Une chronique afin de rester informé sur les événements de la soirée le plus passionnante de la semaine.

Vous ne le savez pas encore ? Le samedi soir est LE rendez-vous à ne pas manquer pour tous les fans de basketball universitaire. Il est possible de regarder des matchs de qualité dès 17h ou 18h et pour nous, francophones, c’est une véritable aubaine.

Le samedi est souvent une soirée folle, pleine de rebondissements à tout-va, où quasiment toutes les équipes se dégourdissent les jambes sur le parquet. Découvrez dès à présent un récapitulatif général des rencontres du samedi, le tout à la sauce Midnight on Campus, bien évidemment.

N’oubliez surtout pas que la rédaction propose un live-tweet hebdomadaire tous les samedis (suivez-nous à cette adresse si cela n’est pas encore fait) afin de vivre un bout de la soirée en notre compagnie… et vous savez qu’on y est comme à la maison.

Viginia chute enfin !

Dans un match une nouvelle défensif qui leur avantage d’habitude, #2 Virginia est pourtant tombé face à plus fort puisque Virginia Tech est venu à bout des Cavaliers après une rencontre très serrée qui a vu les Hokies s’imposer en prolongations (61-60).

Et pourtant… Virginia menait de quatre points à 30 secondes de la fin. Et c’est bien pour cela que l’on admire autant le basketball universitaire.

Nickeil Alexander-Walker à trois points puis Kerry Blackshear Jr. ont ainsi mis fin à l’incroyable série des Cavaliers contre toute attente. Rien de plus parlant que de voir le panier victorieux inscrit par les Hokies. Un contre trois au rebond, quelle détermination.

Miles Bridges crucifie Purdue

C’était sans aucun doute le match le plus attendu de la soirée. #4 Michigan State accueillait #3 Purdue dans une rencontre au sommet de la conférence Big Ten. Comme on pouvait s’y attendre, les deux équipes n’ont pas déçu et nous ont livré une prestation de haute voltige.

Les Boilermakers, davantage en réussite, ont mené pendant 30 minutes avant de voir les Spartans revenir, poussés par une ambiance folle. Néanmoins, à une minute du terme, Purdue est toujours devant (65-63)… avant que les locaux n’effectuent un stop primordial après avoir égalisé.

Puis, la folie du basketball universitaire a décidé de s’inviter.

Miles Bridges (20 points) donne ainsi la victoire à Michigan State. Les Spartans, qui se sont appuyés sur un banc efficace pour faire la différence en fin de match, étaient bel et bien les plus incisifs dans le money time.

“Big 12 Madness”

La conférence Big 12 ne finit plus de nous surprendre. Et cette fois-ci, trois programmes classés sont tombés en l’espace de quatre heures.

#10 Kansas était tout simplement méconnaissable hier soir. Complètement à l’ouest dès le coup d’envoi, les Jayhawks n’ont tout simplement pas existé face à Baylor. Les Bears, en difficulté cette saison, en ont donc profité pour aller chercher une victoire qui les relance dans la course à la March Madness. Le duo Manu Lecomte et Jo Lual-Acuil Jr. semble être de retour à son réel niveau et cela est de bon augure.

Dans la confrontation entre #17 Oklahoma et Iowa State, la star n’était pas Trae Young (22 points et 11 passes) sur le parquet. Pour une fois. En effet, Lindell Wigginton (26/5/5) lui a volé la vedette, notamment dans les moments importants. Les Cyclones ont eu pourtant chaud, eux qui menaient de 10 points à la mi-temps, mais ils ont tout de même validé l’upset, au mental.

#19 West Virginia, bien trop irrégulier, a craqué en fin de match malgré un Jevon Carter au sommet de sa forme (33 points, 4 passes et 4 rebonds). Mais le senior était malheureusement trop seul pour contrer les assauts répétitifs d’Oklahoma State. Les Cowboys, portés par un surprenant Cameron McGriff (20 points et 9 rebonds), ont en effet fait la différence grâce à une belle adresse longue distance (10/24).

Ils ont également chuté :

A l’approche de la March Madness (j-30), quelques réglages doivent être opérés chez ces différentes équipes qui ont subi un upset :

  • Impressionnants depuis le début de la saison, les Volunteers de #15 Tennessee sont retombés de leur nuage brutalement face à Alabama. Le Crimson Tide s’est appuyé sur Collin Sexton et Donta Hall pour faire la différence dès le coup d’envoi (78-50).
  • Simple erreur de parcours ou situation alarmante, quoi qu’il en soit, #25 Miami a encaissé sa sixième défaite de le saison face à Boston College. Incapables de contenir Ky Bowman (24 points, 12 passes et 6 rebonds), les Hurricanes n’ont jamais su fait un réel écart les mettant à l’abri (défaite 70-72).
  • Rien ne va plus à #24 Kentucky. Très irréguliers encore une fois, les Wildcats sont tombés sur plus fort face à Texas A&M et subissent leur troisième défaite de rang. Avec ses cinq titulaires à plus de 10 points, les Aggies enchaînent leur deuxième succès sur un adversaire classé après la victoire sur Auburn. De quoi finir la saison en beauté ?

En bref :

  • #1 Villanova 86-75 Butler
  • #5 Xavier 72-71 Creighton (#BigEastMyLove, quel finish controversé…)
  • #7 Texas Tech 66-47 Kansas State
  • #8 Auburn 78-61 Georgia
  • #12 Ohio State 82-64 Iowa
  • #13 Arizona 81-67 USC
  • #21 North Carolina 96-89 NC State
  • #22 Wichita State 95-74 Connecticut
  • #23 Nevada 83-58 San Diego State

#MidMajors

On finit ce petit récapitulatif avec notre bien-aimée West Coast Conference et son choc rituel entre #12 Gonzaga et #11 Saint Mary’s.

Les Bulldogs ont pris leur revanche sur les Gaels après avoir subi une défaite lors du premier face-à-face. Le Japonais Rui Hachimura a été le facteur X de cette partie, signant une belle feuille de stats : 21 points en sortie de banc (victoire 78-65).

Gonzaga confirme une nouvelle fois qu’il faudra compter sur eux en mars !