C'est avec le statut d'un des meilleurs joueurs de la conférence NEC que Nisre Zouzoua part à la recherche d'une nouvelle université.

Après un exercice 2016-2017 bien loin des espérances, le programme de Bryant va connaître une intersaison mouvementée. Cela a commencé dès hier, avec l’annonce du départ de son meilleur marqueur cette année, Nisre Zouzoua.

N’étant que sophomore, il devra patienter une année avant d’être de nouveau éligible au niveau universitaire. Toutefois, cela ne sera pas un frein pour lui, qui sort d’une saison exceptionnelle dans le néant de Bryant.

Il a terminé cette saison avec 20.3 points de moyenne et 4.2 rebonds. Fort scoreur, il l’a une nouvelle fois prouvé sur le parquet en passant la barre des 20 points inscrits sur une rencontre… à 17 reprises ! Ce qui lui a valu une nomination dans le premier cinq-majeur de la conférence NEC. Lors de sa saison de freshman, il avait déjà impressionné les observateurs avec 12.8 points de moyenne, soit le 8ème meilleur marqueur de la conférence.

Son départ était imminent après une saison à l’odeur de débâcle à Bryant cette année. Outre le bilan plus que moyen, avec 12 victoires pour 20 défaites, c’est surtout le revers au premier tour du tournoi de la conférence qui a été l’élément déclencheur. Une défaite sur le score de 100 à 78 face à St Francis Brooklyn, quatrième de conférence, qui n’avait que deux victoires de plus en match de conférence que les Bulldogs.

Nul doute que Nisre Zouzoua aura des offres de grands programmes, désireux d’avoir un joueur sortant du banc capable d’apporter du scoring immédiatement. Il lui reste deux années d’éligibilité en NCAA.