginia Tech
Saint John’s Stanford
Providence Michigan
Notre Dame Penn State
Kentucky Charlotte
UC Santa Barbara Butler
Loyola-Marymount Maryland
Louisville Boston College
Syracuse Pittsburgh
South Florida NC State
Missouri State California
 

(les 16 seeds du NCAA Tournament sont encadrés en bleu foncé)

Toutefois, des surprises et des confusions ressortent de cette sélection.

  • Missouri State, finaliste malheureux de la MVC, est étonnamment sélectionné au First Round avec un bilan de 17-0-1. Ils avaient été récompensé dans un premier temps d’un seed #12 dans le premier Top-16.
  • SMU ne bouge pas du seed #8 après avoir battu UCF en finale de conférence AAC, seed #6 du premier Top-16.
  • UCF, finaliste malheureux de l’AAC, est rétrogradé au seed #9 alors que l’AAC n’a jamais été aussi compétitif et que les Knights ont réussi avec brio un des calendriers hors-conférence des plus relevés du pays.
  • Surprenante non-sélection de FIU seed #16 du premier Top-16 et 36ème au RPI au profit des Bears de California, 49ème au RPI.
  • Les sélections très douteuses de Louisville et de Syracuse qui, après la débâcle contre Clemson, a ajouté un match contre une équipe de D-III non-planifié.

Le comité de sélection du NCAA Tournament avait jusque-là une « certaine cohérence » mais avec ces choix, il sème maintenant un doute sur la valeur du calendrier, du bilan, du résultat, du RPI ainsi que de ses propres annonces.

La Pac-12 respire… alors que la ACC obtient un record en trompe-l’œil

La conférence Pac-12 vivait une saison bien compliquée jusqu’à ce que le comité sélectionne California à la surprise générale. En offrant 3 représentants à la Pac-12, il donne un répit précieux dans la reconstruction du championnat de soccer de la conférence.

La conférence obtient quant à elle un nombre record de 10 participants au NCAA Tournament.

Image
(Crédit photo : Twitter @ACCMSoccer)

La conférence peut se saluer d’une telle performance mais elle cache une régression : 4 des 10 équipes de l’ACC ont été sélectionnées au Second Round alors qu’elle en obtenait le double les années précédentes.

Cela fait 4 ans que la conférence n’arrive pas à glaner le titre national. Année après année, il faut noter une régression dans ses résultats jusqu’à ne voir aucun représentant à la College Cup de 2018, une première depuis 1999.

Bien que l’ACC possède un nombre record de membres, la sélection faite par le comité montre qu’elle est en perte de vitesse et ne peut plus que compter sur ses 3 forces actuelles : Virginia, Clemson et Wake Forest.

Quels sont les favoris, outsiders et (possibles) surprises de la College Cup ?

Le bracket du NCAA Tournamnet se partage en 4 régions avec 4 têtes de série principales : Virginia, Georgetown, Clemson et Wake Forest. En cette saison où les conférences mineures ont envoyé des représentants plus compétitifs que jamais, les seeds dévoilés par le comité n’ont plus la même valeur.

Voici un état des lieux de chaque région avec nos recommandations sur leur intérêt.

Dans la région de Virginia :

La favori ? UCF

Virginia a reçu le seed général #1 mais les Cavaliers n’en restent pas moins que des outsiders.

Avec une culture défensive, préférant laisser la possession à l’adversaire pour développer des attaques rapide, cette prise de risque pourrait bien se retourner contre eux. Ils se trouvent également dans une région où un tel profil de jeu est justement des plus appréciés par leurs adversaires ; en particulier par UCF.

A domicile ou à l’extérieur, les Knights jouent toujours de la même manière : ils monopolisent la possession pour développer un jeu offensif à l’européenne. Ils développent sous Scott Calabrese le meilleur soccer du pays et sans une baisse de forme ou un non-match, il sera très difficile de rivaliser contre eux.

L’outsider ? SMU

SMU a été impressionnant tout au long de la saison.

