Mécontents de la sélection prévisionnelle du comité, nous avons décidé de réparer l'oubli des Mid-Majors avec notre propre tableau.

Dimanche, notre merveilleux comité de sélection a annoncé le Top-16 des meilleurs seeds en prévision de la March Madness, si jamais la saison s’arrêtait à cette date. Outre certaines incohérences, une chose frappe : il n’y a aucun représentant des Mid-Majors.

Pour réparer cette terrible erreur (le comité boycotte déjà nos programmes favoris, un avant-goût du Selection Sunday), ici, à Midnight On Campus, on a préféré construire notre propre Top-16 prévisionnel.

Notez bien les équipes citées, elles risquent de se retrouver à la March Madness… si tout va bien.

Les têtes de séries

Aucune surprise concernant le trio Gonzaga, Saint Mary’s et Rhode Island, qui sont les trois représentants majeurs des Mid-Majors dans l’AP Top 25 (Nevada est actuellement #23).

Et puis, on retrouve East Tennessee State, le leader incontesté de la Southern Conference, qui possède un bilan de 13 victoires pour une seule défaite au sein de la conférence. L’équipe reste actuellement sur une série historique de 16 victoires consécutives, qui a malheureusement pris fin ce mardi soir quand les Buccaneers se sont inclinés lors du choc face à son dauphin, UNC Greensboro.

On ne présente plus Gonzaga ni Saint Mary’s, qui se livrent une lutte tellement passionnante dans la West Coast Conference. Deux programmes qui misent sur quelques internationaux et respirent le vrai basketball qu’on aime. Rhode Island demeure une valeur sûre au sein des Mid-Majors avec un groupe quasi-intact par rapport à la saison dernière et quelques additions grâce à la dernière promotion de freshmen (Fatts Russell par exemple).

Les Rams sont en passe d’aller loin à la Grande Danse. Attention, St. Bonaventure termine la saison en boulet de canon et se positionne en dauphin des Rams, qui possèdent malgré tout quatre victoires d’avance.

Les seed #2

La sensation de cette saison, New Mexico State, peut largement prétendre à un seed #1 (sachant que hier soir, East Tennessee State a perdu). Les Aggies détruisent littéralement chaque adversaire de la WAC, possédant un matelas de trois victoires face à son dauphin. Clairement, New Mexico State devrait être un poison à la March Madness, avec sa défense très agressive, de la taille et un Jemerrio Jones tellement impérial dans la raquette.

On a déjà parlé de Middle Tennessee, avec le parcours chaotique de Nick King, qui se base sur une défense agressive, l’une des meilleures chez les Mid-Majors. Naturellement, il est difficile de les battre et on souhaite du courage à son premier adversaire à la March Madness.

Florida Gulf Coast renoue un petit peu avec son passé glorieux, en ramenant l’esprit #DunkCity sur cette deuxième partie de saison. Cela défend, cela se projette rapidement vers l’avant, et forcément c’est un régal à voir. FGCU ne possède aucune adversité cette saison, la preuve avec la dernière rencontre face à Jacksonville, qui trust le podium de l’Atlantic-Sun : une victoire sur  le score de 80 à 55, grâce à un duo d’arrières intraitables, Zach Johnson et surtout Brandon Goodwin.

Le dernier seed #2 se nomme Nevada. Le Wolf Pack est toujours présent dans l’AP Top 25 (#24) mais a vu dernièrement Boise State se rapprocher. De plus, leur leader Caleb Martin est blessé pour une durée indéterminée (possiblement une saison terminée). Cet énorme coup dur risque de se payer cash lors des prochains jours, notamment avec un match face aux Broncos.

Les seed #3

Boise State est positionné en seed #3 mais pourrait très bien viser un seed #2 dès la semaine prochaine. Le senior Chandler Hutchison est un régal à voir évoluer sur un parquet et lors de cette deuxième partie de saison, il connaît quelques coups de chauds à 30 points ou plus.

Vermont fait son apparition avec un seed #3 et c’est logique. Nous avions écrit en début de saison sur le fait que les Catamounts avaient faim cette saison, et c’est le cas : 16 victoires consécutives (série en cours) et trois matchs d’avance face à son dauphin surprise, UMBC. Tout va bien pour la superbe attaque de Vermont, bien qu’elle soit moins en verve cette saison que lors des précédentes.

Je vois sûrement Northern Kentucky un peu trop beau, mais le jeu proposé est tellement alléchant qu’ils méritent un seed #3. Le match face à Wright State, le 17 février, déterminera la place de leader dans l’Horizon League et nul doute que le match vaudra le coup d’œil.

Enfin, Louisiana complète ce niveau de seed. Le leader de la conférence Sun Belt, qui a perdu récemment face au second, Georgia State, reste sur une saison très étonnante. On n’attendait par les Ragin’ Cajuns aussi hauts cette saison, mais force est de constater que le beau jeu paye. 16ème meilleure attaque du championnat, le tout en étant la 8ème équipe au niveau des passes décisives, le groupe aime jouer ensemble et cela respire le basketball offensif. Louisiana peut devenir une belle surprise en mars, en tout cas, on peut y croire.

Les seed #4

Le leader de la Missouri Valley Conference new look, Drake Loyola-Chicago, réalise une deuxième partie de saison en boulet de canon. Bucknell a eu très chaud hier soir en remontant un déficit de 8 points à 30 secondes de la fin. mais au final, c’est une victoire face à son concurrent direct, Colgate. On attend la revanche au tournoi de conférence avec impatience, même si les Bisons sont favoris avec leur attaque de feu. Montana est une découverte pour moi cette saison. J’attendais davantage Weber State dans la Big Sky, mais c’est bien Montana qui domine aisément la conférence. Les Grizzlies défendent dur, ce n’est pas flashy mais l’essentiel reste le même, la victoire.

Enfin, terminons avec l’un de mes chouchous cette saison, Savannah State. L’équipe la plus #YOLO du championnat est en passe de se qualifier pour la March Madness, pour sa dernière année en Division I. Si vous ne savez pas de quoi on parle, je vous invite à (re)lire notre dossier sur le programme.

Récapitulatif du tableau (officieux) de notre Top-16 prévisionnel 100% Mid-Majors :

Cela reste très difficile de sortir seulement 16 programmes des Mid-Majors, d’autant plus avec Penn, St. Bonaventure, Grand Canyon, BYU, College of Charleston, Buffalo, South Dakota State, Old Dominion ou encore Western Kentucky en second rideau (cela reste une liste exhaustive, d’un avis personnel, après visionnage de matchs).

La situation peut rapidement évoluer dans les prochains jours et on fera un nouveau point à la fin de la saison régulière, juste avant les tournois de conférence.