Une nouvelle chronique afin de rester informé sur les événements de la soirée le plus passionnante de la semaine.

Vous ne le savez pas encore ? Le samedi soir est LE rendez-vous à ne pas manquer pour tous les fans de basketball universitaire. Pourquoi ? Il est possible de regarder des matchs de qualité dès 17h ou 18h et pour nous, francophones, c’est une véritable aubaine.

Le samedi est souvent une soirée folle, pleine de rebondissements à tout-va, où quasiment toutes les équipes se dégourdissent les jambes sur le parquet ; il était d’une nécessité absolue que la chronique Saturday Night Fever prenne ses quartiers. Découvrez dès à présent un récapitulatif général des rencontres du samedi, le tout à la sauce Midnight on Campus, bien évidemment.

Et surtout, n’oubliez pas que la rédaction propose un live-tweet hebdomadaire tous les samedis (suivez-nous à cette adresse si cela n’est pas encore fait) afin de vivre un bout de la soirée en notre compagnie… et vous savez qu’on n’y comme à la maison.

Comme d’habitude, des surprises

Dans un derby chaud bouillant, Michigan s’est imposé sur le parquet de #4 Michigan State (82-72). Les Spartans ont été bien trop inconstants avec 17 pertes de balles (contre 7). De l’autre côté, Moritz Wagner, l’international allemand des Wolverines, termine meilleur marqueur du match avec 27 points. Les Spartans ne jouent pas bien depuis deux semaines, attention à ce qu’une crise ne se profile pas.

Michigan State, malgré la défaite, a tout de même offert quelques highlights de très grande facture que l’on ne peut pas se permettre de garder au fond de notre poche.

Cela n’est pas LA surprise de la saison, mais #19 Clemson a confirmé son excellente première partie de saison en s’imposant de main de maître face à #18 Miami (72-63). Le succès s’est construit défensivement où les Tigers n’ont pas arrêté d’agresser “The U” toute la rencontre, limitant les Hurricanes à 38% de réussite. Le collectif a également répondu présent avec quatre joueurs à plus de 10 points.

Big 12 Madness

La conférence Big 12 est bourrée de talent et ce match entre #2 West Virginia et #8 Texas Tech en a été la parfaite démonstration. Deux défenses très bien huilées, des actions venues de nulle part et une fin de match serrée, on a été gâté !

Les Mountaineers ont pris un meilleur départ derrière Jevon Carter (28 points) et Esa Ahmad qui faisait sa rentrée après avoir purgé une suspension (18 points et 6 rebonds), mais les Red Raiders ont renversé la vapeur grâce à un gros run lors de la seconde période pour arracher la victoire (72-71). Keenan Evans termine avec 20 points, 6 rebonds et un engagement défensif impressionnant.

Après s’être déjà défait de #16 TCU il y a deux semaines, Trae Young et #9 Oklahoma ont une nouvelle fois pris l’avantage sur les Horned Frogs. Alors que le premier face-à-face s’était joué à un petit point, il a cette fois-ci fallu une prolongation pour voir les Sooners s’imposer sur le score de 102 à 97.

Le meneur freshman a frôlé le triple-double avec 43 points (10/18 à trois points), 11 rebonds et 7 passes et même le quadruple-double, puisqu’il a concédé 9 pertes de balles. De son côté, Jaylen Fisher, qui a arraché la prolongation pour les Horned Frogs, termine avec 22 points et 5 passes au compteur, mais cela n’a pas suffi. TCU enchaîne une quatrième défaite en cinq match et démarre ses matchs de conférence de la pire des manières.

Ils peuvent mieux faire

Cela est assez rare pour le souligner, seulement un programme classé à l’AP Top-25 a subi un upset face à un adversaire non-classé (voir ci-dessous). Cependant, certains ont davantage dû s’employer pour se sortir du piège. Petite revue d’effectif.

Que ce fut dur pour #11 Arizona State, qui n’est pas passé loin de l’upset contre Oregon State. Les Sun Devils étaient en effet menés de 12 points à 15 minutes du terme avant de finalement recoller au score pour s’imposer sur le fil, 77-75. Comme souvent, Shannon Evans II a porté l’équipe dans tous les domaines du jeu (22 points, 7 passes, 6 rebonds et 2 interceptions).

