Arizona continue sa razzia sur les meilleurs recrues du pays et obtient cette fois-ci l'engagement de Shareef O'Neal.

La classe de recrutement 2018 commence à délivrer ses secrets et Sean Miller se frotte déjà les mains. Les Wildcats d’Arizona ont récupéré ce mercredi l’engagement verbal de Shareef O’Neal, fils du célèbre Shaquille O’Neal.

Attention, Shareef O’Neal n’est pas qu’un fils de joueur. Classé 36e de la promotion 2018, l’ailier fort 4-étoiles commence à se faire remarquer au sein de son lycée de Crossroads à Santa Monica (CA), où il dispose d’une moyenne de 14.1 points et 7.3 rebonds.

Héritant des gènes de son père, il possède une envergure physique (6-10) et des qualités athlétiques largement au-delà de la norme. Il se déplace bien sous le cercle et possède un petit shoot sympathique.

Il reste encore une saison de senior lycéen à Shareef O’Neal pour perfectionner son jeu, logiquement, mais il apparait comme un futur bon joueur universitaire.

Arizona récupère son deuxième engagement verbal pour sa classe de recrutement 2018, rejoignant l’ailier 5-étoiles Emmanuel Akot (#15) parmi le futur des Wildcats.

Sean Miller continue de réaliser une razzia chez les prospects de grand talent, développant depuis quelques saisons une manie identique à celle de John Calipari à Kentucky : attraper les meilleurs prospects lycéens du pays mais sans pour autant atteindre les plus hautes sphères de la March Madness.

Mais qu’on le veuille ou non, Arizona possède à cette heure l’engagement verbal de deux recrues du Top-40 de la promotion 2018.