Soutenez Midnight on Campus avec Patreon !
Georgetown vs Washington Elite 8 NCAA Tournament Soccer College Cup 2019
(Crédit photo : Georgetown Athletics)

“Fight for the College Cup” : Georgetown, Stanford, Wake Forest et Virginia à la College Cup

Les 3 semaines du NCAA Tournament ont donné un premier vainqueur : les conférences mineures déjouent et c’est finalement le “Big 4” qui en ressort grandi. Les conférences ACC, Pac-12 et Big East s’octroient, ainsi, les 4 places de cette College Cup organisée à Cary (North Carolina).

La conférence ACC est de retour dans le dernier carré avec Virginia et Wake Forest, après une absence remarquée en 2018. La conférence Pac-12 continue de survivre grâce à Stanford. Et la conférence Big East entre pour une fois dans la discussion avec le retour en trombe de Georgetown.

Le “Big 4” confirme qu’il ne sera pas délogé de sitôt de leur piédestal et leurs représentants à la College Cup mettent fin, qui plus est, à la magie de Cary.

Les conférences mineures en déroute avant la College Cup

Pour la première fois de son histoire à Cary, la College Cup n’accueillera aucun membre des conférences mineures. Bien que 2 d’entre eux ont atteint le stade du Elite 8, ils ne franchissent pas cette dernière marche.

Une vraie déception et les raisons de cette débâcle sont :

Un 0 tactique pour Tim Vom Steeg avec UCSB

Les Gauchos se sont retrouvés dans la région la plus relevé du bracket. Ils ont réussi à se défaire de California, St. Mary’s et Indiana pour atteindre le Elite 8 face à Wake Forest.

UCSB surprend et domine Wake Forest, sur le campus des Demon Deacons, pendant toute la première mi-temps mais encaisse un but contre le cours du jeu en fin de période. Au retour de la pause, le pire arriva : Tim Vom Steeg change de formation tactique et opère de multiples changements. Ils cassent la dynamique et rendent ainsi les Gauchos inoffensifs.

UCSB perd 1-0 et chute pour la première fois de son histoire lors d’un Elite 8.

SMU et New Hampshire plient sous la pression

Après s’être défaits de UCF dans une nouvelle rencontre d’anthologie et d’avoir prouvé qu’ils étaient bien la meilleure équipe en AAC, les Mustangs se déplacent à Virginia dans le cadre du Elite 8. SMU pouvait se hisser au niveau des meilleurs cylindrés.

Mais, le jour de la rencontre, la défense des Mustangs plie trop facilement face aux attaques des Cavaliers, encaissant 2 penalties dont un en prolongation, qui les élimine de la course au titre national.

Quant à New Hampshire, les Wildcats ont été sorti dès le Second Round de manière étonnante et sévère.

Tout avait bien débuté contre Virginia Tech et ils menaient 1-0. Cependant, après cette ouverture du score, la défense commet erreur sur erreur et encaisse consécutivement 4 buts pour s’incliner sur le score de 4-1.

UC Davis ou le manque d’efficacité

Les Aggies réalisent une prestation impressionnante contre Louisville. Ils dominent toute la rencontre mais ils sont punis sur un contre. UC Davis s’incline 1-0 et paie son manque cruel d’efficacité.

UCF, une erreur à l’image de leur saison

Les oppositions entre SMU et UCF deviennent peu à peu des classiques. Une nouvelle fois, les deux acteurs ont offert une des plus belles rencontres de l’année.

Dès la remise en jeu de la première prolongation, Louis Perez perd le ballon d’une manière incompréhensible, SMU le récupère et met en place un contre éclair afin de punir les Knights. UCF est éliminé de la course au titre sur cette erreur qui n’a rien d’anodin.

UCF s’est enferré dans des situations compliquées à plusieurs reprises, en jouant trop relâché et en ne considérant pas sérieusement le match. Un tel état d’esprit leur a déjà coûté le titre du tournoi en AAC, les a mené au bord de l’élimination au Second Round et a finalement eu raison d’eux contre SMU.

Kentucky et Rhode Island n’ont toujours pas appris

Rhode Island et Kentucky n’ont tiré aucun enseignement de leur précédente expérience du NCAA Tournament.

Les Rams ont encore craqué dans les dernières minutes à Syracuse et les Wildcats, avec un groupe inchangé, n’ont finalement pas tiré profit de leur incroyable aventure de 2018 et n’ont pas su élevé leur niveau au moment opportun.

Seattle U, un manque de fraîcheur

4 rencontres à l’extérieur en une semaine ? C’en était trop pour Seattle.

Les Redhawks n’avaient plus les ressources physiques pour faire le break en prolongation face à Stanford et Seattle sort de la compétition, cruellement, sur la séance de penalties.

Georgetown, Stanford, Wake Forest et Virginia : les 4 finalistes de la College Cup

Les deux demi-finales de la College Cup ont chacune lieu le samedi 14 décembre : à 0h00 (heure française) pour Georgetown-Stanford et 2h30 (heure française) pour Wake Forest-Virginia.

Les vainqueurs de ces deux oppositions se rencontreront pour le “Championship Game”, le lundi 16 décembre à 0h00 (heure française).

L’intégralité de la College Cup est diffusée sur ESPNU. Il est possible de suivre l’évènement en souscrivant à l’ESPN Player (qui offre une période d’essai de 7 jours pour les nouveaux venus).

Virginia Wake Forest Stanford Georgetown NCAA Tournament College Cup 2019
(Crédit photo : @NCAASoccer)

Georgetown, pour s’inscrire dans la cour des grands

Georgetown accède à la seconde College Cup de son histoire, après 2012, où ils ont échoué en finale. Parmi les 4 finalistes, les Hoyas sont ceux qui ont le plus impressionné tout au long la saison.

