Soutenez Midnight on Campus avec Patreon !
(Crédit photo : Tennessee Athletics)

Présentation du tournoi de conférence SEC : LSU, Tennessee et Kentucky ne se quitteront pas

Les 14 universités membres se sont données rendez-vous pour le tournoi de la conférence SEC. Du 13 au 17 mars, à la Bridgestone Arena de Nashville dans le Tennessee, les équipes s’affronteront dans le but d’obtenir une qualification automatique pour la March Madness.

14 équipes présentes sur la ligne de départ, 3 grands favoris, une flopée d’outsiders… pour 1 seul ticket qualificatif au NCAA Tournament.

 

 

Retrouvez le bracket complet du tournoi de conférence SEC, du 13 au 17 mars, à cette adresse.

 

Les favoris pour le tournoi de conférence SEC

 

Les acteurs majeurs de la saison régulière en SEC se sont tirés la bourre jusqu’à la dernière journée de saison régulière. LSU, qui a remporté la titre de saison régulière (malgré l’implication de Will Wade dans le scandale de corruption en basketball universitaire), Tennessee et Kentucky ne devraient pas se quitter lors du tournoi de conférence.

La dernière semaine de saison régulière n’a pas été de tout repos à LSU, ce qui n’a tout de même pas empêché les Tigers de profiter des revers de ses adversaires directs pour s’envoler avec un titre (provisoire ?).

Les hommes de la Louisiane ont accompli un hiver formidable, s’adjugeant 19 victoires en 22 matchs à la suite d’un revers à Houston en décembre. Ils ont ensuite passé la vitesse supérieure en février avec une victoire à Kentucky puis contre Tennessee, prouvant que leur collectif était capable de renverser n’importe quelle équipe. Avec le formidable Tremont Waters à la mène, le surprenant Naz Reid sous le panier et une armée de guards chevronnés, LSU peut donner des frissons à toutes les équipes avec une force mentale semble-t-il inégalée.

Tennessee a longtemps mené les débats en SEC, mais depuis la mi-février, les Volunteers ont connu la défaite à trois reprises. A chaque fois, à l’extérieur, face à Kentucky, LSU et Auburn.

Ce n’est pas inquiétant plus que cela, car, l’équipe de Rick Barnes a démontré une puissance collective formidable depuis novembre derrière les intérieurs Grant Williams et Admiral Schofield. Jordan Bone s’est entre temps révélé comme un superbe meneur de jeu, afin de propulser Tennessee dans le rang des équipes favorites pour accéder au Final Four. Le régularité en défense pêche par moments, mais dès que tout roule, les Volunteers peuvent jouer comme la meilleure équipe du pays.

Tout le monde se souvient de la défaite de 34 points contre Duke en ouverture de saison. Mais il est facile d’oublier que Kentucky a réalisé une saison quasi-parfaite par la suite avec 26 victoires pour 4 défaites.

Les Wildcats ont récemment dominé de la tête et des épaules une excellente équipe de Tennessee à domicile, quelques jours après avoir subi un upset, toujours à la Rupp Arena, contre LSU. La défense intérieure de Kentucky s’est révélée comme un point faible depuis la blessure de Reid Travis, qui devrait revenir sous peu dans les rangs des Wildcats. Il rejoindrait alors une armada offensive qui a émergé petit à petit en cours de saison, que ce soit entre Ashton Haggans, P.J. Washington, Tyler Herro ou bien Keldon Johnson.

 

Les possibles surprises du tournoi de conférence SEC

 

Une autre équipe que LSU, Tennessee ou Kentucky peut être titrée en tant que championne du tournoi de conférence SEC ? Cela ne devrait certainement pas se produire. Toutefois, une ou deux de ces équipes a de quoi s’inquiéter face à une flopée d’outsiders dangereux.

Mississippi State a perdu lors de chaque confrontation au cours de la saison face à ces équipes. Ce n’est pas forcément de bonne augure, bien que les Bulldogs possèdent le talent suffisant pour jouer les yeux dans les yeux avec des favoris. Les frères Weatherspoon et Lamar Peters ne sont pas à leur coup d’essai, et ils ont été rejoints par le freshman Reggie Perry et le junior Tyson Carter. Et une équipe qui a battu Saint Mary’s, Dayton, Wofford, Cincinnati et Wright State en début de saison ne doit pas être pris de haut.

Autre équipe accrocheuse au possible, Auburn. Les Tigers ont connu un coup de mou en milieu de saison, mais, si une équipe est capable de faire tomber un gros poisson sur un match, ce serait bien eux. Ils possèdent le swag, le talent et la puissance offensive nécessaire pour prendre feu à n’importe quel moment du tournoi. Une preuve que l’équipe est en forme ? Auburn a battu Mississippi State et Tennessee depuis deux semaines.

Ole Miss réussit une belle saison pour les débuts de Kermit Davis sur le banc et ne doit pas être sous-estimer sur un match simple, non plus, d’autant plus avec la présence d’un duo surpuissant avec Terence Davis et Berlin Tyree.

 

Quelles équipes de la SEC pour la March Madness ?

 

Avant le début du tournoi de conférence SEC, 6 équipes apparaissent comme des certitudes afin de participer à la March Madness. Bien entendu, ce sont les 6 équipes nommées ci-dessus : LSU, Tennessee, Kentucky, Mississippi State, Auburn et Ole Miss.

Les autres prétendants au NCAA Tournament vivent dans la “bubble” et ils ont besoin d’un tournoi de conférence irréprochable afin d’être repêchés par le comité de sélection.

Florida termine la saison sur un bon rythme et les Gators auraient pu être classés parmi les potentielles surprises s’ils ne restaient pas sur 3 défaites consécutives, au moment le plus important de la saison. Ceci dit, leur défense peut causer des soucis et une qualification en quarts de finale peut assurer une qualification à la grande danse.

Alabama se trouve dans la même situation. Le Crimson Tide alterne le (très) bon et le (très) mauvais, terminant par exemple la saison avec une série de 6 défaites en 8 matchs. Le tournoi de conférence est plus dangereux pour Alabama car l’équipe ouvre les hostilités face à Ole Miss. Une défaite peut éliminer, tandis qu’une victoire devrait les qualifier. Et puis, avec Kentucky au programme en quarts, une belle surprise pourrait se produire.

Plus de lecture ?
“A day with USC” : comment les recrues sont devenues des Trojans