Les Mustangs démontrent une facilité dans le jeu offensif avec ou sans la possession pour inscrire 58 buts en 18 matchs. De plus, leur défense se classe parmi les meilleures du pays mais elle a déjà failli contre UCF, obstacle majeur à leur accession à la College Cup.

La possible surprise ? Rhode Island

Les Rams arrivent en pleine confiance au NCAA Tournament. Le champion de l’A-10 reste sur une série de 11 matchs sans défaites avec un seul nul.

Rhode Island a connu une terrible désillusion face à UConn l’an passé après avoir mené 3-1. S’ils ont appris de cette rencontre, ils pourraient surprendre car ils sont l’inconnue de cette région.

Recommandation : Moyen. Un 3ème choc attendu entre UCF et SMU est l’intérêt majeur avant un Elite 8 possible contre Virginia. À part si des upsets surviennent, ce ne sera pas avant le Second Round que l’on commencera à se passionner pour cette région.

Résultat de recherche d'images pour "acc soccer champion"
(Crédit photo : Virginia Athletics)

Dans la région de Georgetown :

La favori ? Georgetown

À quel point Georgetown est-il seul au monde ? Les Hoyas ont démontré une domination déconcertante tout au long de la saison en éteignant chaque adversaire. Aucun ne semble à leur mesure dans leur région.

Le 4-2-3-1 de Brian Wiese est d’une efficacité redoutable mais attention à la tentation de changer de système : c’est à ce moment-là que les Hoyas se montrent le plus vulnérable. Le champion de la Big East obtient le seed général #3 et devrait en toute logique se retrouver à la College Cup.

L’outsider ? Washington

En obtenant le seed général #6, Washington a obtenu la partie de tableau opposée à Georgetown dans la région, avec un chemin facile pour atteindre le Elite 8.

Il faudra se défaire des Hoyas, ce qui ne sera pas une partie de plaisir, mais les Huskies sont une équipe athlétique et orientée vers un jeu direct. Ils ne sont pas formatés pour conserver le ballon et donneront les opportunités que souhaite Georgetown pour développer leur jeu.

Il existe peu de chance de voir Washington à la College Cup mais en ayant un tableau faible, Jamie Clark peut déjà anticiper un système pour faire déjouer les Hoyas tout en restant concentré sur les rencontres à venir.

La possible surprise ? Personne

Aucune équipe pouvant créer la sensation se dégage de cette région. Beaucoup d’entre eux sont inexpérimentés, en méforme, et cela devrait offrir un parcours sans embûche jusqu’au Elite 8 pour Georgetown et Washington.

Recommandation : Faible. Georgetown est dominant, le tableau est très pauvre et les Hoyas devraient le survoler en toute logique.

(Crédit photo : NCAA.com)

Dans la région de Wake Forest :

La favori ? Wake Forest

Les Demon Deacons sont les (fragiles) favoris de leur région. Au fil de la saison, Wake Forest a montré des difficultés à imposer pleinement son jeu. Pour remédier à cela, Bobby Muus a changé plusieurs fois ses ailiers, sans succès, et un manque de tranchant a été puni à plusieurs reprises.

Wake Forest à la College Cup ? Il subsiste un vrai doute. Toutefois, le Spry Stadium reste l’une des places les plus difficile à conquérir en soccer universitaire. Ils peuvent compter sur le soutien de leurs farouches supporters, qui pousseront leur équipe et feront pression sur l’adversaire.

Cela pourrait faire toute la différence dans la région la plus relevée du bracket où tout le monde peut battre tout le monde.

L’outsider ? Saint Mary’s

Les Gaels sont en grande forme et Adam Cooper prouve que la saison dernière n’est pas due au hasard. Saint Mary’s, double champion de la WCC, entre dans le NCAA Tournament armé du même groupe enrichi de l’incroyable aventure de 2018. Un détail qui pourrait faire toute la différence.

La possible surprise ? Michigan

Il suffit d’un rien pour que les Wolwerines surprennent tout le monde. Chaka Daley possède la ligne d’attaque la plus rapide et percutante de tout le pay ; lorsqu’elle est dans un bon jour.