Dans un money-time de toute beauté, #12 Kansas est venu à bout de Kansas State (73-72). Alors que Silvio De Sousa intégrait enfin l’effectif, Devonte’ Graham a sorti le grand jeu avec 23 points. De plus, on a enfin pu voir un Udoka Azubuike davantage servi dans la raquette (18 points, 8 rebonds et 5 contres), mais cela est fait de manière trop inconstante lorsque l’on voit tout son potentiel. Les Jayhawks s’imposent donc, mais sont plus que jamais menacés dans la conférence cette saison. Heureusement pour eux que l’ultime possession des Wildcats fut très mal gérée.

Pour un match serré, cela en fut un entre #20 North Carolina et Notre Dame. Le plus grand écart de la partie ? 6 points. Cela suffit pour vous le prouver. Le sort de la rencontre s’est même joué sur la dernière action lorsque que Joel Berry n’a pas tremblé sur la ligne de lancer-franc pour permettre aux Tar Heels de s’imposer 69 à 68.

Les Tigers de #22 Auburn ont réalisé le comeback de la soirée pour éviter l’upset face à Mississippi State (76-68). Les Bulldogs menés effectivement 39-26 un peu après la pause avant de voir arriver une déferlante série d’Auburn (50 à 29 en 18 minutes).

Tyus Battle a scoré (37 points), Tyus Battle s’est démené pour arracher l’OT, mais Tyus Battle et Syracuse n’ont finalement pas su terminer le travail contre #23 Florida State, sûrement émoussés. Ainsi, les Seminoles ne sont pas passés loin d’un revers et ont profité de la fatigue adverse pour empocher la victoire après deux prolongations (101-90).

Ils ont réalisé le taff

#5 Purdue n’a eu aucun souci face à la faible équipe de Minnesota (81-47). Vincent Edwards termine avec 25 points (les 3/4 en première période). Carsen Edwards ajoute 14 points, tout comme le pivot Isaac Haas. Bref, les Boilermakers se sont baladés, littéralement.

#7 Duke avait un match piège face à Wake Forest, sans “Coach K”, malade. Mais les Blue Devils s’en sortent sans forcément forcer les choses, avec une victoire sur le score de 89 à 71. Il y a du mieux défensivement même si une bonne marge de progression est encore à combler. Evidemment, Marvin Bagley III a claqué un énième double-double monstrueux (30 points et 11 rebonds) tout en ajoutant 4 interceptions, 3 contres et 3 passes. Costaud. A noter que notre français Olivier Sarr finit la partie avec 4 points, 2 rebonds et 4 fautes en 17 minutes.

#10 Xavier a montré les muscles face à #25 Creighton dans la meilleure conférence du pays, la #BigEastMyLove. Alors que l’on s’attendait à un face-à-face relativement accroché, les Musketeers n’ont pas forcé leur talent avec une victoire écrasante à la clé (92-70). Six joueurs à plus de 10 points et Trevon Bluiett à 24 points : une soirée plutôt tranquille, en somme.

En bref :

  • #1 Villanova 78-71 St John’s
  • #5 Wichita State 72-69 Tulsa
  • #13 Seton Hall 74-61 Georgetown
  • #14 Cincinnati 78-55 South Florida
  • #15 Gonzaga 75-65 San Francisco
  • #17 Arizona 90-83 Oregon
  • #21 Kentucky 74-67 Vanderbilt
  • #24 Tennessee 75-62 Texas A&M

Mid-Majors

Concernant l’intrigante et homogène conférence Atlantic-10, le choc de la soirée opposait Rhode Island à Saint Bonaventure. Après un premier acte accroché (42-39), les Rams ont mis un coup d’accélérateur pour s’envoler au tableau d’affichage. E.C. Matthews a frôlé le double-double en plantant 20 points et en attrapant 9 rebonds. Score final : 87-73. Rhode Island est bel et bien la meilleure chance pour représenter les Mid-Majors à la grande dance.