Brian Wise a démontré que ses garçons pouvaient faire face à tout type de situations et rester dominant peu importe l’adversaire. De plus, l’équipe possède suffisamment d’options pour ne pas déjouer.

Georgetown est encore frais physiquement puisque le head coach a régulièrement fait tourner son équipe. Il peut aussi compter sur son chef d’orchestre, Jacob Montes (11 buts, 8 passes), récompensé du « Midfielder of the Year » en Big East, pour les guider. La profondeur d’effectif ne manque pas avec des joueurs comme Zach Riviere et Paul Rothrock pour amener de la folie sur les ailes et Ifunanyachi Achara dans un profil de finisseur.

Clairement, les Hoyas sont les mieux armés pour remporter cette College Cup.

Stanford, annoncé dernier pour finir premier ?

Depuis 2015, Stanford déjoue les pronostics. Chaque année, à cette période, le Cardinal croise les membres de la conférence ACC et les terrasse sur son chemin. Mais, cette fois-ci, ils rencontrent Georgetown de la Big East dans un style bien différent à ce qu’ils peuvent connaître.

Jeremy Gunn devrait préparer ses joueurs à défendre 110 min pour faire chuter leurs adversaires ; jusqu’à la séance de penalties, s’il le faut. Cependant, Stanford a déjà connu 2 prolongations au cours du NCAA Tournament, dont la plus récente au Elite 8 face à Clemson. La fatigue était déjà bien perceptible chez certains joueurs. Un élément qui leur avait coûté le Elite 8 face à Akron en 2018.

Un tel détail ne rassure pas en leur capacité de rivaliser dans une rencontre où l’on s’attend à ce que les Hoyas développent leur jeu en toute liberté. L’aventure de Stanford pourrait s’arrêter en demi-finale.

Wake Forest, « the endgame is in our own backyard »

Premier objectif réussi pour Wake Forest : atteindre cette édition de la College Cup organisé en Caroline du Nord. Les Demon Deacons s’assurent déjà un nombre conséquent de fans sur place.

Bobby Muus a enfin trouvé le bon système en déplaçant Calvin Harris de la pointe de l’attaque au couloir gauche. Ce choix a eu le bénéfice de faire disparaître un jeu stéréotypé au profit d’un système où les joueurs prennent leurs responsabilités et saisissent plus souvent les opportunités offertes. Wake Forest possède un autre atout dans sa manche pour surprendre ses adversaires ; mais les Damon Deacons doivent supporter la pression de l’événement.

Cela leur a déjà porté défaut les années précédentes et, contre Virginia, toute baisse de régime sera punie. L’ambition est le titre et rien que le titre. Wake Forest n’a toujours pas balayé ces démons et c’est pourquoi, chose rare, ils endossent cette fois-ci le statut d’outsider.

Wake Forest Soccer NCAA Tournament 2019
(Crédit photo : @CongregationWFU)

Virginia, jamais deux sans trois ?

Les Cavaliers ont participé à deux éditions de la College Cup à Cary et ils l’ont remporté à chaque fois. Peuvent-ils réaliser la passe de trois ?

L’affaire n’est pas aisée contre une équipe de Wake Forest qui joue dans son Etat ; mais leurs adversaires sont sous pression devant leurs fans. Wake Forest voudra certainement amener de la folie, ce qui libérera des espaces pour développer des attaques rapides. Virginia doit seulement affronter le désavantage du terrain mais pas celui de la maîtrise de la rencontre. George Gelnovatch possède une forte expérience de la College Cup, un autre atout afin de permettre à son équipe de ne pas être débordée par l’évènement et d’exprimer le meilleur de ses joueurs.

Virginia se trouve en position de force : les Cavaliers savent dans quelle direction ils avancent alors que Wake Forest n’a pas balayé tous ses doutes. La passe de trois est une réalité.

“French Corner” : Alex Horveno (Lynn), seul français au Final Four… de Division II

Un français a réussi à se qualifier pour la College Cup en Division I : Jean-Baptiste Fischer avec Georgetown. Malheureusement, il a subi une blessure au cours du Elite 8 et celle-ci met certainement un terme à sa saison.

Mais c’est vers la Division II que l’on se tourne pour trouver un rescapé.

Alex Horveno (que Midnight on Campus avec interviewé en 2018) est le seul français à atteindre le Final Four de Division II, organisé à Pittsburgh. En transfert de Ohio Valley à Lynn University, en Floride, au cours de l’été dernier, son choix s’est avéré payant puisqu’il atteint le dernier carré de la compétition.

Le français a également remporté le titre de saison régulière et le tournoi de la Sunshine State Conference. De plus, il est entré dans le Top-10 des meilleurs passeurs du programme sur une saison avec 12 passes décisives à ce jour.

En tant que senior, Alex Horveno tient la possibilité de graver à jamais son nom dans l’histoire de la Division II. Et, avec une performance remarquable, il peut s’offrir un bonus et d’entendre son nom à la MLS SuperDraft en janvier. Deux pas le séparent de conclure sa carrière universitaire en beauté.

Deux pas le séparent de conclure sa carrière universitaire en beauté.

Lynn University est opposée aux Golden Eagles de Charleston, revanchards de leur échec l’année précédente. La demi-finale est prévu ce vendredi 13 décembre à 2h00 (heure française). La finale est quant à elle planifié samedi 14 décembre à 21h00 (heure française).

Il a l’opportunité de succéder à Ewen Le Gallo ainsi qu’à Thomas Vancaeyezeele, qui ont remporté le Final Four de Division II ensemble, en 2017, avec les Golden Eagles de Charleston.

Le Final Four de Division II est diffusé gratuitement sur le site de la NCAA (avec la possibilité de le regarder en replay dans la section video du site officiel de la ligue universitaire).