Si Michigan parvient enfin à se libérer, ils pourraient faire déjouer les pronostics et participer à la seconde College Cup de leur histoire après 2010.

Recommandation : Très forte. C’est la région la plus riche du bracket. Chaque rencontre est intéressante et on pourrait assister à une série de rivalités lors du Second Round.

Résultat de recherche d'images pour "wake forest men's soccer"
(Crédit photo : Wake Forest Athletics)

Dans la région de Clemson :

La favori ? Clemson

Les Tigers ont été intraitables à domicile en inscrivant une avalanche du buts. C’est en toute logique que Clemson devrait atteindre le Elite 8 sans encombre (si ce n’est la College Cup).

Attention, leur région possède les meilleures équipes des conférences mineures, qui n’ont pas obtenu de seeds, et un upset peut arriver à tout moment.

L’outsider ? New Hampshire

Il est peu commun qu’une équipe du First Round puisse être considéré comme un outsider mais c’est bien le cas de New Hampshire. Les Wildcats ont remporté le tournoi de l’America East avec un bilan de 14-1-3 et possèdent la meilleure défense du pays avec Virginia.

De plus, leur attaque n’a fait que progresser : ils se classent parmi le Top 11 des équipes qui tirent le plus au but et de nombreux joueurs de New Hampshire sont capables de faire des différences individuelles.

L’équipe de Marc Hubbard arrive enfin à maturité et possède plusieurs joueurs en lice pour soulever le MAC Hermann Trophy. Les Wilcats sont un candidat crédible au titre national.

La possible surprise ? Seattle

Les Redhawks ont-ils un pont d’or pour accéder à leur toute première College Cup ? Chaque match jusqu’au Elite 8 est abordable.

Pete Fewing peut compter sur son trio d’attaque McGlynn, Morris et Meza, qui a marqué 26 des 39 buts de Seattle, tandis que le freshman Jesse Ortiz dynamise le jeu chaque fois qu’il sort du banc.

Le seul doute reste la défense, qui montre toujours des largesses. Si elle répond présent, les Redhawks ont sérieusement une chance de sortir de leur région en vainqueur.

Recommandation : Forte. C’est dans cette région que les équipes non-classées des conférences mineures sont les plus relevés. Des upsets peuvent survenir à tout moment et l’un d’entre-eux pourraient se frayer un chemin jusqu’à Cary.

Résultat de recherche d'images pour "clemson men's soccer"
(Crédit photo : Twitter @ClemsonMSoccer)

(Pour suivre le tournoi, la plus part des rencontres sont disponible sur l’ESPN Player, à l’exception des oppositions à domicile des équipes de conférence Big Ten. Il faudra utiliser un VPN pour accéder gratuitement aux rencontres diffusées sur BTN+.

D’autres rencontres peuvent être diffusées sur une plateforme de streaming personnelle ou de conférence. Il sera nécessaire de se rendre sur le site de l’université pour accéder au lien direct.

Pour les dates et horaires, ils sont disponible à l’heure française sur le site de la NCAA.)

“French Corner ” : les français en lice au NCAA Tournament

C’est une hécatombe dans le clan des français.

Beaucoup d’entre eux étaient présents dans la dernière ligne droite afin d’obtenir une participation au NCAA Tournament. Mais seulement une poignée ont réussi le challenge d’atteindre la “College Cup”.

  • Thibault Jacquel, champion de la Big South Conference, avec Campbell
  • William James Herve, tenant du titre national avec Maryland
  • Thibault Candia et Faouzi Taïeb avec UCSB
  • Teddy Chaouche avec Charlotte
  • Gaetan Roux avec LMU
  • Victor Claudel avec South Florida
  • Victor Menudier, champion de l’America East, avec New Hampshire
  • Louis Perez et Hattabiou Barry de UCF
Plus de lecture ?
Christian Pinzon CSU Fullerton Soccer 2019
“Fight for the College Cup” : les premières sensations de la saison de soccer, CSU-Fullerton, Missouri State et Navy